Bizeneuille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bizeneuille
Bizeneuille
La route départementale 94, vue en direction de Montluçon, traverse la commune.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Intercommunalité Communauté de communes Commentry Montmarault Néris Communauté
Maire
Mandat
Daniel Collinet
2020-2026
Code postal 03170
Code commune 03031
Démographie
Gentilé Bizeneuillois [1]
Population
municipale
292 hab. (2018 en augmentation de 0,69 % par rapport à 2013en augmentation de 0,69 % par rapport à 2013)
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 24′ 31″ nord, 2° 44′ 17″ est
Altitude Min. 250 m
Max. 404 m
Superficie 29,75 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Montluçon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Huriel
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bizeneuille
Géolocalisation sur la carte : Allier
Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Bizeneuille
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bizeneuille
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bizeneuille

Bizeneuille est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bizeneuille est située à l'ouest du département de l'Allier, à dix kilomètres au nord-est de Montluçon.

Cinq communes sont limitrophes[2] :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Certains[Qui ?] pensent avoir détecté les traces d'un cratère géant de 200 à 300 km laissé par un impact météoritique associé à l'impact de Rochechouart, à partir de l'analyse de photographies satellite. Toutefois, aucune trace dans le sous-sol ne permet de justifier un tel évènement.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bizeneuille est une commune rurale[Note 1],[3]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Montluçon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 58 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (93,7 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (94,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (63,4 %), zones agricoles hétérogènes (17,8 %), terres arables (12,5 %), forêts (3 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,2 %), zones urbanisées (0,8 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le village de Bizeneuille est traversé par la route départementale 94, ancienne route nationale 694 reliant Désertines à Moulins, et permettant de rejoindre Montluçon, à dix kilomètres au sud-ouest, et à Cosne-d'Allier au nord-est.

La D 94 permet de rejoindre l'autoroute A71, en direction de Paris, Bourges ou Clermont-Ferrand, via l'échangeur 35 de l'autoroute A714 permettant de gagner Montluçon et l'ouest du département. L'échangeur autoroutier est implanté sur le territoire de la commune[2].

Vers le nord-ouest et le sud-est, la route départementale 157 relie respectivement Bizeneuille à Estivareilles au nord-ouest et à Deneuille-les-Mines au sud-est, et vers le nord et le sud-ouest, Louroux-Hodement (commune déléguée de Haut-Bocage) et Saint-Angel par la route départementale 603[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bizeneuille fait partie de l'aire linguistique du Croissant, zone où se mélangent l'occitan et la langue d'oïl[10]. Dans le parler local, le village est nommé Bijeneulhe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Bizeneuille est membre de la communauté de communes Commentry Montmarault Néris Communauté, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Commentry. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[11].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Montluçon, au département de l'Allier et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[12]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton d'Huriel pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[12], et de la deuxième circonscription de l'Allier pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[13].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie.

Aux élections municipales de 2014, le maire sortant s'est représenté. Compte tenu de la population de la commune en 2011 (283 habitants)[14], le vote a lieu au scrutin majoritaire. Au 1er tour, deux sièges manquaient. Le taux de participation est de 87,71 %, aussi bien au premier qu'au second tour[15]. Le maire sortant n'est pas réélu au conseil municipal du 4 avril[16], il est remplacé par Mme Sylvie Duong, laquelle ne s'est pas représentée en 2020[17].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Bernard Pannini    
Alain Rousseau    
Mme Sylvie Duong[18]   Fonctionnaire
En cours
(au )
Daniel Collinet[17]    

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20].

En 2018, la commune comptait 292 habitants[Note 3], en augmentation de 0,69 % par rapport à 2013 (Allier : −1,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
533552638726714712682690734
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
691720695777878931930936909
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
903883820696634601551517503
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
451442350343292287298290294
2018 - - - - - - - -
292--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin.
  • église Saint-Martin, des XIIe et XIIIe siècles ;
  • château de Grandchamp (visite possible), à l'est du village ;
  • château de Bagnard (gîte), à l'est du village ;
  • château de Mauvaisinière, à l'ouest du village ;
  • forêt de Lespinasse, au nord. Une petite partie de cette forêt domaniale est sur la commune de Bizeneuille.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le , la commune fait l'objet d'une vidéo de Mcfly et Carlito, publiée sur leur chaîne YouTube. Dans celle-ci, le duo propose à Joyca, un autre vidéaste, une partie de Mario Kart. Ce dernier la perd, et a ainsi pour gage d'acheter une maison. Après avoir parcouru plusieurs annonces sur Le Bon Coin, les vidéastes trouvent une maison délabrée de 40 m2, vendue au prix de 5 000 , située sur le territoire communal, non loin de l'église. Ils contactent alors l'agente immobilière chargée de ce bien et au bout d'une dizaine de jours, Joyca devient officiellement le propriétaire de cette maison, après une négociation à 4 000 . Pour l'occasion, les trois vidéastes se rendent sur place, afin de découvrir la maison et y passer la nuit. Au petit matin, ils sont invités pour prendre un café par leurs nouveaux voisins. L'objectif des vidéastes est de rénover la maison, puis l'offrir à une personne nécessiteuse[24],[25],[26].

Interrogée par le quotidien régional La Montagne, Stéphanie Sauvanet, l'agente immobilière basée à Montluçon, chargée de la vente du bien et participante à la vidéo, en dit plus sur les coulisses : « tout a été préparé en amont par les équipes de McFly et Carlito. Au départ je ne les connaissais pas du tout ! Le premier appel date d'octobre et le tournage à Bizeneuille a eu lieu en novembre », ajoutant que « tout le monde a été très sympa, les youtubeurs ainsi que leurs équipes » et que « on ne le voit pas dans la vidéo, mais McFly, Carlito et Joyca ont pris le temps de me poser des questions sur Bizeneuille, sur Montluçon. Ils se sont intéressés à nous, aux gens d'ici ». Elle conclut en ces mots : « Nos petites communes ne sont pas très souvent mises en valeur, donc si ça peut redynamiser le coin c'est bien ». Le maire du village, Daniel Collinet, a aussi indiqué au journal avoir été mis au courant de la vidéo par le biais d'une conseillère municipale, et que « ça ne [le choquait] pas ». Il poursuit : « Si c'est juste de la publicité positive pour nous ça ne me dérange pas, au contraire ! Mais il ne faut pas que cela crée des nuisances ou de la défiance envers la commune »[25].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/allier-03
  2. a b et c Géoportail (consulté le 16 août 2018).
  3. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  4. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le )
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le )
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. « Atlas sonore des langues régionales de France - Zone du Croissant », sur https://atlas.limsi.fr/ ; site officiel de l'Atlas sonore des langues régionales de France,
  11. « communauté de communes Commentry Montmarault Néris Communauté - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  12. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Bizeneuille », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  13. « Découpage électoral de l'Allier (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le ).
  14. « Populations légales 2011 - Commune de Bizeneuille (03031) », sur insee.fr (consulté le ).
  15. Résultats des élections municipales 2014.
  16. Article de La Montagne du 4 avril 2014 (édition papier de Montluçon)
  17. a et b « Daniel Collinet élu maire de Bizeneuille (Allier) », La Montagne, (consulté le ).
  18. Bizeneuille sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier (consulté le 14 juillet 2014).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  23. À proximité immédiate, on peut encore voir la trace de la motte féodale de Richemont, sur laquelle fut établi un château appartenant aux Templiers puis aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Maurice Piboule, Mémoire des communes bourbonnaises : Du bocage au val de Cher, Foyers ruraux de l'Allier, 1994, p. 38-40.
  24. Mélanie Faure, « Joyca : le youtubeur aux 4 millions d'abonnés achète une maison à Bizeneuille après avoir perdu à Mario Kart », sur closermag.fr, (consulté le ).
  25. a et b Luc Barre, « Les coulisses de la vidéo tournée en partie à Bizeneuille (Allier) par les youtubeurs McFly, Carlito et Joyca, qui fait des millions de vues », sur lamontagne.fr, (consulté le ).
  26. « On vous explique comment les YouTubeurs McFly et Carlito ont rendu la commune de Bizeneuille célèbre », sur rjfm.net, le site web de la Radio Jeune Fréquence Montluçon (RJFM), (consulté le ).