Basan (yōkai)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basan.
Le basan tel que représenté par Takehara Shunsen dans son Ehon hyaku monogatari.

Le basan (波山?, montagne de vague), alternativement désigné par les noms basabasa (婆娑婆娑?, tourbillonnant-tourbillonnant) ou inuhōō (犬鳳凰?, phœnix suprême)[1] est un oiseau semblable à une volaille dont les origines proviennent de la mythologie et du folklore japonais et qui est illustré dans les albums Ehon hyaku monogatari et Gazu hyakki yagyō de Tekehara Shunsen. Il passe pour vivre dans les montagnes de la province d'Iyo (de nos jours préfecture d'Ehime). Selon la description de l'illustration, il ressemble à un gros poulet et expire un feu fantomatique de sa bouche. Il est décrit comme ayant une crête rouge vif et crache un feu aux teintes aussi brillant teintes. Le feu est un feu froid, une lueur, et il ne brûle pas[1].

Il vit généralement dans les bosquets de bambou au creux des montagnes mais se matérialise parfois dans des villages tard dans la nuit. Lorsque le basan bat des ailes, un étrange son de bruissement (basabasa) peut être entendu. Si un homme entend le son et regarde à l'extérieur, la forme de l'oiseau va soudainement disparaître[1].

L'idée d'un oiseau cracheur de feu n'est pas unique à cette tradition puisque les légendes européennes ont engendré le cocatrix, associé au basilic.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c 幻想世界の住人たち IV 日本編』 新紀元社 〈« Vérité dans le fantasme »〉. Katsumi Tada, 1990, pp. 86-87. (ISBN 978-4-915146-44-2)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]