FTX (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

FTX
logo de FTX (entreprise)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Sam Bankman-FriedVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Saint John'sVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Sam Bankman-Fried ( - ) et John J. Ray III (en) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Place de marché de cryptomonnaiesVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.ftx.comVoir et modifier les données sur Wikidata

FTX est une place de marché centralisée de cryptomonnaies fondée en , devenue insolvable le en étant placée sous la protection du chapitre 11 dans l'état américain du Delaware afin de tenter de se restructurer pour éviter sa fort probable faillite et le chapitre 7 impliquant la liquidation de l'entreprise et des 132 différentes sociétés composant FTX Group.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2022, FTX est l'une des principales plateformes centralisées d'échange de cryptomonnaies[1],[2]. Durant les deux jours précédant la chute de l'entreprise, la société chinoise Binance, par l'intermédiare de son patron Changpeng Zhao, surnommé CZ, propose de racheter FTX, avant de se raviser après une première analyse des comptes de FTX Group[3]. La faillite de FTX est liée en partie à un ensemble de montages financiers hasardeux avec Alameda Research (en) et d'autres sociétés du groupe détenues comme FTX par Sam Bankman-Fried, structures basées dans des paradis fiscaux, qui servaient à prendre des positions risquées pour le compte de FTX[4],[5]. John J. Ray III (en), expert en restructuration d'entreprises insolvables, qui a contrôlé la liquidation de la société Enron à partir de 2001, reprend les rênes de FTX Group le [6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « FTX, la plate-forme d’échange de cryptomonnaies en faillite, subit des transactions non autorisées » Accès libre, sur Le Monde,
  2. (en-US) Caitlin Ostroff, Vicky Ge Huang et Alexander Gladstone, « FTX Files for Bankruptcy, CEO Sam Bankman-Fried Resigns », The Wall Street Journal, New York, Dow Jones and Company,‎ (ISSN 0099-9660 et 2574-9579, OCLC 4299067, BNF 34471950, lire en ligne, consulté le )Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. « FTX : Binance, une des plus grosses plates-formes de cryptomonnaies, renonce à sauver sa rivale en perdition » Accès libre, sur Le Monde,
  4. Arnaud Leparmentier, « FTX, la faillite qui ébranle les cryptomonnaies » Accès payant, sur Le Monde,
  5. Nicola Imfeld, « Cette femme est au cœur du scandale de la crypto lié à la plateforme FTX », sur Blick, (consulté le )
  6. (en) « John Ray III: Who is the man taking over FTX ? » Accès libre, asiamarlets.com, (consulté le ).