Cabinet Van Agt II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cabinet Van Agt II
(nl) Kabinet-Van Agt II
Royaume des Pays-Bas
Photographie de famille du cabinet Van Agt II.
Photographie de famille du cabinet Van Agt II.

Reine Beatrix
Premier ministre Dries van Agt
Élection
Législature 26e
Formation
Fin
Durée 260 jours
Composition initiale
Parti(s) CDA-PvdA-D'66
Ministres 14
Femmes 1
Hommes 13
Représentation
Seconde Chambre
109 / 150

Le cabinet Van Agt II (en néerlandais : Kabinet-Van Agt III) est le gouvernement du Royaume des Pays-Bas entre le et le , durant la vingt-sixième législature de la Seconde Chambre des États généraux.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le Premier ministre chrétien-démocrate sortant Dries van Agt, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition entre l'Appel chrétien-démocrate (CDA), le Parti travailliste (PvdA) et les Démocrates 66 (D'66). Ensemble, ils disposent de 109 représentants sur 150, soit 72,7 % des sièges de la Seconde Chambre.

Il est formé à la suite des élections législatives du .

Il succède donc au cabinet Van Agt I, constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre le CDA et le Parti populaire libéral et démocrate (VVD).

Au cours du scrutin et bien qu'il recule d'un siège, le CDA parvient à devancer le Parti travailliste (PvdA) et devenir la première force politique du Royaume. De son côté, le VVD reste le troisième parti du pays et abandonne deux élus. En conséquence, la majorité sortante se retrouve minoritaire avec 74 parlementaires.

Le , la reine Beatrix lance le premier processus de formation d'un cabinet de son règne. Elle désigne le ministre Jan de Koning et le président du groupe parlementaire CDA Ruud Lubbers « informateurs ». Au cours de leur mission, ils établissent qu'une alliance entre le CDA, le PvdA et les Démocrates 66 (D'66) est la formule la plus probable. Les négociations achoppent sur de nombreux points, et le PvdA obtient le que Ed van Thijn, vice-président de son groupe parlementaire, soit adjoint aux deux informateurs.

Ils rendent leur rapport le , qui contient une première base pour un accord gouvernemental. Van Thijn et Sjeng Kremers, commissaire de la Reine issu du CDA, sont désignés dès le lendemain « formateurs ». Alors qu'ils parviennent à finaliser les négociations, l'Appel chrétien-démocrate rejette les conclusions le . Le sénateur Gaius de Gaay Fortman se voit confier une mission d'informateur et obtient des concessions du PvdA sur le plan militaire et budgétaire. Il remet son mandat à la souveraine le et le lendemain, celle-ci désigne Dries van Agt comme nouveau formateur, pour qu'il constitue son équipe.

Le nouvel exécutif, qui compte 15 ministres dont une femme, est assermenté par la reine Beatrix le , soit trois mois et 16 jours après les élections législatives.

Après que le cabinet n'a pas trouvé d'accord concernant les mesures économiques et financières pour l'année , le Parti travailliste s'est retiré de la coalition au pouvoir et conduit à la démission du gouvernement le . Le jour d'après, la reine nomme l'ancien ministre Cees de Galan et l'élu local Victor Halberstadt, tous deux du PvdA, informateurs, afin de sauver la majorité. Y parvenant, ils rendent leur mandat le .

Le , le gouvernement démissionne après que le PvdA a décidé de s'en retirer définitivement à la suite du rejet des propositions de Joop den Uyl en faveur de l'emploi. Nommé informateur deux jours après, Piet Steenkamp confirme une rupture irrémédiable et recommande de constituer un cabinet transitoire (en néerlandais : rompkabinet) pour emmener le pays à de nouvelles élections. Conservant l'appui des D'66, le Premier ministre forme le le cabinet Van Agt III.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres par rapport au précédant cabinet sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires générales
Dries van Agt CDA
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi
Ministre pour les Affaires des Antilles néerlandaises
Joop den Uyl PvdA
Vice-Premier ministre
Ministre des Affaires économiques
Jan Terlouw D'66
Ministre des Affaires étrangères Max van der Stoel PvdA
Ministre de la Coopération pour le développement Kees van Dijk CDA
Ministre de la Justice Job de Ruiter CDA
Ministre des Affaires intérieures Ed van Thijn PvdA
Ministre de l'Éducation et de la Science Jos van Kemenade PvdA
Ministre des Finances Fons van der Stee CDA
Ministre de la Défense Hans van Mierlo D'66
Ministre du Logement et de l'Aménagement du territoire Marcel van Dam PvdA
Ministre des Transports et des Eaux Henk Zeevalking D'66
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Jan de Koning CDA
Ministre de la Culture, des Loisirs et du Travail social André van der Louw PvdA
Ministre de la Santé publique et de la Protection de l'environnement Til Gardeniers-Berendsen CDA

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]