Boissy-Maugis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boissy.
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Boissy-Maugis
Le manoir de la Moussetière.
Le manoir de la Moussetière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Bretoncelles
Intercommunalité Perche rémalardais
Code postal 61110
Code commune 61050
Démographie
Gentilé Boissy-Maugiens
Population 358 hab. (2013)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 28″ nord, 0° 42′ 42″ est
Altitude Min. 122 m – Max. 249 m
Superficie 22,44 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Cour-Maugis-sur-Huisne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Boissy-Maugis

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Boissy-Maugis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Boissy-Maugis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Boissy-Maugis

Boissy-Maugis est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie. Elle fusionne le au sein de la commune nouvelle de Cour-Maugis-sur-Huisne[1].

Elle est peuplée de 358 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au centre du Perche. Son bourg est à 5,5 km au nord-ouest de Rémalard, à 12 km au sud de Longny-au-Perche, à 16 km au nord-est de Bellême et à 16 km au sud-est de Mortagne-au-Perche[2].

Le point culminant (249 m) se situe en limite nord-est, près du lieu-dit Saint-Laurent. Le point le plus bas (122 m) correspond à la sortie de l'Huisne du territoire, au sud-est.

Communes limitrophes de Boissy-Maugis[3]
Monceaux-au-Perche Bizou Bizou
Saint-Victor-de-Réno,
Maison-Maugis
Boissy-Maugis[3] Rémalard
Maison-Maugis Bellou-sur-Huisne Rémalard

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Boissy est attesté sous la forme de Buxido au début du XIe[4]. Il est issu du gallo-roman BUXU (latin buxus) « buis », suivi du suffixe à valeur collectif -ETU (> -ido, latin -etum) qui sert à désigner un ensemble de végétaux appartenant à la même espèce, d'où le sens global de « lieu planté de buis », la dimension locative est surtout rendue par le suffixe -(I)ACU, ce qui explique que là où on attendrait une forme régulière du type Boissey (mal graphiée en Boissay), on trouve une terminaison -y qui résulte de l'évolution régulière du suffixe -(I)ACU.

L'étymologie est similaire à celle d'autres communes ornaises telles Boëcé, Boissei-la-Lande et Boucé[5]. Maugis est un anthroponyme[6].

Le gentilé est Boissy-Maugien.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire criminelle Ardi Ben Kedhir s'y déroule en juillet 1944, se concluant par une condamnation à mort à la cour d'assises de l'Orne le 18 mai 1946. L'auteur y avait jeté un jeune marocain, Mezred, dans un puits de marnière de vingt-trois mètres de profondeur[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2008 Anske Koning SE Agriculteur
mars 2008 en cours Guy Rigot[8] SE Moniteur horticole
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 358 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Boissy-Maugis[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].Boissy-Maugis a compté jusqu'à 1 193 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 013 976 1 116 1 120 1 193 1 125 1 119 1 110 1 082
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 069 1 030 973 962 901 830 835 807 755
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
724 711 578 602 624 602 554 555 471
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013 -
416 387 380 351 374 416 371 358 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Boissy-Maugis possède un pont médiéval qui traverse l'Huisne. Les maisons du village sont généralement construites avec des matériaux traditionnels.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs »
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 31
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 72
  7. Jean-François Miniac (préf. Alain Lambert), Les Grandes Affaires criminelles de l'Orne, Paris, Éditions de Borée, coll. « Les Grandes Affaires criminelles », , 336 p. (ISBN 978-2-84494-814-4)
  8. a et b Réélection 2014 : « Boissy-Maugis (61110) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2014)
  9. Date du prochain recensement à Boissy-Maugis, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  12. « Dolmen dit de la Grosse-Pierre », notice no PA00110748, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Manoir de la Moussetière », notice no PA00110749, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 16 janvier 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :