Élisabeth Lamure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élisabeth Lamure
Image illustrative de l'article Élisabeth Lamure
Fonctions
Sénatrice du Rhône
En fonction depuis le
(12 ans, 10 mois et 17 jours)
Élection 26 septembre 2004
Réélection 28 septembre 2014
Groupe politique UMP puis LR
Présidente de la Délégation aux
Entreprises du Sénat
En fonction depuis le
(2 ans, 8 mois et 14 jours)
Élection
Prédécesseur nouvelle délégation
Maire de Gleizé

(26 ans, 3 mois et 7 jours)
Prédécesseur François Branciard
Successeur Ghislain de Longevialle
Conseillère générale du Rhône
élue dans le canton de Gleizé

(3 ans, 7 mois et 1 jour)
Prédécesseur création du canton
Successeur Michel Thien (UMP)
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Bourgoin-Jallieu (Isère)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Profession Chef d'entreprise

Élisabeth Lamure, née le , est une personnalité politique française, membre du parti Les Républicains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chef d'entreprise de profession, elle est maire de Gleizé de 1989 à 2015, réélue en 2008 dès le premier tour avec 64.89 % des voix et en mars 2014 avec 70,79 %. Elle est présidente de l'Association des maires du Rhône de 2008 à 2014 et vice-présidente de la communauté d'agglomération de Villefranche-sur-Saône, puis de la communauté d'agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône à partir de 2014.

En 2001, elle est élue conseillère générale du Rhône dans le nouveau canton de Gleizé, fonction dont elle démissionne en octobre 2004, pour cause de cumul de mandats après son élection au Sénat.

Le 26 septembre 2004, elle est élue sénatrice du Rhône. Elle est notamment membre de la commission des affaires économiques et du groupe d'information internationale sur le Tibet[1]. Candidate aux élections sénatoriales pour un nouveau mandat, elle est réélue le 28 septembre 2014. Le 4 décembre suivant, elle est élue présidente de la nouvelle délégation sénatoriale aux entreprises[2].

Elle soutient la candidature de François Fillon pour la présidence de l'UMP lors du congrès d'automne 2012 puis pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[3].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]