Bitcoin Cash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bitcoin Cash
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo officiel
Informations générales
Date de création 3 janvier 2009, bifurcation le 1er août 2017
Créateur Satoshi Nakamoto, Amaury Séchet
Symbole boursier BCH, BCC
Sous-unité 1100000000 satoshi
Minable Oui
Caractéristiques de la chaîne
Fonction de hachage SHA-256
Fréquence moyenne des blocs 10 min
Récompense par blocs 12.5 bitcoins par bloc jusqu'en 2020, puis 6.25 bitcoins pendant 4 ans.
Quantité maximale 21 millions
Taille des blocs 32 Mo
Logiciel client
Client Version Langage Licence Site web
Bitcoin ABC 0.16.1 C++ MIT bitcoinabc.org
Bitcoin Unlimited 1.1.2.0 C++ MIT bitcoinunlimited.info
BitcoinXT 0.11 C++ MIT bitcoinxt.software

Bitcoin Cash (abrégé BCH ou BCC) est une crypto-monnaie similaire à la crypto-monnaie Bitcoin. Bitcoin Cash repose sur la technologie de base de donnée séquentielle et distribuée appelée blockchain, telle qu'elle fut décrite en 2008 par Satoshi Nakamoto[1]. Bitcoin Cash a été créé pour augmenter la capacité de la chaîne afin de subvenir à la croissance du nombre d'utilisateurs. Cela nécessita une bifurcation (hard fork) du protocole Bitcoin qui a eu lieu le 1er août 2017[2],[3],[4].

Contexte[modifier | modifier le code]

Croissance quasi-exponentielle.
Nombre de transactions par jour sur le réseau Bitcoin entre 2009 et 2016.

Depuis 2014, le nombre de transactions effectuées en Bitcoin augmente continuellement. Le résultat de cette croissance est une augmentation considérable des frais de transactions et de la durée de confirmation. Pour y remédier, une approche possible est l'augmentation de la taille des blocs. Bitcoin Core, l’unique implémentation du protocole Bitcoin ne souhaitant pas cette augmentation, une bifurcation fut nécessaire. Une autre approche possible, non retenue par Bitcoin Cash, est l'utilisation de chaînes dérivées.

Taille des blocs[modifier | modifier le code]

Les blocs de la chaîne Bitcoin étaient originellement limités à 32 Mo par bloc, afin de protéger le jeune réseau d'une possible attaque de déni de service, une limite de 1 Mo fut introduite le 14 juillet 2010[5]. Cette limite restreint le nombre de transactions à environ 3 par secondes. Il fut initialement prévu de pouvoir éventuellement adapter cette limite. Cependant cette solution, tout en étant la plus simple techniquement et la plus rapide à implémenter (un nombre seulement devant être modifié), nécessite une bifurcation du protocole et une rupture de la rétro-compatibilité. Cette solution fut critiquée pour de nombreuses raisons, ce qui entraîna un statu quo entre 2015 et 2017. Plusieurs conférences eurent lieu sans pour autant apporter un consensus général. Depuis le 15 mai 2018, cette limite de 32 Mo a été ré-instaurée pour Bitcoin Cash[6].

SegWit[modifier | modifier le code]

L’implémentation de la deuxième solution nécessita d'abord la résolution du problème de malléabilité. Une solution au problème de malléabilité fut proposée: SegWit (en), une UASF (User Activated Soft Fork) qui consiste en une modification rétro compatible du protocole Bitcoin. SegWit est abréviation anglaise pour Segregated Witness qui peut se traduire en français par « séparation de la signature ». Cette modification est la première modification majeure du protocole depuis son invention en 2008 par Satoshi Nakamoto, et elle introduit le concept de chaîne dérivée (side chain en anglais). En effet, chaque bloc est censé contenir un arbre de Merkle rassemblant l'ensemble des transactions constituant le bloc et leurs signatures cryptographiques, or SegWit sépare cette signature cryptographique et la place dans une chaîne dérivée qui doit obligatoirement être associée au bloc pour que celui-ci soit valide. Le 20 juillet 2017, la communauté Bitcoin a voté à 97% en faveur du Bitcoin Improvement Proposal (BIP) 91. La proposition fut d'activer Segregated Witness (SegWit (en)) le 1er août 2017 (sans augmenter de 1 Mo la taille d'un bloc de transactions), et le maintien de la compatibilité[7],[8],[9]. Le 1er août 2017, le protocole de la chaîne Bitcoin implémenta SegWit (en).

Différence entre Bitcoin et Bitcoin Cash[modifier | modifier le code]

Le protocole Bitcoin Cash basé sur le code original de Bitcoin et rejette l’implémentation de SegWit au 1er août 2017.

Le problème de capacité est réglé par l'autre approche: une augmentation immédiate, lors de la bifurcation, de la taille des blocs à 8 Mo, soit environ 24 transactions par secondes, puis, plus tard[10], un retrait complet de cette limite, ce qui correspond à une limite de 32 Mo, soit environ 250 transactions par secondes (contre 7 transactions par secondes pour Bitcoin)[11].

La création du Bitcoin Cash (avec donc l'augmentation des blocs à 8 Mo) a eu lieu simultanément à l'implémentation de SegWit pour Bitcoin. Cette limite artificielle de 8 Mo par blocs fut ensuite enlevée le 15 mai 2018[12], ne laissant que la limite réelle de 32 Mo par blocs.

Pour survivre à la bifurcation avec le protocole Bitcoin ayant implémenté SegWit, l'algorithme d'ajustement de la difficulté fut assoupli puis complètement modifié le 13 novembre 2017[13].

Protocoles et sécurité[modifier | modifier le code]

L'algorithme de hachage utilisé par Bitcoin Cash est, comme pour Bitcoin, SHA-256. De ce fait, les mineurs de Bitcoin peuvent aussi miner Bitcoin cash.

Bitcoin Cash est également protégé contre les Attaques par rejeu[14] ce qui permet une co-existence avec la chaîne Bitcoin.

Minage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Minage de cryptomonnaie.

Lors de la bifurcation avec Bitcoin, la taille des blocs minés était d'une capacité maximale de 8 Mo[15] et l'ajustement de la difficulté de minage se faisait toutes les deux semaines. Depuis le 13 novembre 2017[16], l'ajustement de la difficulté de minage se fait à chaque bloc de manière à maintenir a une moyenne mobile sur 144 blocs de 10min entre chaque blocs[17]. De plus, depuis le 15 mai 2018, la taille maximale des blocs est de 32 Mo[18].

Le type de minage le plus efficace pour Bitcoin Cash est le minage à l'aide d'ASIC (machines conçues spécialement pour le minage afin d'être bien plus efficaces qu'un processeur classique). Les ASIC capable de miner Bitcoin Cash sont aussi capable de miner Bitcoin car la preuve de travail est la même.

Transactions et frais[modifier | modifier le code]

Une transaction bitcoin réelle comprenant les frais d'un échange de crypto-monnaie sur le Web vers un portefeuille matériel.

Transactions[modifier | modifier le code]

Les bitcoins cash ont les mêmes propriétés que les bitcoins. Ainsi, les coins issus de différentes transactions ne peuvent être regroupés. Un utilisateur recevant plusieurs paiements conservera dans son portefeuille autant de montants différents (appelés données d'entrée), même si son logiciel, pour en rendre la lecture plus aisée, procède à un affichage global. Lorsque l'utilisateur voudra les dépenser, son logiciel calculera le meilleur ensemble de données d'entrée à transférer pour minimiser la taille des données de sortie et limiter ainsi les frais de transaction. Étant donné les très faible frais de transaction de bitcoin cash, il est cependant possible, et très peu onéreux, d’agréger de nombreuses petites transactions en une seule valeur.

  • Exemple : Un utilisateur reçoit 13 paiements de 1 x 2,3 BCH, 5 x 1,0 BCH, 2 x 0,7 BCH, 1 x 0,5 BCH, 1 x 0,3 BCH, 2 x 0,2 BCH et 1 x 0,1 BCH. Son logiciel lui indiquera alors qu'il possède 10,0 BCH.
  • (Cas 1) : Lorsqu'il voudra dépenser 3,0 BCH, le meilleur ensemble en données de sortie consistera à regrouper les 2,3 BCH et 0,7 BCH reçus précédemment.
  • (Cas 2) : S'il voulait dépenser 3,05 BCH, le meilleur ensemble en données de sortie consisterait à regrouper les 2,3 BCH avec les 0,7 BCH reçus précédemment et de fractionner la transaction de 0,1 BCH en une transaction de sortie de 0,05 BCH, l'autre fraction transactionnelle de 0,05 BCH étant conservée dans le portefeuille.

Frais[modifier | modifier le code]

Plus un utilisateur accepte de payer des frais de transaction élevés, plus sa transaction sera traitée rapidement. Comme les blocs de la chaîne Bictoin cash sont pour le moment suffisamment larges pour permettre aux mineurs de miner toutes les transactions; il n'est pas nécessaire de payer des frais de transaction pour que la transaction soit minée au prochain bloc.

En pratique, pour être sûr que la transaction soit confirmée immédiatement, entre 0 et 10 minutes en moyenne, les frais se situent aux alentours de 1 satoshis / octet (0,00000001 BCH / octet). Ainsi, en 2018, pour une taille médiane de transaction de 265 octets, cela représente un coût approximatif de 265 satoshis (soit moins de 0,000 01 ) quel que soit le montant de bitcoins cash à transférer.

Plus les assemblages de données d'entrées sont importants pour réaliser une transaction, plus l'encodage de celle-ci demande un nombre important d'octet et plus les frais augmentent, tout en restant malgré tout d'un montant global virtuellement nul dans le cas de Bitcoin Cash.

Le logiciel utilisé comme porte-feuille calcule en général les frais optimaux à payer pour que la transaction soit traitée à l'instant du transfert. Ces frais varient en fonction du nombre des transactions à traiter à l'instant du transfert, mais ils restent virtuellement nuls étant donné la large capacité des blocs. L'utilisateur décide seul du montant des frais de transaction qu'il est prêt à payer.

Achat et vente sur les plateformes d'échange[modifier | modifier le code]

La quasi totalité des plateformes d’échange en ligne de cryptomonnaie permettent d'acheter ou de vendre Bitcoin Cash. Par exemple, les plateformes suivantes permettent d'acheter ou de vendre des Bitcoin Cash[19]:

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bitcoin: A Peer-to-Peer Electronic Cash System », sur https://bitcoin.com, (consulté le 20 novembre 2017)
  2. (en) « Bitfinex says miners to create chain called Bitcoin Cash » (consulté le 28 juillet 2017)
  3. (en-US) Nathaniel Popper, « Some Bitcoin Backers Are Defecting to Create a Rival Currency », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en-US) Joon Ian Wong, « There’s a strange new twist in bitcoin’s “civil war”—and a way to bet on the outcome », Quartz,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Commit 14 July, 2010 », sur GitHub, 14 july, 2010 (consulté le 20 novembre 2017)
  6. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Upgrade Milestone Complete: 32MB and New Features », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  7. (en) Jack Crosbie, « When Will Bitcoin Fork, and What's It Mean for Crypto's Future? A fork could change the equation for thousands of bitcoin users. », Inverse, (consulté le 29 juillet 2017)
  8. (en) Aaron van Wirdum, « BIP 91 Has Locked In. Here’s What That Means (and What It Does Not) », Bitcoin Magazine, (consulté le 29 juillet 2017)
  9. (en) Alyssa Hertig, « BIP 91 Locks In: What This Means for Bitcoin and Why It's Not Scaled Yet », CoinDesk, (consulté le 29 juillet 2017)
  10. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Upgrade Milestone Complete: 32MB and New Features », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  11. (en) Jamie Redman, « Upgrade Time: Bitcoin Cash 32MB Fork Activates Tuesday », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  12. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Upgrade Milestone Complete: 32MB and New Features », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  13. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Community Preps Hard Fork Slated for November 13 », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  14. (en) « Bitcoin Cash - Peer-to-Peer Electronic Cash », sur www.bitcoincash.org (consulté le 27 octobre 2017)
  15. (en) « Bitcoin Cash »
  16. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Community Preps Hard Fork Slated for November 13 », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  17. (en) « Bitcoin ABC statement on the Nov 2017 hard fork upgrade », sur coingeek.com, coingeek.com, (consulté le 17 mai 2018)
  18. (en) Jamie Redman, « Bitcoin Cash Upgrade Milestone Complete: 32MB and New Features », sur bitcoin.com, bitcoin.com, (consulté le 17 mai 2018)
  19. (en) Sterlin Lujan, « Fork Watch: 'Bitcoin Cash' Support Grows as August 1 Draws Near », Bitcoin News, (consulté le 30 juillet 2017)
  20. (en) « Peer to Peer Crypto Exchange Cointal.com Restores the Cryptocurrency’s Freedom: Performance Summary + Bitcoin Cash Added », News.bitcoin.com (bitcoin exchange), (consulté le 30 juillet 2017)
  21. (en) « Bitcoin Cash and a Critical Alert for Bitcoin Margin Traders », Kraken (bitcoin exchange), (consulté le 30 juillet 2017)
  22. (en) « Bitcoin Cash (BCH) Token Distribution », Bitfinex, (consulté le 30 juillet 2017)
  23. (en-US) « Statement on Bitcoin Cash [BCC] », sur Bittrex Support (consulté le 27 octobre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]