Louroux-Hodement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louroux-Hodement
Image illustrative de l'article Louroux-Hodement
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Huriel
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Cher
Code postal 03190
Code commune 03153
Démographie
Population 343 hab. (2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 42″ nord, 2° 42′ 53″ est
Altitude Min. 229 m
Max. 338 m
Superficie 29,18 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Haut-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 15.svg
Louroux-Hodement

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 15.svg
Louroux-Hodement

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Louroux-Hodement

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Louroux-Hodement

Louroux-Hodement est une ancienne commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Haut-Bocage.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 1971 Albert Collinet    
1971 1995 Michel Lanord    
mars 1995 décembre 2015 Thierry de Lamarlière[1] DVD Cadre

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 343 habitants, en diminution de -2,28 % par rapport à 2008 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
587 582 610 529 601 612 608 618 639
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
643 611 668 679 693 786 801 755 698
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
736 713 709 524 524 550 495 476 515
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2013
412 412 371 294 280 293 356 344 343
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste en grès rouge, dont la date de construction est inconnue mais les spécialistes la datent des XIIe, XVIIe et XIXe siècles.
  • Champ de menhirs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 6 juin 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  6. « M. Gérard Dériot », Sénat (consulté le 30 juillet 2017).
  7. Antoine Delacou, « Claude Riboulet succède à Gérard Dériot à la présidence du conseil départemental de l'Allier », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 septembre 2017).
  8. « Mr Gérard Dériot », Conseil départemental de l'Allier (consulté le 30 juillet 2017).