Cabinet Kohl II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabinet Kohl.
Cabinet Kohl II
(de) Kabinett Kohl II
RFA
Helmut Kohl en 1983.
Helmut Kohl en .

Président fédéral Karl Carstens
Richard von Weizsäcker
Chancelier fédéral Helmut Kohl
Élection
Législature 10e
Formation
Fin
Durée 3 ans, 346 jours
Composition initiale
Parti(s) CDU/CSU-FDP
Ministres 16
Femmes 1
Hommes 15
Moyenne d'âge 54 ans et 1 mois
Représentation
Bundestag
278 / 498

Le cabinet Kohl II (en allemand : Kabinett Kohl II) est le gouvernement fédéral de la République fédérale d'Allemagne entre le et le , durant la dixième législature du Bundestag.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le chancelier fédéral chrétien-démocrate sortant Helmut Kohl, ce gouvernement est constitué et soutenu par une « coalition noire-jaune » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Ensemble, ils disposent de 278 députés sur 498, soit 55,8 % des sièges du Bundestag.

Il est formé à la suite des élections législatives fédérales anticipées du .

Il succède donc au cabinet Kohl I, constitué et soutenu par une coalition identique.

Au cours du scrutin, la CDU/CSU enregistre des progrès électoraux significatifs et réalise son meilleur résultat depuis . Ces bons résultats compensent le recul du FDP, victime de son renversement d'alliance en . Les deux forces politiques entreprennent alors de poursuivre leur collaboration.

Le suivant, le président fédéral Karl Carstens propose la candidature d'Helmut Kohl à l'investiture du Bundestag. Il l'emporte par 271 voix pour et 227 voix contre, soit 21 suffrages de plus que la majorité constitutionnelle requise. Il nomme son deuxième cabinet fédéral dès le lendemain, qui compte toujours 16 ministres fédéraux. Du fait de l'affaiblissement du FDP, ce dernier ne compte plus que trois ministres et cède en conséquence le ministère fédéral de l'Agriculture à la CSU, qui dispose désormais de cinq sièges au gouvernement.

Lors de l'élection présidentielle du , les chrétiens-démocrates proposent la candidature du bourgmestre-gouverneur de Berlin-Ouest Richard von Weizsäcker, qui reçoit le soutien des libéraux-démocrates et du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). Il est élu dès le premier tour de scrutin avec 80 % des voix de l'Assemblée fédérale.

À peine six semaines après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, le chancelier annonce le la création du ministère fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire, qu'il confie au bourgmestre de Francfort-sur-le-Main Walter Wallmann.

Au cours des élections législatives fédérales du , la majorité sortante est reconduite avec un léger recul. L'opposition étant incapable de constituer une coalition majoritaire alternative, Kohl se maintient au pouvoir et forme son troisième cabinet.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Nom Parti
Chancelier fédéral Helmut Kohl CDU
Vice-chancelier
Ministre fédéral des Affaires étrangères
Hans-Dietrich Genscher FDP
Ministre fédéral de l'Intérieur Friedrich Zimmermann CSU
Ministre fédéral de la Justice Hans A. Engelhard FDP
Ministre fédéral des Finances Gerhard Stoltenberg CDU
Ministre fédéral de l'Économie Otto Graf Lambsdorff (jusqu’au 27/06/1984)
Martin Bangemann
FDP
Ministre fédéral de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts Ignaz Kiechle CSU
Ministre fédéral des Relations intra-allemandes Heinrich Windelen CDU
Ministre fédéral du Travail et de l'Ordre social Norbert Blüm CDU
Ministre fédéral de la Défense Manfred Wörner CDU
Ministre fédéral de la Jeunesse, de Famille et de la Santé Heiner Geißler (jusqu’au 26/09/1985)
Rita Süssmuth
CDU
Ministre fédéral des Transports Werner Dollinger CSU
Ministre fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire (06/06/1986) Walter Wallmann CDU
Ministre fédéral des Postes et des Télécommunications Christian Schwarz-Schilling CDU
Ministre fédéral de l'Aménagement du territoire, des Travaux publics et de l'Urbanisme Oscar Schneider CSU
Ministre fédéral de la Recherche et de la Technologie Heinz Riesenhuber CDU
Ministre fédéral de l'Éducation et de la Science Dorothee Wilms CDU
Ministre fédéral de la Coopération économique Jürgen Warnke CSU
Ministre fédéral avec attributions spéciales (15/11/1984)
Directeur de la chancellerie fédérale
Wolfgang Schäuble CDU

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]