Cabinet Van Agt III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cabinet Van Agt III
(nl) Kabinet-Van Agt III
Royaume des Pays-Bas
Photographie de famille du cabinet Van Agt III.
Photographie de famille du cabinet Van Agt III.

Reine Beatrix
Premier ministre Dries van Agt
Élection
Législature 26e
Formation
Fin
Durée 159 jours
Composition initiale
Parti(s) CDA-D'66
Ministres 14
Femmes 1
Hommes 13
Représentation
Seconde Chambre
65 / 150

Le cabinet Van Agt III (en néerlandais : Kabinet-Van Agt III) est le gouvernement du Royaume des Pays-Bas entre le et , durant la vingt-sixième législature de la Seconde Chambre des États généraux.

Coalition et historique[modifier | modifier le code]

Dirigé par le Premier ministre chrétien-démocrate sortant Dries van Agt, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition minoritaire entre l'Appel chrétien-démocrate (CDA) et les Démocrates 66 (D'66). Ensemble, ils disposent de 65 mandats de représentants sur 150, soit 43,3 % des sièges de la Seconde Chambre des États généraux.

Il est formé à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir, constituée en . Il succède donc au cabinet Van Agt II, constitué et soutenu par une alliance entre le CDA, le Parti travailliste (PvdA) et les Démocrates 66.

Le , le PvdA annonce qu'il se retire de la majorité après que le gouvernement a rejeté les propositions en faveur de l'emploi formulées par son chef politique, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires sociales Joop den Uyl. Se trouvant de fait en minorité à la Seconde Chambre, l'exécutif remet sa démission.

La reine Beatrix, confrontée à sa première crise gouvernementale depuis sa montée sur le trôle néerlandais, appelle deux jours plus tard le sénateur chrétien-démocrate Piet Steenkamp pour une mission d'« informateur ». Il rend son rapport le , conclut à l'impossibilité de reconstruire la coalition et suggère de constituer un cabinet temporaire (en néerlandais : rompkabinet) entre les deux partis restants, le temps de convoquer de nouvelles élections. La souveraine désigne Van Agt « formateur » dès le lendemain.

Le nouvel exécutif, qui compte 14 ministres dont une femme, est assermenté par la reine le , soit 17 jours après le déclenchement de la crise.

Au cours des élections législatives anticipées du suivant, le PvdA retrouve son statut de première force politique du royaume, devant le CDA, tandis que les D'66 s'effondrent. Actant de sa défaite, Dries van Agt se retire de la direction du parti au profit du président du groupe parlementaire Ruud Lubbers. En à peine deux mois, il agrège une coalition de centre droit avec le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) et constitue alors son premier cabinet.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres par rapport au précédant cabinet sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires générales
Ministre des Affaires étrangères
Dries van Agt CDA
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires économiques
Jan Terlouw D'66
Ministre de la Coopération pour le développement Kees van Dijk CDA
Ministre de la Justice Job de Ruiter CDA
Ministre des Affaires intérieures Max Rood D'66
Ministre de l'Éducation et de la Science Wim Deetman CDA
Ministre des Finances Fons van der Stee CDA
Ministre de la Défense Hans van Mierlo D'66
Ministre du Logement et de l'Aménagement du territoire Erwin Nypels D'66
Ministre des Transports et des Eaux Henk Zeevalking D'66
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche
Ministre pour les Affaires des Antilles néerlandaises
Jan de Koning CDA
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi Louw de Graaf CDA
Ministre de la Culture, des Loisirs et du Travail social Hans de Boer CDA
Ministre de la Santé publique et de la Protection de l'environnement Til Gardeniers-Berendsen CDA

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]