Art in Ruins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art in Ruins est un collectif d'artistes contemporain créé par Hannah Vowles et Glyn Banks en 1984 en tant que pratique interventionniste collaborative dans les domaines de l'art et de l'architecture, mettant en scène des expositions et publiant des textes[1],[2],[3].

Histoire et pratique[modifier | modifier le code]

Art in Ruins[4], basé à Bloomsbury, à Londres, utilise les stratégies d'art conceptuel des années 1960 utilisées par Art and Language et Gilbert et George[3]. Les œuvres comprennent Trust Us (1997) et We Like You (1995)[3]. Leur réaction à l'art actuel est "iconoclaste"[5] avec "une sorte de supersensibilité à la politique de l'art"[6]. Ils ont organisé l'exposition Our Wonderful Culture (crypte Saint-George, Bloomsbury, 1995) et ont collaboré avec Stewart Home, Ed Baxter et d'autres sur Ruins of Glamour, Glamour of Ruins (Galerie Chisenhale, 1986)[7] et Desire in Ruins (Galerie Transmission, Glasgow 1987)[8],[9],[10].

Leur travail a été exposé dans les plus grandes villes d'Europe[11],[12]. Ils ont été professeurs invités à l'Académie des beaux-arts de Munich. En 1991, Art in Ruins a reçu le DAAD Künstlerprogramm Berlin Stipendium. Une exposition sur la dette du tiers monde et la migration, intitulée Conceptual Debt, a été présentée à la DAAD Galerie Berlin[13] suivie de la discussion autour de l'acte artistique "piège" avec Stephan Geene et Büro Bert à l'Institut d'art contemporain (Kunst-Werke (de)) à Berlin en 1993[14],[15].

Art in Ruins est dans les limbes depuis 2001. Ce "silence" fait l'objet d'un projet d'artiste[16],[17] et a également fait l'objet de deux éditions du programme artistique Wavelength sur la radio communautaire Resonance FM[18],[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glyn Banks et Hannah Vowles, New Realism : From the museum of ruined intentions, Londres, Gimpel Fils, (OCLC 19809582)
  2. Gray Watson, Art in Ruins, Londres, Institute of Contemporary Arts, (ISBN 978-0-905263-06-9, OCLC 22669762)
  3. a b et c Alex Coles, Appearances are Against Us, Art and Text, Los Angeles, July 2000.
  4. Art in Ruins
  5. Michael Corris. Artforum, New York, September 1991.
  6. Dave Beech, Art Monthly, London, July/August 1998.
  7. « Chisenhale Gallery Archive »
  8. « Festival of Plagiarism »
  9. « Ruins of Glamour/Glamour of Ruins »
  10. « London Art Tripping: A Psychogeographical Excursion »
  11. « Krieg »
  12. « Radikale Bilder »
  13. Irit Rogoff, Terra Infirma : Geography's Visual Culture, London, New York, Routledge, , 195 p. (ISBN 978-0-415-09616-4) pp 56-60.
  14. To expose, to show, to demonstrate, to inform, to offer : Artistic Practices around 1990, Cologne, Walter Konig, (ISBN 978-3-86335-813-6)
  15. « Former West Research Seminar: Art and the Social - Exhibitions of Contemporary Art in the 1990s »
  16. Weinmayr, « I was wondering what the silence was about », (consulté le 8 décembre 2014)
  17. Weinmayr, « (pause) 21 scenes concerning the silence of Art in Ruins », (consulté le 8 décembre 2014)
  18. « Destruction in Art part 8 »
  19. « Ed Baxter on Art in Ruins »

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

  • David Thorp, Vampire Value, Londres, The Showroom,
  • Art in Ruins, New Work, Londres, Gimpel Fils, (OCLC 78371071)
  • Blandine Chavannes, Resistances: Absalon, Art in Ruins, Véronique Joumard, Serge Kliaving : Poitiers, Musée Sainte-Croix, 16 mars-15 mai 1990, Poitiers, Musée Sainte Croix, (ISBN 978-2-903015-10-7, OCLC 81658785)
  • Art in Ruins, « The Seduction of Resistant Virgins: Art in Ruins on Art & Language / Art & Language Reply », frieze, London, no Pilot Issue 0,‎ Article commissioned by Matthew Slotover
  • Mirjam Weston, Conceptual Debt, Arnhem, Gemeentemuseum Arnhem, (ISBN 978-90-72861-12-2)
  • Art in Ruins, « Appearances are Against Us », Manfred Willman, Graz, Austria, nos 47/48,‎ (ISSN 1015-1915, lire en ligne)
  • « Recent History », Wiley & Son, London, Nic Clear, no Architectures of the Near Future,‎ , p. 92–95 (ISBN 978-0-470-69955-3)
  • Art in Ruins, « The Triumph of Culture », Atom Publishing, London,‎ , p. 36–39 (ISSN 1463-9505) [1]
  • Art in Ruins, « The Triumph of Culture », University of Victoria, Victoria, Canada,‎ (lire en ligne)
  • Boris Gorelik, Incredible Tretchikoff : Life of an Artist and Adventurer, New York, Art/Books, , 304 p. (ISBN 978-1-908970-08-4), p. 268
  • (en) The Object, Massachusetts, USA, MIT Press, , Antony Hudek éd., 239 p. (ISBN 978-0-262-52576-3, notice BnF no FRBNF45026814)

Liens externes[modifier | modifier le code]