Chris Ofili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chris Ofili
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Mouvement
Black Atlantic (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Représenté par
Galerie David Zwirner (en), Victoria Miro Gallery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix Turner ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
No Woman, No Cry (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Chris Ofili est un peintre britannique né le 10 octobre 1968 à Manchester. Controversé comme les autres membres du Young British Artists dont il fait partie, il est lauréat en 1998 du prix Turner.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Chris Ofili est le premier artiste noir à remporter le prix Turner. Un an plus tard, il crée une polémique et accède ainsi à la notoriété par une exposition au Brooklyn Museum à New York. The Holy Virgin Mary, d'abord présentée à Londres en 1997 dans la célèbre exposition « Sensation » de Charles Saatchi, est une figuration anti-conventionnelle de la Vierge Marie, dans laquelle les chérubins sont à base de coupures de magazines pornographiques et où l'on trouve également une représentation d'organes génitaux et des taches en bouse d'éléphant. Le maire de New York, Rudolph Giuliani, demande en vain que l'œuvre soit retirée[1],[2].

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tania Brimson, « Chris Ofili - The Holy Virgin Mary, 1996 Marie, pleine de crasse », sur http://evene.lefigaro.fr, (consulté le 26 décembre 2015)
  2. (en) Calvin Tomkins, « Into the Unknown », The New Yorker, (consulté le 26 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]