Yaya Banana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yaya Banana
Image illustrative de l’article Yaya Banana
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Grèce Olympiakos
Numéro 29
Biographie
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (28 ans)
Lieu Maroua (Cameroun)
Taille 1,92 m (6 4)
Période pro. Depuis 2009
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
2007-2009Drapeau : Cameroun Diables rouges de Maroua
2009Drapeau : Cameroun Achille Football Club
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2009-2012Drapeau : Tunisie ES Tunis 031 0(3)
2012-2014Drapeau : France FC Sochaux 028 0(0)
2013-2014 Drapeau : Suisse Lausanne-Sports 027 0(1)
2014-2017Drapeau : Grèce Platanias FC 091 0(3)
2017-2018Drapeau : Grèce Paniónios GSS 061 0(1)
2018- Drapeau : Grèce Olympiakos 000 0(0)
2018-2019 Drapeau : Grèce Paniónios GSS 020 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2009-2011 Drapeau : Cameroun Cameroun -20 ans 014 0(1)
2015- Drapeau : Cameroun Cameroun 014 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 31 mars 2019

Yaya Banana, né le à Maroua, est un footballeur camerounais qui évolue au poste de défenseur central au Paniónios GSS.

Formé dans le club camerounais du Achille Football Club, il évolue ensuite à l'Espérance de Tunis avec qui il remporte deux championnat de Tunisie ainsi que la Ligue des Champions de la CAF en 2011, au FC Sochaux et au Platanias FC. Il évolue depuis 2017 dans le club grec du Paniónios GSS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yaya Banana nait le à Maroua[1]. Il commence le football aux Diables rouges de Maroua avant de rejoindre le centre de formation du Achille Football Club, club de deuxième division camerounaise[2]. Il est le seul joueur de division 2 sélectionné pour disputer la coupe d'Afrique juniors en 2009[3] où il atteint la finale avec ses coéquipiers[2].

En juin 2009, il signe un contrat de cinq ans et demi en faveur de l'Espérance de Tunis. Avec ce club, il remporte le championnat de Tunisie en 2010 et 2011 et la Ligue des Champions de la CAF en 2011. Il ne joue pas la finale de la Coupe de Tunisie car il est alors avec l'équipe du Cameroun juniors qui dispute la Coupe du monde des moins de 20 ans[4],[5]. En octobre 2011, il est appelé pour la première fois en équipe A du Cameroun mais ne peut honorer sa convocation en raison de la finale de la Ligue des champions[6]. En fin d'année, il est élu dans l'équipe type de la confédération africaine[7]

Le 19 janvier 2012, Banana signe un contrat de quatre ans et demi avec le FC Sochaux[8]. Il fait ses débuts en Ligue 1 le 11 février 2012 lors d'un déplacement au Stade rennais qui se conclut sur une défaite un à zéro[9].

Son transfert au FC Sion est envisagé en début de saison 2013-2014[10] mais, c'est finalement au Lausanne-Sports qu'il est prêté, avec option d'achat, en septembre[11].

Le 1er août 2014, il signe un contrat de trois ans avec le club grec de Platanias FC[12]. En mars, il est rappelé en équipe nationale, par le sélectionneur Volker Finke, pour disputer deux rencontres amicales face à l'Indonésie et la Thaïlande[13]. Il n'entre pas en jeu face à l'Indonésie, rencontre remportée sur le score d'un but à zéro[14] et fait ses débuts face à la Thaïlande. Titulaire au début de la rencontre, il est remplacé à la mi-temps par Ngweni Ndassi[15], les Camerounais s'imposent sur le score de trois buts à deux. Il connaît sa deuxième sélection en juin face au Burkina Faso, là aussi il est remplacé à la mi-temps par Ngweni Ndassi[16].

Après trois ans au [Platanias FC, il rejoint le Paniónios GSS, club qualifié en Ligue Europa[17]. Ses bonnes performances en club lui valent d'être rappelé en équipe nationale, par le sélectionneur Hugo Broos, pour le match face au Nigeria comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde[18]. Titulaire en défense centrale, la rencontre voit les deux équipes se séparer sur un match nul un but partout qui élimine définitivement les Camerounais de la qualification pour la Coupe du monde en Russie[19].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Yaya Banana depuis ses débuts de joueur professionnel[20],[21].

Statistiques de Yaya Banana au 31 mars 2019
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Coupe du monde des clubs Sélection Total
Division M B M B C M B M B Équipe M B M B
2009-2010 Drapeau de la Tunisie Espérance Tunis Division 1 1 0 ? ? - - - - - - - - 1 0
2010-2011 Drapeau de la Tunisie Espérance Tunis Division 1 11 1 2 1 LAF 12 1 - - - - - 25 3
2011-2012 Drapeau de la Tunisie Espérance Tunis Division 1 3 0 - - - - - 2 0 - - - 5 0
2011-2012 Drapeau de la France FC Sochaux Ligue 1 15 0 - - - - - - - - - - 15 0
2012-2013 Drapeau de la France FC Sochaux Ligue 1 11 0 2 0 - - - - - - - - 13 0
2013-2014 Drapeau de la Suisse Lausanne-Sports Division 1 24 1 3 0 - - - - - - - - 27 1
2014-2015 Drapeau de la Grèce Platanias FC Division 1 26 0 3 0 - - - - - Drapeau : Cameroun Cameroun 2 0 31 0
2015-2016 Drapeau de la Grèce Platanias FC Division 1 28 1 4 1 - - - - - - - - 32 2
2016-2017 Drapeau de la Grèce Platanias FC Division 1 24 1 4 0 - - - - - - - - 28 1
2017-2018 Drapeau de la Grèce Paniónios GSS Division 1 29 1 6 0 UEL 4 0 - - Drapeau : Cameroun Cameroun 4 1 43 2
2018-2019 Drapeau de la Grèce Paniónios GSS Division 1 20 0 2 0 - 0 0 - - Drapeau : Cameroun Cameroun 4 0 26 0

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Yaya Banana », sur LFP.fr
  2. a et b « Yaya Banana officiellement sochalien », sur camfoot.com, FC Sochaux, (consulté le 19 janvier 2012)
  3. Guy Nsigué, « Yaya Banana : ‘’ Ne pas s’arrêter en si bon chemin ‘’ », sur www.camfoot.com, (consulté le 19 janvier 2012)
  4. Tarak Gharbi, « Lundi, la finale de la Coupe de Tunisie : EST-ESS », sur www.lapresse.tn, La Presse de Tunisie, (consulté le 19 janvier 2012)
  5. « Fiche de Yaya Banana », sur fr.fifa.com (consulté le 20 janvier 2012)
  6. Guy Nsigué, « Yaya Banana : Entre euphorie et embarras », sur www.toogui.com, (consulté le 19 janvier 2012)
  7. « Le palmarès complet des trophées de la CAF 2011 », sur www.rfi.fr, RFI, (consulté le 19 janvier 2012)
  8. « Banana à Sochaux (off.) », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 12 février 2012)
  9. « Rennes 1-0 Sochaux », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 12 février 2012)
  10. Renaud Tschoumy, « FOOTBALL: Yaya Banana va signer à Sion », sur lematin.ch, (consulté le 12 septembre 2013)
  11. « Banana (Sochaux) prêté à Lausanne », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 12 septembre 2013)
  12. « Transfert : le Camerounais Yaya Banana trois ans à Platanias », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le 17 septembre 2015)
  13. Arthur Wandji, « Lions Indomptables : une nouvelle chance pour Yaya Banana », sur camfoot.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  14. 237sports.com, « Amical: petite victoire du Cameroun sur l’Indonésie (1-0) », sur journalducameroun.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  15. « Thaïlande - Cameroun : victoire (2-3) au bout de l’épreuve », sur 45fois2.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  16. Emile Zola Ndé Tchoussi, « Le Cameroun s’offre le Burkina Faso, dans la douleur », sur journalducameroun.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  17. (es) « El Panionios anunció la llegada de Banana », sur es.besoccer.com, (consulté le 19 septembre 2017).
  18. Scoulino, « Mondial 2018 : le onze surprenant du Cameroun face au Nigéria », sur fr.starafrica.com, (consulté le 19 septembre 2017).
  19. « Éliminatoires Mondial 2018 : un nul pour l'honneur », Cameroon Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017).
  20. « Fiche de Yaya Banana », sur www.transfermarkt.co.uk (consulté le 20 janvier 2012)
  21. « Fiche de Yaya Banana », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]