Mt. Gox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mt. Gox
logo de Mt. Gox

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki gaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social ShibuyaVoir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs Mark KarpelèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 19Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.mtgox.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Mt. Gox est une plateforme d'échange de bitcoins basée à Tokyo, qui a opéré de 2009, jusqu'à sa faillite en [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Mt. Gox est créée en 2009 comme plateforme d'échange de cartes Magic: The Gathering Online (en), puis s'est reconverti en 2010, en plateforme d'échange de cryptomonnaies. Rachetée en 2011 par Mark Karpelès, Mt. Gox est pendant un moment, la plus importante plateforme d'échange de Bitcoins en volume et était au deuxième rang derrière BTC China en [2].

Son effondrement brutal est survenu en [1],[3] et serait dû à un piratage informatique. Les pirates auraient en effet réussi à détourner 744 408 Bitcoins correspondant à des transactions refusées à tort, sans que la manœuvre informatique soit détectée par une réconciliation quotidienne des opérations par Mt. Gox[4],[5].

Mt. Gox aurait retrouvé plusieurs centaines de milliers de Bitcoins après le piratage. C'est M. Kobayashi qui est responsable de ces cryptoactifs depuis[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Faillite de MtGox : un Français sur le banc des accusés », sur Les Echos, (consulté le )
  2. Transactions sur le bitcoin par plateformes, sur bitcoin charts (consulté le 1er mars 2014).
  3. BFM Business, 25 février 2014.
  4. Robert McMillan, « Bitcoin exchange Mt. Gox implodes amid allegations of $350 million hack », Wired,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Nathaniel Popper et Rachel Abrams, « Apparent theft at Mt. Gox shakes Bitcoin world », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Rapport exclusif de GoxDox : Les causes de la chute du Bitcoin en 2018 expliquées », sur CryptoActu, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]