Cabinet Kohl III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabinet Kohl.
Cabinet Kohl III
(de) Kabinett Kohl III
RFA
Helmut Kohl en 1987.
Helmut Kohl en .

Président fédéral Richard von Weizsäcker
Chancelier fédéral Helmut Kohl
Élection
Législature 11e
Formation
Fin
Durée 3 ans, 312 jours
Composition initiale
Parti(s) CDU/CSU-FDP
CDU/CSU-FDP-DSU (1990)
Ministres 16
Femmes 1
Hommes 15
Moyenne d'âge 54 ans et 6 mois
Représentation
Bundestag
271 / 498
Bundestag (1990)
362 / 663

Précédent Kohl II Drapeau de l'Allemagne Kohl IV Suivant

Le cabinet Kohl III (en allemand : Kabinett Kohl III) est le gouvernement fédéral de la République fédérale d'Allemagne entre le et le , durant la onzième législature du Bundestag.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le chancelier fédéral chrétien-démocrate sortant Helmut Kohl, ce gouvernement est constitué et soutenu par une « coalition noire-jaune » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Ensemble, ils disposent de 271 députés sur 498, soit 54,4 % des sièges du Bundestag.

Il est formé à la suite des élections législatives fédérales .

Il succède donc au cabinet Kohl II, constitué et soutenu par une coalition identique.

Au cours du scrutin parlementaire, la CDU/CSU confirme sa position de première force politique fédérale mais enregistre un recul de plus de quatre points. Le FDP le compense en partie avec une progression de l'ordre de deux points. Bien qu'elle ait perdu neuf députés fédéraux, l'alliance au pouvoir depuis conserve une claire majorité absolue.

Le suivant, le président fédéral Richard von Weizsäcker propose la candidature d'Helmut Kohl au vote d'investiture du Bundestag. Il l'emporte par 253 voix pour et 244 voix contre, soit quatre suffrages de plus que la majorité constitutionnelle requise. Il forme son troisième cabinet fédéral le lendemain, qui compte 18 ministres fédéraux, dont deux femmes. C'est l'exécutif le plus important depuis . Du fait des rapports de force au sein de la coalition, les libéraux-démocrates obtiennent quatre ministres contre trois précédemment.

Kohl procède à un important remaniement ministériel le , qui voit la création d'un second poste de ministre fédéral avec attributions spéciales et affecte trois portefeuilles régaliens.

À la suite de la chute du Mur de Berlin et de la démocratisation de la République démocratique allemande (RDA), la réunification allemande s'engage. Le traité d'unification est signé et le traité de pleine souveraineté est approuvé le .

Le , Berlin est officiellement réunifiée et les cinq Länder est-allemands adhèrent à la Loi fondamentale. En conséquence, les 22 députés élus par la Chambre des députés de Berlin acquièrent le droit de vote au sein du Bundestag, qui accueille en outre 144 députés fédéraux désignés par la Chambre du peuple. Kohl nomme alors cinq nouveaux ministres fédéraux avec attributions spéciales, dont les derniers dirigeants est-allemands, la chef de l'État Sabine Bergmann-Pohl et le ministre-président Lothar de Maizière.

Le gouvernement est donc désormais constitué et soutenu par une « coalition noire-jaune » entre la CDU, le FDP, la CSU et l'Union sociale allemande (DSU). Ensemble, ils disposent de 362 députés sur 663, soit 54,6 % des sièges du Bundestag.

Au cours des élections législatives fédérales du suivant, l'alliance au pouvoir conserve sa majorité absolue. En conséquence, Kohl peut former son quatrième cabinet fédéral. Le cabinet Kohl III est donc le dernier gouvernement à avoir dirigé la seule Allemagne de l'Ouest.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Nom Parti
Chancelier fédéral Helmut Kohl CDU
Vice-chancelier
Ministre fédéral des Affaires étrangères
Hans-Dietrich Genscher FDP
Ministre fédéral de l'Intérieur Friedrich Zimmermann CSU
Ministre fédéral de la Justice Hans A. Engelhard FDP
Ministre fédéral des Finances Gerhard Stoltenberg CDU
Ministre fédéral de l'Économie Martin Bangemann (jusqu’au 09/12/1988)
Helmut Haussmann
FDP
Ministre fédéral de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts Ignaz Kiechle CSU
Ministre fédérale des Relations intra-allemandes Dorothee Wilms CDU
Ministre fédéral du Travail et de l'Ordre social Norbert Blüm CDU
Ministre fédéral de la Défense Manfred Wörner (jusqu’au 18/05/1988)
Rupert Scholz
CDU
Ministre fédérale de la Jeunesse, de la Famille, des Femmes et de la Santé Rita Süssmuth (jusqu’au 09/12/1988)
Ursula Lehr
CDU
Ministre fédéral des Transports Jürgen Warnke CSU
Ministre fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire Walter Wallmann (jusqu’au 07/05/1987)
Klaus Töpfer
CDU
Ministre fédéral des Postes et des Télécommunications Christian Schwarz-Schilling CDU
Ministre fédéral de l'Aménagement du territoire, des Travaux publics et de l'Urbanisme Oscar Schneider CSU
Ministre fédéral de la Recherche et de la Technologie Heinz Riesenhuber CDU
Ministre fédéral de l'Éducation et de la Science Jürgen W. Möllemann FDP
Ministre fédéral de la Coopération économique Hans Klein CSU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de la chancellerie fédérale
Wolfgang Schäuble CDU

Remaniement du 21 avril 1989[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Nom Parti
Chancelier fédéral Helmut Kohl CDU
Vice-chancelier
Ministre fédéral des Affaires étrangères
Hans-Dietrich Genscher FDP
Ministre fédéral de l'Intérieur Wolfgang Schäuble CDU
Ministre fédéral de la Justice Hans A. Engelhard FDP
Ministre fédéral des Finances Theo Waigel CSU
Ministre fédéral de l'Économie Helmut Haussmann FDP
Ministre fédéral de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts Ignaz Kiechle CSU
Ministre fédérale des Relations intra-allemandes Dorothee Wilms CDU
Ministre fédéral du Travail et de l'Ordre social Norbert Blüm CDU
Ministre fédéral de la Défense Gerhard Stoltenberg CDU
Ministre fédérale de la Jeunesse, de la Famille, des Femmes et de la Santé Ursula Lehr CDU
Ministre fédéral des Transports Friedrich Zimmermann CSU
Ministre fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire Klaus Töpfer CDU
Ministre fédéral des Postes et des Télécommunications Christian Schwarz-Schilling CDU
Ministre fédérale de l'Aménagement du territoire, des Travaux publics et de l'Urbanisme Gerda Hasselfeldt CSU
Ministre fédéral de la Recherche et de la Technologie Heinz Riesenhuber CDU
Ministre fédéral de l'Éducation et de la Science Jürgen W. Möllemann FDP
Ministre fédéral de la Coopération économique Jürgen Warnke CSU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de la chancellerie fédérale
Rudolf Seiters CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de l'office de presse et d’information
Hans Klein CSU

Remaniement du 3 octobre 1990[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Nom Parti
Chancelier fédéral Helmut Kohl CDU
Vice-chancelier
Ministre fédéral des Affaires étrangères
Hans-Dietrich Genscher FDP
Ministre fédéral de l'Intérieur Wolfgang Schäuble CDU
Ministre fédéral de la Justice Hans A. Engelhard FDP
Ministre fédéral des Finances Theo Waigel CSU
Ministre fédéral de l'Économie Helmut Haussmann FDP
Ministre fédéral de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Forêts Ignaz Kiechle CSU
Ministre fédérale des Relations intra-allemandes Dorothee Wilms CDU
Ministre fédéral du Travail et de l'Ordre social Norbert Blüm CDU
Ministre fédéral de la Défense Gerhard Stoltenberg CDU
Ministre fédérale de la Jeunesse, de la Famille, des Femmes et de la Santé Ursula Lehr CDU
Ministre fédéral des Transports Friedrich Zimmermann CSU
Ministre fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire Klaus Töpfer CDU
Ministre fédéral des Postes et des Télécommunications Christian Schwarz-Schilling CDU
Ministre fédérale de l'Aménagement du territoire, des Travaux publics et de l'Urbanisme Gerda Hasselfeldt CSU
Ministre fédéral de la Recherche et de la Technologie Heinz Riesenhuber CDU
Ministre fédéral de l'Éducation et de la Science Jürgen W. Möllemann FDP
Ministre fédéral de la Coopération économique Jürgen Warnke CSU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de la chancellerie fédérale
Rudolf Seiters CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales
Directeur de l'office de presse et d’information
Hans Klein CSU
Ministre fédéral avec attributions spéciales Sabine Bergmann-Pohl CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales Günther Krause CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales Lothar de Maizière (jusqu'au 19/12/1990) CDU
Ministre fédéral avec attributions spéciales Rainer Ortleb FDP
Ministre fédéral avec attributions spéciales Hansjoachim Walther DSU

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]