Canton de Gleizé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Gleizé
Canton de Gleizé
Situation du canton de Gleizé dans le département de Rhône.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement(s) Villefranche-sur-Saône
Bureau centralisateur Gleizé
Conseillers
départementaux
Sylvie Epinat
Michel Thien
2015-2021
Code canton 69 07
Histoire de la division
Création 28 février 2000[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 31 756 hab. (2015)
Densité 193 hab./km2
Géographie
Superficie 164,92 km2
Subdivisions
Communes 15

Le canton de Gleizé est un canton français situé dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton s'étend sur 164,92 km2 d'est en ouest de la Saône au monts du Beaujolais et regroupe quinze communes, toutes membres de la communauté d'agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est créé par un décret du 28 février 2000, art. 2[1], en détachant les communes qui le composent de celui de Villefranche-sur-Saône et entre en vigueur à l'occasion des élections cantonales de mars 2001.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont modifiées par un décret du 27 février 2014, art. 8[2]. À partir des élections départementales de mars 2015, le nombre de communes du canton passe de 14 à 15. Les communes de Saint-Étienne-des-Oullières et Saint-Georges-de-Reneins lui sont rattachées, cependant que Cogny rejoint le canton du Bois-d'Oingt.

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Gleizé
(bureau centralisateur)
69092 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 7 570 (2014)
Arnas 69013 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 3 456 (2014)
Blacé 69023 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 1 489 (2014)
Denicé 69074 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 1 422 (2014)
Lacenas 69105 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 942 (2014)
Le Perréon 69151 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 1 515 (2014)
Limas 69115 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 4 662 (2014)
Montmelas-Saint-Sorlin 69137 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 469 (2014)
Rivolet 69167 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 577 (2014)
Saint-Cyr-le-Chatoux 69192 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 140 (2014)
Saint-Étienne-des-Oullières 69197 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 2 097 (2014)
Saint-Georges-de-Reneins 69206 CC Saône-Beaujolais 4 347 (2014)
Saint-Julien 69215 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 833 (2014)
Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais 69172 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 827 (2014)
Vaux-en-Beaujolais 69257 CA Villefranche-Beaujolais-Saône 1 069 (2014)

Administration[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2004
(démission)[3]
Élisabeth Lamure RPR puis UMP Chef d'entreprise
Maire de Gleizé (1989-2015)
Sénatrice depuis 2004
2005[4] 2015 Michel Thien UMP Maire de Limas depuis 1997

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Sylvie Épinat   LR Maire de Saint-Georges-de-Reneins (2014-2017)
2015 en cours Michel Thien   LR Maire de Limas depuis 1997

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 31 415 habitants[5].

           Évolution de la population  [modifier]
2006 2011 2012
24 65425 42825 669
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6] puis population municipale à partir de 2006[7])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret du 28 février 2000 portant fusion, modification et création de cantons dans le département du Rhône.
  2. a et b Décret no 2014-267 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Rhône.
  3. Démissionnaire pour cause de cumul de mandat après son élection comme sénatrice du Rhône en septembre 2004.
  4. Élu lors de l'élection partielle du 23 janvier 2005.
  5. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  6. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  7. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]