Catenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catenay
Image illustrative de l'article Catenay
Blason de Catenay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Canton Le Mesnil-Esnard
Intercommunalité Communauté de communes Inter-Caux-Vexin
Maire
Mandat
Norbert Cajot
2014-2020
Code postal 76116
Code commune 76163
Démographie
Population
municipale
689 hab. (2014)
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 47″ nord, 1° 19′ 33″ est
Altitude Min. 87 m – Max. 170 m
Superficie 5,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Catenay

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Catenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Catenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Catenay

Catenay est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné sous la forme Casteneit à la fin du XIIe siècle[1]. Forme normande équivalente de l'ancien français chastaignay, chastegnay (avant le XVIe siècle) « châtaigneraie »[1]. Chastaignay, chastegnay est issu du bas latin Castanetum[1], le suffixe -etum servant à désigner une plantation d'arbres appartenant à la même espèce, forme féminine -eta, devenue -aie : chênaie, hêtraie.

Histoire[modifier | modifier le code]

On pense que le site, à l'origine, occupe un bois de châtaigniers. Paroisse et seigneurie dès le XIIe siècle, l'église primitive, dédiée à Notre Dame, est donnée en 1180 par Osberne de Cailly au prieuré de Saint-Lô de Rouen. Mais, selon certains écrits, la paroisse est d'abord rattachée à celle de Crevon. Le fief aurait appartenu à la châtellerie dont les possesseurs auraient été, à l'époque, la famille de Montmorency-Luxembourg. Au début du XXe siècle, le peintre nabi, Ker Xavier Roussel, habite le village. Il y représente alors les scènes familières de la région, portraits ou paysages qui révèlent un talent plus éclectique et moins novateur que ses amis Edouard Vuillard et Pierre Bonnard. À la même époque, la paroisse compte encore 318 âmes et on y recense trois épiceries, deux cafés et deux charrons charpentiers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1936   Roberge    
mars 2001 mars 2014 Brigitte Langlois[2]    
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Norbert Cajot    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 689 habitants, en diminution de -4,31 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450 381 386 377 410 391 363 387 374
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
356 384 406 340 318 278 255 270 260
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
263 291 260 228 231 263 299 263 273
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
278 270 330 550 632 651 719 697 689
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Clair (1876).

L'ancien édifice ayant brûlé, cette église, reconstruite en 1876, garde de beaux médaillons en albâtre. En 1750, le chœur de l'ancienne église conservait encore des croix de consécration et la fondation, en marbre, est de Guillaume Folenfant, curé en 1746. Les vitraux représentent, au-dessus du maître-autel, la naissance de Marie et sa Présentation au temple ; à droite, Marie et saint Anne ainsi que le mariage de Marie et Joseph ; à gauche l'Annonciation et la Visitation à Élisabeth.

La légende veut que saint Clair, fort bel homme, parte évangéliser l'Angleterre. Une princesse en tombe follement amoureuse. Ayant fait vœu de chasteté, Clair refuse ses avances et la belle le fait décapiter par ses serviteurs. Le mort prend alors sa tête entre ses mains et l'offre à Dieu. Il porte, sur la statue, l'aube, l'étole et la chasuble sacerdotales.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Catenay

Les armes de la commune de Catenay se blasonnent ainsi :

D'or à la branche de châtaignier feuillée de trois pièces de sinople et fruitée de trois bogues de tenné accolées 2 et 1.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 57
  2. [PDF] Liste des maires du département de la Seine-Maritime sur le site de la préfecture de la Seine-Maritime
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .