Chailloué (commune déléguée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chailloué
commune déléguée
Chailloué (commune déléguée)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Sées
Intercommunalité Sources de l'Orne
Statut commune déléguée
Maire délégué Marcel Riant
2016-2020
Code postal 61500
Code commune 61P02
Démographie
Gentilé Cailloutins
Population 623 hab. (2017)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 06″ nord, 0° 11′ 51″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 223 m
Superficie 11,61 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Chailloué
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Chailloué
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Chailloué
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chailloué
commune déléguée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chailloué
commune déléguée

Chailloué est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 623 habitants[Note 1].

Elle est devenue le une commune déléguée, à la suite de sa fusion avec ses voisines Neuville-près-Sées et Marmouillé au sein de la commune nouvelle de Chailloué[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Don traverse la commune.

Chailloué est située à 5 km de Sées, à 9 km du Merlerault, à 11 km de Mortrée et à 18 km de Gacé.

Le bourg est situé à 6 km de la gare de Nonant-le-Pin (en direction de Dreux) et à 7 km de la gare de Surdon (en direction d'Argentan et d'Alençon).

L'échangeur no 17 de l'A 88 est situé sur la commune. Il donne accès à Caen et, par l'A 28, à Rouen et au Mans.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Cailloetum en 1022[2].

Le nom de la localité signifie « lieu pierreux », ce qu'illustre la présence d'une carrière de grès près du bourg. De même que Chaillot, ce toponyme est dérivé de chail ou chaillou, qui signifiait « pierre » en ancien français (mais en français moderne c'est la forme picarde « caillou » qui a finalement prévalu).

Le gentilé est Cailloutin.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à Chailloué qu'eut lieu en 1103 une bataille opposant Robert de Bellême, comte d'Alençon et son suzerain, Robert Courteheuse, duc de Normandie. Le duc de Normandie fut vaincu.

En 1821, Chailloué a absorbé la commune de Surdon[3] située à l'ouest de son territoire (alentour du lieu-dit actuel Vieux Surdon). C'est à la proximité de cette commune que la gare de Surdon, située sur le territoire du Château-d'Almenêches, doit son nom. La cité de Surdon, quant à elle, construite à proximité de la gare, est sur le territoire de Macé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Jean Geslin SE Agriculteur
mars 2008[4] 31 décembre 2015 Marcel Riant[5] SE Technicien
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
1er janvier 2016 En cours Marcel Riant SE Technicien

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
703628767706800804808727730
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
708715669634598578612574618
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
708768661664626724644591644
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017 -
669610501436464522603623-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Exploitation de grès quartzite armoricain d'une capacité d'environ 2 millions de t/an pour la fabrication de macadam, appartenant à l'entreprise Eurovia (groupe Vinci).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Chailloué est attesté depuis le Moyen Âge, mais les parties visibles et les plus significatives du bâti remontent au XVIIe siècle. Celles-ci, ainsi que les douves aux rives maçonnées qui entourent le bâtiment, ont été inscrites en novembre 2010 aux Monuments historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Orne »
  2. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 253 - (ISBN 2600028838).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Marcel Riant candidat à sa succession », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 novembre 2015)
  5. Réélection 2014 : « Chailloué (61500) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juin 2014)
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :