Ministère des Affaires étrangères (Pays-Bas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ministère des Affaires étrangères
Logo de l'organisation
Situation
Création
Type Ministère néerlandais
Siège Rijnstraat 8,
La Haye
Coordonnées 52° 04′ 59″ N, 4° 19′ 34″ E
Budget 3,4 milliards d'euros (2017)
Organisation
Ministre des Affaires étrangères Stef Blok (VVD)
Ministre du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement Sigrid Kaag (D66)
Organisations affiliées Gouvernement des Pays-Bas

Site web Page sur le site du gouvernement

Le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas (Ministerie van Buitenlandse Zaken, BZ, en néerlandais) est le département ministériel supervisant la politique étrangère du royaume des Pays-Bas. Stef Blok, membre du Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD), dirige le ministère depuis 2018. La ministre du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement, fonction de ministre sans portefeuille, est Sigrid Kaag, membre des Démocrates 66 (D66), depuis 2017.

Organisation[modifier | modifier le code]

Compétences[modifier | modifier le code]

Le ministère des Affaires étrangères est compétent en matière de relations internationales, de réseau diplomatique et consulaire, de soutien aux Néerlandais expatriés ou en déplacement à l'étranger, de relations avec l'Union européenne et les organisations internationales dont les Pays-Bas sont membres, de coopération, d'aide au développement, de promotion des droits humains, de la paix et de la sécurité internationales.

Structures[modifier | modifier le code]

Le ministère des Affaires étrangères s'organise de la manière suivante :

  • Ministre des Affaires étrangères (Minister van Buitenlandse Zaken) ;
  • Ministre du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement (Minister voor Buitenlandse Handel en Ontwikkelingssamenwerking) ;
    • Secrétaire général (Secretaris-generaal ) ;
      • Vice-secrétaire général, direction générale des Affaires consulaires et opérationnelles ;
        • Direction générale de la Coopération européenne ;
        • Direction générale de la Coopération internationale ;
        • Direction générale des Affaires politiques ;
        • Direction générale de la Politique économique extérieure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Siège du ministère.

En 1798, avec la fondation de la République batave, est nommé le premier agent des Affaires étrangères (Agent van Buitenlandse Zaken), très vite renommé « secrétaire d'État » en 1801. Finalement, avec les invasions napoléoniennes, on parle dès 1806 de « ministre des Affaires étrangères ».

Ministres des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

Le troisième cabinet de Mark Rutte, formé en , compte deux ministres au sein du ministère des Affaires étrangères, Halbe Zijlstra, puis après sa démission, Stef Blok, ministre des Affaires étrangères, ainsi que Sigrid Kaag, ministre du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement.

La libérale Eegje Schoo, ministre de la Coopération pour le développement de 1982 à 1986, est la première femme à siéger au sein du ministère des Affaires étrangères. Jamais, cependant, une femme ne dirige encore la diplomatie néerlandaise, à l'exception de Sigrid Kaag, qui exerce la fonction que par intérim du au suite à la démission de Zijlstra.

Joseph Luns, du Parti populaire catholique (KVP), est le ministre des Affaires étrangères ayant le plus longtemps exercé la fonction, du au . Il est par la suite secrétaire général de l'OTAN du au .

Ministres du Développement[modifier | modifier le code]

De à , puis de nouveau entre et , le ministère comprend un ministre sans portefeuille (minister zonder portefeuille), sans attributions spécifiques.

Le , à l'occasion de la formation du gouvernement de Jo Cals, est nommé un « ministre de l'Aide aux pays en voie de développement » (minister voor Hulp aan ontwikkelingslanden). Ce poste, qui devient « ministre de la Coopération pour le développement » (minister voor Ontwikkelingssamenwerking) en , est supprimé le , lorsque le parti populiste Liste Pim Fortuyn (LPF) entre au gouvernement.

Il est cependant recréé en , puis disparaît de nouveau entre et , quand le premier cabinet de Mark Rutte gouverne avec le soutien des populistes du Parti pour la liberté (PVV). En , le poste est recréé en tant que « ministre du Commerce extérieur et de la Coopération pour le développement » (Minister voor Buitenlandse Handel en Ontwikkelingssamenwerking), restant attaché au ministère alors qu'il dépend également du ministère des Affaires économiques. La fonction est confiée à la travailliste Lilianne Ploumen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]