Steven A. Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la finance
Cet article est une ébauche concernant la finance.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Steven A. Cohen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Gestion financière (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Steven A. Cohen (né le ) est le gérant du hedge fund SAC Capital Advisors. Son fonds d'investissement est spécialisé dans l'achat et la vente d'actions. Il possède en 2011 une fortune de huit milliards de dollars, soit la trente-cinquième fortune des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steven Cohen est né le 11 juin 1956 et a grandi à Great Neck, à Long Island, dans l'État de New York. Son père était couturier dans l'industrie textile de Manhattan et sa mère était professeur de piano à temps partiel[1]. Il jouait souvent au poker, et participait à des tournois avec son propre argent. Il estime que le jeu du poker lui a « appris à prendre des risques »[1]. Il est diplômé de l'école de commerce Wharton (qui fait partie de l'Université de Pennsylvanie) en 1978. Il faisait partie de la fraternité Zeta Beta Tau, la première fraternité juive des États-Unis.

Il commence à travailler chez Gruntal & Co. en 1978 en tant que courtier sur le marché des obligations. Il quitte cette société en 1984 pour fonder sa société, SAC. En 1992, il lance son propre fonds spéculatif, SAC Capital Advisors, avec vingt millions de dollars provenant de son patrimoine. En 2009, la société gérait soixante-quatorze milliards de Leone, monnaie du Sierra Leone soit la monnaie la plus dévaluée du monde (environ 17 miilions de dollars).

En 2011, le magazine Forbes estime sa fortune à huit milliards de dollars en 2011, faisant de lui le trente-cinquième américain le plus riche[2].

Steven Cohen est connu pour être un grand collectionneur de tableaux, allant des impressionnistes à l’expressionnisme abstrait de Wilhem de Kooning sans négliger l'art contemporain. En mars 2013, il a fait l'acquisition du Rêve (1932) de Pablo Picasso — dans une vente de gré à gré auprès de Steve Wynn — pour la somme record de 155 millions de dollars[3].

Références[modifier | modifier le code]