Stéphane Bahoken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stéphane Bahoken
Image illustrative de l’article Stéphane Bahoken
Bahoken en 2020.
Situation actuelle
Équipe Angers SCO
Numéro 19
Biographie
Nationalité Français
Camerounais
Nat. sportive Camerounais
Naissance (29 ans)
Grasse (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 2011-
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1998-2000 ASPTT Grasse
2000-2004 RC Grasse
2004-2010 OGC Nice
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2013 OGC Nice B018 0(7)
2011-2014 OGC Nice018 0(2)
2013-2014 Saint Mirren005 0(0)
2014-2018 RC Strasbourg133 (29)
2018- Angers SCO0107 (28)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2013 France -20 ans004 0(0)
2018- Cameroun018 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 23 octobre 2021

Stéphane Bahoken, né le à Grasse, est un footballeur international camerounais qui évolue au poste d'attaquant au Angers SCO.

Son père, Paul Bahoken, a été international camerounais dans les années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Stéphane Bahoken commence la pratique du football au Racing Club de Grasse. Il arrive au centre de formation de l'OGC Nice en 2004, à l'âge de 13 ans[1].

Il réalise sa première apparition en Ligue 1 le , lors de la dernière journée de championnat face à Valenciennes[2]. Il rentre sur le terrain à la 79e minute de jeu en remplacement de Julien Sablé[3]. Le , il signe son premier contrat professionnel d'une durée de trois ans en faveur de l'OGC Nice[4].

Sa première partie de saison 2012-2013 est compliquée. En , il est victime d'une fracture du péroné à l'entraînement qui le tient éloigné des terrains durant plusieurs mois[5]. Lorsqu'il reprend avec la réserve niçoise, il prend un carton rouge suivi de trois matchs de suspension[6] : "Après un cafouillage, l’arbitre a cru que je l’ai insulté et j’ai été suspendu pour un fait que je n’ai pas commis"[7]. Enfin, le , dans les dernières heures du mercato, il est fortement pressenti en prêt au Havre (L2)[8], mais l'affaire capote au tout dernier moment[9].

Sa deuxième partie de saison 2012-2013 est plus reluisante. Le , il ouvre son compteur but en Ligue 1, en inscrivant un doublé face au club de Montpellier[10].

Le , il est prêté sans option d'achat à Saint Mirren[11]. Rarement titularisé en Écosse, l'OGC Nice fait revenir le jeune attaquant lors du mercato d'hiver dans l'optique de le prêter au CA Bastia, club de Ligue 2, pour le reste de la saison mais le prêt est invalidé par la LFP. Stéphane Bahoken est alors contraint de reprendre la direction de l'Écosse[12].

Le , l'OGC Nice et le Racing Club de Strasbourg Alsace se mettent d'accord pour son transfert : il signe alors un contrat de deux ans avec le club alsacien. Remplaçant au coup d'envoi, il marque son premier but en championnat lors du derby contre le SR Colmar du pied gauche le . Le match se finit sur le score de 3-3. Il marque lors de la 11e et 12e journée un but contre Avranches le mais n'empêche pas la défaite de son équipe 2-1 et contre le Red Star le . Lors de la phase aller, il prend part à treize rencontres dont neuf comme titulaire. Il inscrit trois buts et fait une passe décisive[13].

Depuis l'année 2016, les supporters du RCSA ont un chant en son honneur[14],[15].

Lors de la saison 2016-2017 qui voit le RCSA retrouver la Ligue 2, il prend part à 36 matches toutes compétitions confondues et inscrit 7 buts, tous en championnat. Il fait partie des principaux acteurs de la montée en Ligue 1 à l'issue de la saison.

Bahoken démarre dans un premier temps la saison 2017-2018 en tant que remplaçant. Il s'impose progressivement comme titulaire à partir du mois de novembre, connaissant sa première titularisation face au Stade rennais le où il inscrit son premier but de la saison en championnat.

Le , il s'engage pour un contrat de quatre ans avec le club Angers SCO.

Au mois d', Bahoken est maintenu dans l'effectif angevin malgré ses problèmes judiciaires qui ont entraîné une garde à vue quelques jours plus tôt[16].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Stéphane Bahoken est appelé en équipe du Cameroun espoirs pour disputer les qualifications de la Coupe d'Afrique des nations junior 2011[17].

Ayant le choix entre la France ou le Cameroun il affirme dès 2014 sa préférence pour son pays d'origine, notamment du fait que son père est un ancien international[18]. C'est ainsi qu'en grâce à ses bonnes performances en club, il intéresse la Fédération Camerounaise. Il participe donc à une réunion avec le président de la Fécafoot Dieudonné Happi, Samuel Eto'o et d'autres joueurs dans le but d'intégrer l'équipe nationale[19].

Il connait par la suite sa première sélection le lors d'un match amical contre le Koweït (victoire 3-1) en rentrant en jeu à la place de Christian Bassogog. Puis il marque son premier but sous le maillot des Lions indomptables le en égalisant face aux Comores (1-1) pour les éliminatoires de la CAN 2019[20].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En , alors qu'il évolue à Angers, Bahoken est placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de la ville pour violences conjugales envers sa compagne, cette dernière décrivant des bousculades et des insultes[21],[22]. Il est condamné à quatre mois de prison avec sursis et 2 000 euros d'amende, peine qui s'ajoute à un délit routier commis en août. Bahoken a franchi une ligne blanche et s'en est pris à un automobiliste qui s'avère être un policier, pas en service au moment des faits. Cette affaire lui vaut trois mois de sursis et 6 750 euros d'amende[23].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Stéphane Bahoken au 4 septembre 2021[24]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2010-2011 Drapeau de la France OGC Nice B CFA 2 7 0 - - - - - - - 7 0
2011-2012 Drapeau de la France OGC Nice B CFA 2 6 2 - - - - - - - 6 2
2012-2013 Drapeau de la France OGC Nice B CFA 2 4 4 - - - - - - - 4 4
2013-2014 Drapeau de la France OGC Nice B CFA 1 1 - - - - - - - 1 1
Sous-total 18 7 - - - - - - - 18 7
2010-2011 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 1 0 - - - - - - - 1 0
2011-2012 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 5 0 1 0 - - - - - 6 0
2012-2013 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 10 2 - - 1 0 - - - 11 2
Sous-total 16 2 1 0 1 0 - - - 18 2
2013-2014 Drapeau de l'Écosse Saint Mirren FC (prêt) Premiership 5 0 - - - - - - - 5 0
Sous-total 5 0 - - - - - - - 5 0
2014-2015 Drapeau de la France RC Strasbourg National 27 4 5 3 - - - - - 32 7
2015-2016 Drapeau de la France RC Strasbourg National 30 6 3 0 - - - - - 33 6
2016-2017 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 2 30 7 4 0 2 0 - - - 36 7
2017-2018 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 1 26 7 4 1 2 1 - - - 32 9
Sous-total 113 24 16 4 4 1 - - - 133 29
2018-2019 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 32 11 1 0 - - - - - 33 11
2019-2020 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 20 4 3 2 1 1 - - - 24 7
2020-2021 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 30 6 3 1 - - - - - 33 7
2021-2022 Drapeau de la France Angers SCO Ligue 1 8 1 0 0 - - - - - 8 1
Sous-total 86 22 7 8 1 1 - - - 94 31
Total sur la carrière 238 54 24 7 6 2 - - - 268 63

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sous les couleurs du Racing Club de Strasbourg Alsace, Bahoken remporte le championnat de National en 2016 puis la Ligue 2 l'année suivante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Bahoken, au nom du père, article sur sport365.fr
  2. Nice : Première pour Bahoken, article sur footafrica365.fr
  3. « Feuille du match Valenciennes - Nice », sur footballdatabase.eu
  4. Premier contrat professionnel pour Bahoken, article sur eurosport.fr
  5. Nice : Fracture du péroné pour Bahoken
  6. 3 matches de suspension pour Bahoken, article sur actufoot06.com
  7. Bahoken : «J’avais un peu de pression», article sur sport24.com
  8. Bahoken au HAC, c'est presque fait, article sur paris-normandie.fr
  9. HAC : Bahoken ne viendra pas !, article sur paris-normandie.fr
  10. Le «bonheur» de Bahoken, article sur lequipe.fr
  11. Stephane signe au Saints, article sur saintmirren.net
  12. L'attaquant de l'OGC Nice Stéphane Bahoken n'ira pas au CA Bastia, article du 2 janvier 2014 sur nicematin.com
  13. « Fiche de Stéphane Bahoken », sur L'Équipe.fr
  14. « Strasbourg: Stéphane Bahoken répond aux tacles par des buts », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  15. « Bahoken... c'était évident mais pas pour tous ! - Alsasports », Alsasports,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Angers avec Stéphane Bahoken mais sans Rachid Alioui contre Nice », L'Équipe, .
  17. Bahoken avec les Lionceaux indomptables, article sur actufoot06.com
  18. « Stéphane Bahoken: «Mon c ur balance pour le Cameroun» - Journal du Cameroun », Journal du Cameroun,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Romain Lantheaume, « Cameroun : Kameni, Choupo, Amadou… La Fédé et Eto'o se mobilisent ! - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », sur www.afrik-foot.com (consulté le )
  20. Romain Lantheaume, « Cameroun : la première contrariée de Seedorf aux Comores - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », sur www.afrik-foot.com (consulté le )
  21. « Angers : Stéphane Bahoken en garde à vue pour violences conjugales », L'Équipe, .
  22. Fabien Chorlet, « Angers : Stéphane Bahoken en garde à vue », Onze Mondial, .
  23. « Ligue 1 : Stephane Bahoken doublement condamné par la justice », Le Dauphiné, .
  24. « Fiche de Stéphane Bahoken », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]