Christophe François Camus de Richemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camus et Richemont.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Camus de Richemont.
Christophe François
Camus de Richemont
Naissance
Montmarault (province du Bourbonnais)
Décès (à 39 ans)
bataille de Leipzig
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Artillerie
Grade Général de brigade
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Baron de l'Empire
Famille Frère de Louis-Auguste Camus de Richemont

Christophe François Camus de Richemont, né le à Montmarault (province du Bourbonnais), mort le à la bataille de Leipzig), est un général de brigade du Premier Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe François est le fils de Claude Jean François Camus de Richemont (4 mars 1735 - Montmarault ✝ 13 août 1803 - Montmarault), sieur de Richemont (en la paroisse de Bizeneuille Allier) et de Petit-Bord, avocat en parlement, conseiller du roi et procureur en la maîtrise des Eaux et forêts de Montmaraud, correspondant de l'Assemblée provinciale (1780-1781), membre de l'Assemblée provinciale du Bourbonnais pour le tiers état (1788), président du Tribunal de district (1792), membre du conseil municipal de Montmarault (1800), et de Claudine Éléonore de la Poix de Fréminville (1749 ✝ 1835).

Il est l'un des frères de Louis-Auguste Camus de Richemont. Comme son aîné, il suit la carrière des armes, fait l'école militaire d'Effiat, et opte pour l'artillerie.

Baron de Richemont et de l'Empire le 28 mai 1809[1], il est promu colonel le 25 août de la même année. Les services qu'il rend lui font mériter la croix d'officier de la Légion d'honneur le 15 mars 1812.

Général de brigade et chef d'état-major du 2e corps d'observation du Rhin depuis le 1er mars 1813, il passe le 1er avril suivant, avec la même fonction à l'état-major du VIe corps de la Grande Armée, sous les ordres du maréchal Marmont.

C'est dans cette situation que le général de Richemont participe à la campagne de Saxe (1813). Il est tué le 18 octobre 1813, par un boulet de canon lors de la meurtrière bataille des Nations.

Il n'a que trente-neuf ans, et ne laisse pas de postérité.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire OLH.svg
Blason famille fr Christophe François Camus (baron).svg
Armes du baron de Richemont et de l'Empire décret du 15 août 1809, lettres patentes du 28 novembre 1809 (Paris).

Écartelé au premier d'azur au chevron d'or, accompagné de trois coquilles d'argent, surmonté d'un comble d'or à trois bandes de gueules ; au deuxième des barons tirés de l'armée ; au troisième d'or à la fasce de gueules, accompagnée de trois hures de sanglier de sable, allumées et lampassées de gueules, défendues d'argent ; au quatrième échiqueté d'argent et d'azur.[2],[3],[4],[5]

Livrées : les couleurs de l'écu[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom patronymique Camus ne figure point dans les lettres patentes
  2. Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments
  3. Jacques Hyacinthe Georges Richard, comte de Soultrait, Armorial du Bourbonnais, P.A. Desrosiers et fils, , 334 p. (lire en ligne)
  4. La noblesse d'Empire sur http://thierry.pouliquen.free.fr
  5. a et b PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]