Saint-Étienne-des-Oullières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Étienne-des-Oullières
Saint-Étienne-des-Oullières
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Intercommunalité Villefranche-Beaujolais-Saône
Maire
Mandat
Gilles Duthel
2020-2026
Code postal 69460
Code commune 69197
Démographie
Gentilé Stéphanois, Stéphanoises[1]
Population
municipale
2 209 hab. (2018 en augmentation de 9,41 % par rapport à 2013)
Densité 229 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 05″ nord, 4° 39′ 01″ est
Altitude Min. 204 m
Max. 331 m
Superficie 9,66 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Saint-Étienne-des-Oullières
(ville-centre)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Gleizé
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Étienne-des-Oullières
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Étienne-des-Oullières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-des-Oullières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-des-Oullières
Liens
Site web saintetiennedesoullieres.fr

Saint-Étienne-des-Oullières est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Étienne-des-Oullières se trouve dans le département du Rhône. Elle se situe au nord de Lyon, à mi chemin entre les villes de Villefranche-sur-Saône et de Belleville-sur-Saône. Elle appartient au canton de Belleville.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-des-Oullières est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Étienne-des-Oullières, une agglomération intra-départementale regroupant 7 communes[6] et 8 898 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[7],[8]. La commune est en outre hors attraction des villes[9],[10].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (92,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (94,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : cultures permanentes (65 %), prairies (27,3 %), zones urbanisées (7,4 %), zones agricoles hétérogènes (0,3 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[12].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-des-Oullières appartient à l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône et au canton de Gleizé depuis le redécoupage cantonal de 2014. Avant cette date, la commune appartenait au canton de Belleville.

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la neuvième circonscription du Rhône, représentée depuis par Bernard Perrut (UDF puis UMP-LR). Ce dernier est réélu lors des élections législatives de 2017.

Sur le plan des institutions judiciaires, la commune relève du tribunal judiciaire (qui a remplacé le tribunal d'instance et le tribunal de grande instance le 1er janvier 2020), du tribunal pour enfants, du conseil de prud'hommes, du tribunal de commerce et du tribunal paritaire des baux ruraux de Villefranche-sur-Saône, de la cour d’appel, du tribunal administratif et de la cour administrative d'appel de Lyon[13].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Depuis le , date de sa création, la commune appartient à la communauté d'agglomération Villefranche Beaujolais Saône, qui rassemble 18 communes et 73 090 habitants (population légale 2017). Auparavant, Saint-Étienne-des-Oullières était membre de la communauté de communes Beaujolais-Vauxonne, intercommunalité qui a existé de 1996 à 2013.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[14].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
1867 1870 Jean Marie Durieu de Lacarelle
(1804-1890)
   
1870 1874 Joseph Ollier    
1874 1876 Antoine Élisée Duport[16]
(1835-1904)
  Vicomte de Loriol, ancien sous-lieutenant et chef de corps
Chevalier de la Légion d'honneur (1872)
1876 1878 François Aunier    
1878 1884 Benoit Descombes    
1884 1886 Jean Marie Durieu de Lacarelle
(1804-1890)
   
1886 1892 Benoit Descombes    
1892 1896 Louis Ernest Segond    
1896 1900 Claude Rampon    
1900 1902 Victor Genevey    
1902 1904 Antoine Berger    
1904 1925 Félix Beguet    
1925 1935 Jean Crétien    
1935 1942 François Descombes    
1942 1944 Léon Barre   Président de la délégation spéciale
1944 1956 François Descombes    
1956 1971 Florent Descombes    
1971 1977 Nicolas Chamonard    
1987 René Dumont DVG  
Maurice Lapalu DVD  
Christian Galland   Maire honoraire (2015)
Vice-président de la CC Beaujolais-Vauxonne (1997 → 2014)
Vice-président de la CA Villefranche Beaujolais Saône (2014)
En cours
(au 26 mai 2020)
Gilles Duthel DVD Avocat
1er vice-président de la CA Villefranche Beaujolais Saône (2014 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[17]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[19].

En 2018, la commune comptait 2 209 habitants[Note 2], en augmentation de 9,41 % par rapport à 2013 (Rhône : +4,48 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 2191 2541 1321 1361 1901 1621 2421 2671 201
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 0289941 0271 0761 0351 0871 1391 1431 093
1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018 - -
1 1371 3671 5191 7231 8642 1752 209--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ce village indépendant est un village phare du beaujolais avec une grosse entreprise d'exportation de vin, et le mélange entre la modernité avec les commerces proches et toujours l'antiquité traditionnelle avec les vignes et l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_saint-etienne-des-oullieres_69197.html
  2. « Fiche cours d'eau - La Vauxonne (U4510540) ».
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Unité urbaine 2020 de Saint-Étienne-des-Oullières », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  12. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  13. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le ).
  14. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  15. [PDF] « Maires de Saint-Étienne-des-Oullières de 1867 à nos jours », Saint-Étienne-des-Oullières Bulletin municipal 2018, .
  16. [PDF] Biographie de Antoine Élisée DUPORT Vicomte de Loriol (1835-1904), sur le site Légion d’Honneur en Beaujolais
  17. « En images. St Etienne des Oullières : les visages du maire et de vos nouveaux élus : Gilles Duthel est réélu maire de St-Etienne-des-Oullières et entame son second mandat. Dorénavant, le conseil municipal de la commune comptera cinq adjoints au maire. », Le Progrès,‎ (lire en ligne).
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Lien externe[modifier | modifier le code]