Blargies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blargies
Blargies
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Grandvilliers
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Patrick Périmony
2014-2020
Code postal 60220
Code commune 60076
Démographie
Population
municipale
536 hab. (2015 en augmentation de 7,41 % par rapport à 2010)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 40′ 24″ nord, 1° 45′ 58″ est
Altitude Min. 185 m
Max. 227 m
Superficie 10,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Blargies

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Blargies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Blargies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Blargies

Blargies est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Blargies se situe à l'extrémité ouest du département de l'Oise, en bordure du département de la Seine-Maritime.

Elle est traversée par les lignes de chemin de fer Paris-Beauvais-Le Tréport et Amiens -Rouen, mais la gare la plus proche est celle Abancourt, jouxtant la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lannoy-Cuillère Abancourt Romescamps Rose des vents
Criquiers N Moliens
O    Blargies    E
S
Formerie Bouvresse Monceaux-l'Abbaye

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village compte trois mares :

  • celle de Belleville, rénovée en 2018 ;
  • celle de Secqueville ;
  • une mare près de la salle des fêtes.

Une quatrième mare existait à l'emplacement du parking situé face au syndicat des eaux[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par :

Logement[modifier | modifier le code]

En 1999, 83,3 % des résidents de la commune étaient propriétaires de leurs logements (contre 60,4 % pour le département) et 34,4 % étaient locataires (contre 11,8 %)[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Données générales
Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Formerie[3] 1650 657 17 18 54
Paris 1 661 637 12 18 10
Nice 2 724 733 1 29 1
Strasbourg 1 693 665 29 29 53
Brest 1 605 1 211 7 12 75
Climat de la Picardie
Données météorologiques dans l'Oise de 1961 à 1990[4]
Mois Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Année
Températures minimales (°C) 1 1,1 2,7 4,4 7,6 10,3 12,2 12,2 10,4 7,7 3,9 1,8 6,3
Températures maximales (°C) 5,6 6,5 9,4 12,4 16,2 18,9 21,0 21,3 18,9 14,8 9,4 6,5 13,4
Températures moyennes (°C) 3,3 3,8 6,0 8,4 11,9 14,6 16,6 16,7 14,7 11,3 6,7 4,2 9,8
Ensoleillement (h) 52,6 81,3 114,0 165,6 199,0 209,7 215,4 207,8 151,5 113,7 74,4 47,5 1637,9
Pluviométrie (mm) 59,2 48,3 55,0 48,1 53,6 61,8 57,4 57 68 71,8 81,2 70,2 731,5

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale
Baraques du camps de Blargies en 1917, par H M Chapman.
Imperial War Museum.

La commune de Blargies, située à l'arrière du front pendant la Grande Guerre, a été le lieu d'implantation d'un important dépôt de matériel de l'armée britannique, d'un hôpital militaire britannique et de deux prisons militaires réservées aux soldats du Commonwealth dans lesquelles deux mutineries eurent lieu[5],[6].

L'armée britannique aménagea d'importants stockages ferroviaires à Abancourt, Blargies-Nord (dépôt de munitions) et Blargies-Sud (dépôt du Génie), qui faisaient du secteur jusqu'à Romescamps un nœud ferrovoire majeur des armées alliées[7].

Le cimetière militaires britannique de Blargies a été créé en 1917 et a servi de lieu d'inhumation jusque 1919[8],[9],[10].

Le village et le camp britannique ont été bombardés par l'armée ennemie le [9].

Blargies reçut la Croix de guerre 1914-1918 le [11]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la deuxième circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Formerie[12]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton de Grandvilliers.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Blargies fait partie, comme quatre-vingt-huit autres communes, de la communauté de communes de la Picardie Verte qui correspond à l'ensemble des communes des cantons de Formerie, Grandvilliers et Marseille- en-Beauvaisis, ainsi que certaines communes du canton de Songeons.

La commune fait également partie du « Grand Beauvaisis », l'un des seize pays a constituer le « Pays de Picardie ».

En 2018, la commune participe également à divers regroupements communaux :

  • Syndicat d'énergie de l'Oise
  • Syndicat intercommunal d'adduction d'eau potable de Blargies
  • Syndicat intercommunal de regroupement scolaire de Abancourt, Blargies, Boutavent-la-Grange[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977[14] 2008 Gérard Decorde RPR puis UMP Conseiller général depuis 1992
2008[15] en cours
(au 15 mai 2018)
Patrick Périmony PRG Professeur des écoles
Réélu pour le mandat 2014-2020[16]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[18].

En 2015, la commune comptait 536 habitants[Note 1], en augmentation de 7,41 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
934909962920654667625591561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
570539528503510497485492461
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
443434418745536517472486461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
417408463451455450478504536
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune était relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,1 %) était en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune était supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge était , en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 15,4 %, 30 à 44 ans = 27,5 %, 45 à 59 ans = 16,7 %, plus de 60 ans = 22,1 %) ;
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 17,6 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 14,7 %, plus de 60 ans = 28,2 %).
Pyramide des âges à Blargies en 2007 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,4 
5,4 
75 à 89 ans
7,6 
16,7 
60 à 74 ans
20,2 
16,7 
45 à 59 ans
14,7 
27,5 
30 à 44 ans
23,1 
15,4 
15 à 29 ans
16,4 
18,3 
0 à 14 ans
17,6 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[21]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède[Quand ?] deux écoles primaires[22] et une bibliothèque[réf. nécessaire].

Petite enfance[modifier | modifier le code]

La commune se dote en 2018 d'une maison d’assistantes maternelles, ayant une capacité d’accueil de 12 enfants[23].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin, où se trouve une statue équestre de saint Martin de Tours datant du XVIIe siècle, en bois polychrome, restaurée en 1961[24]. Elle contient un orgue de campagne, acquis en 1865 à un facteur d’orgues des Andelys et restauré en 2018[25] ;
  • Le cimetière militaire britannique de Blargies. Dans ce cimetière reposent : 182 soldats britanniques, 1 australien, 1 néo-zélandais, 7 sud-africains, 46 indiens et 1 soldat des Indes occidentales[5]. À cette occasion, la nef a été remise en peinture[26].
  • Le monument aux morts[27].
  • Ferme pédagogique médiévale de Blargies, ouverte depuis septembre 2016[28].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. P.E.R., « La mare de Belleville va être aménagée », Le Réveil, édition Bresle Somme Oise, no 3531,‎ , p. 19.
  2. Recensement INSEE 1999
  3. Données de la station de Beauvais, sources l'Internaute, INSEE et Lameteo.org
  4. Relevés météorologiques d'Abbeville, Somme (80), de 1961 à 1990 (infoclimat.fr)
  5. a et b « Cimetière militaire britannique de la 1ère guerre mondiale », Patrimoine, Mairie de Blargies (consulté le 19 mai 2018).
  6. « John Braithwaithe : un des 5 soldats néo-zélandais fusillés au cours du conflit », Mémoires des soldats fusillés pour l'exemple, Monuments aux morts pacifistes, (consulté le 19 mai 2018).
  7. Colonel Le Hénaff et capitaine Henri Bornecque (préf. général Gassouin), Les chemins de fer français et la guerre, Paris, Librairie Chapelot, , 276 p. (lire en ligne), p. 228-236 sur Gallica.
  8. « Le Dépot de Blargies », L'armée anglaise dans l'Oise, Picardie 1939-1945 - Aisne-Oise-Somme - Guerre-Occupation-Libération, (consulté le 19 mai 2018).
  9. a et b Élíe Julien, « Blargies : il y a 100 ans, le premier Indien était enterré ici : Durant la Première Guerre mondiale, la petite commune du nord de l’Oise a accueilli de nombreux ressortissants du Commonwealth. Plusieurs dizaines sont décédées ici », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  10. (en) « 2nd mutiny at Blargies? », sur http://www.trench-art.net/, (consulté le 19 mai 2018).
  11. Journal officiel du 8 avril 1922, page 3817.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Outil de recherche de la base BANATIC, consulté le 19 mai 2018
  14. L'article dans Le Réveil du 27 mars 2008 mentionne que le mandat de Gérard Decorde a duré 31 ans.
  15. Hebdomadaire Le Réveil du 27 mars 2008
  16. « Patrick Périmony et trois adjoints élus », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3283,‎ , p. 13
  17. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  20. « Évolution et structure de la population à Blargies en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  21. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  22. Liste des établissements du premier degré, sur le site de l'Académie d'Amiens[réf. incomplète]
  23. Élie Julien, « Blargies : une maison d’assistantes maternelles pour le grand bonheur du village : La commune va agrandir une récente acquisition pour louer les lieux à trois assistantes maternelles. L’ouverture de l’établissement est prévu pour septembre », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  24. « Statue équestre : Charité de saint Martin », notice no PM60000328, base Palissy, ministère français de la Culture.
  25. « Avec les amis de Saint-Martin : Premier concert pour l’orgue rénové : Les bénévoles ont organisé des manifestations durant trois ans pour permettre la rénovation de l’orgue de la commune », Le Bonhomme picard, no 3498,‎ , p. 9.
  26. Pierre-Emmanuel Reger, « Les travaux de la nef et l’orgue inaugurés en janvier à Blargies (Oise) : Les membres de l’association des Amis de Saint-Martin de Blargies (Oise) sont satisfaits. Les travaux de la nef et la restauration de l’orgue seront inaugurés en janvier 2018 », Le Réveil, édition Bresle - Oise - Somme,‎ (lire en ligne).
  27. MemorialGenWeb.org - Blargies : monument aux morts
  28. Julien Guéry, « 9h50 le matin en direct de Blargies », France 3 Hauts-de-France,‎ (lire en ligne).