Aller au contenu

Cabinet Schoof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cabinet Schoof
(nl) Kabinet-Schoof

Royaume des Pays-Bas

Description de cette image, également commentée ci-après
Le Premier ministre Dick Schoof.
Roi Willem-Alexander
Premier ministre Dick Schoof
Élection 22 novembre 2023
Législature XXXIXe
Formation
Durée 10 jours
Composition initiale
Coalition
Ministres 16
Femmes 7
Hommes 9
Représentation
Seconde Chambre
88  /  150
Drapeau des Pays-Bas

Le cabinet Schoof (en néerlandais : Kabinet-Schoof) est le gouvernement du royaume des Pays-Bas depuis le , sous la XXXIXe législature de la Seconde Chambre des États généraux.

Il est dirigé par l'indépendant Dick Schoof et formé après les élections législatives anticipées du 22 novembre 2023. Il se compose de 15 ministres, dont quatre portent le titre de vice-Premier ministre.

Majoritaire à la Seconde Chambre, il est constitué d'une coalition entre le Parti pour la liberté, le Parti populaire pour la liberté et la démocratie, le Nouveau Contrat social et le Mouvement agriculteur-citoyen.

Il succède au cabinet Rutte IV, qui assumait la gestion des affaires courantes depuis sa démission.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Ce gouvernement est dirigé par le nouveau Premier ministre indépendant Dick Schoof. Il est constitué et soutenu par une coalition entre le Parti pour la liberté (PVV), le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD), le Nouveau Contrat social (NSC) et le Mouvement agriculteur-citoyen (BBB). Ensemble, ils disposent de 88 représentants sur 150, soit 58,7 % des sièges de la Seconde Chambre des États généraux.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 22 novembre 2023.

Il succède donc au cabinet Rutte IV, constitué et soutenu par une coalition entre le VVD, les Démocrates 66 (D66), l'Appel chrétien-démocrate (CDA) et l'Union chrétienne (CU), et assumant la gestion des affaires courantes depuis sa démission le à la suite d'un désaccord concernant le droit d'asile[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Sur proposition du PVV, l'ancien ministre travailliste Ronald Plasterk est désigné « éclaireur » le , deux jours après le renoncement du sénateur d'extrême droite Gom van Strien, accusé de fraude quand il était cadre d'entreprise[2]. Le suivant, après avoir remis son rapport recommandant d'ouvrir des négociations entre le PVV, le VVD, le NSC et le BBB, Ronald Plasterk est désigné par une majorité de la Seconde Chambre comme informateur[3]. Les discussions sont rompues le , le NSC faisant part d'un différend avec le PVV sur le sujet des finances publiques[4].

La Seconde Chambre, après avoir débattu du nouveau rapport de Ronald Plasterk, approuve le suivant la proposition du PVV de désigner le président du Conseil économique et social Kim Putters comme nouvel informateur[5]. Après que Kim Putters a rétabli le dialogue entre le PVV, le VVD, le NSC et le BBB, Geert Wilders annonce le qu'il n'a plus l'intention de devenir Premier ministre afin de faciliter la formation d'un gouvernement dit « extra-parlementaire » sur lequel les quatre partis semblent prêts à s'accorder[6]. Kim Putters ayant proposé à la Chambre la formation d'un « cabinet de programme », celle-ci désigne le sur proposition du PVV un binôme d'informateurs composé de l'ancien député du SGP Elbert Dijkgraaf et du conseiller d'État membre du CDA Richard van Zwol afin d'explorer cette formule[7].

Le , Geert Wilders annonce que le Parti pour la liberté, le Parti populaire pour la liberté et la démocratie, le Nouveau Contrat social et le Mouvement agriculteur-citoyen sont parvenus à conclure un accord de coalition, sans révéler à ce stade le nom du futur Premier ministre[8]. Les quatre formations indiquent le s'être entendues sur le nom du haut fonctionnaire Dick Schoof comme Premier ministre, qui devient ainsi le premier chef de l'exécutif à ne pas avoir d'expérience parlementaire ou ministérielle, après que Ronald Plasterk, proposé par le PVV, a été contraint de renoncer[9].

Le cabinet prête serment et entre en fonction le suivant[10], 7 mois et 10 jours après la tenue des élections.

Composition[modifier | modifier le code]

Fonction Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires générales
Dick Schoof Ind.
Vice-Première ministre
Ministre de la Santé, du Bien-être et des Sports
Fleur Agema PVV
Vice-Première ministre
Ministre de la Politique climatique et de la Croissance verte
Sophie Hermans VVD
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi
Eddy van Hijum NSC
Vice-Première ministre
Ministre du Logement et de l'Aménagement du territoire
Mona Keijzer BBB
Ministre du Commerce extérieur et de l'Aide au développement Reinette Klever PVV
Ministre de la Justice et de la Sécurité David van Weel VVD
Ministre des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume Judith Uitermark NSC
Ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Science Eppo Bruins NSC
Ministre de la Défense Ruben Brekelmans VVD
Ministre des Affaires économiques Dirk Beljaarts VVD
Ministre des Infrastructures et des Eaux Barry Madlener PVV
Ministre des Affaires étrangères Caspar Veldkamp NSC
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche, de la Nature et de la Qualité alimentaire Femke Wiersma BBB
Ministre de l'Asile et de l'Immigration Marjolein Faber PVV
Ministre des Finances Eelco Heinen PVV

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Un désaccord sur l’immigration fait tomber le gouvernement néerlandais », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Belga, « Elections aux Pays-Bas : le PVV désigne l’ancien ministre Ronald Plasterk comme "éclaireur" », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) « Ronald Plasterk to also lead next phase in government formation », NL Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Pays-Bas : le dirigeant d'extrême droite Geert Wilders échoue à former un gouvernement majoritaire », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (nl) « Tweede Kamer akkoord met Kim Putters als nieuwe informateur », NOS,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. AFP, « Aux Pays-Bas, Geert Wilders renonce à former un gouvernement », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (nl) « Nieuwe informateurs Dijkgraaf en Van Zwol krijgen maximaal acht weken », NOS,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « Aux Pays-Bas, l'extrême droite annonce un accord pour un gouvernement de coalition », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Jean-Pierre Stroobants, « Aux Pays-Bas, l’ex-chef de l’antiterrorisme nommé premier ministre », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Dick Schoof, nouveau Premier ministre néerlandais », Euronews,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]