Ehon hyaku monogatari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kasabe dans Ehon hyaku monogatari.

L'Ehon hyaku monogatari (絵本百物語?) (Livre d'images d'une centaine d'histoires), ou Tōsanjin Yawa (桃山人夜話), est un livre d'illustrations réalisées par l'artiste japonais Takehara Shunsen et publié vers 1841. Comme la plupart des ouvrages du genre, il s'agit d'un vaste bestiaire surnaturel regroupant des fantômes, des monstres et des esprits qui ont une profonde influence sur l'imagerie des yōkai au Japon.

Liste de créatures[modifier | modifier le code]

Premier volume[modifier | modifier le code]

  • Hakuzōsu (白蔵主?)
  • Hienma (飛縁魔?)
  • Kowai (狐者異?)
  • Shio-no-Chōji (塩の長司?)
  • Isonade (磯撫?)
Article principal : Isonade.
  • Shinigami (死神?)
Article principal : Shinigami.
  • Nojukubi (野宿火?)
  • Nebutori (寝肥?)
  • Ōgama (大蝦蟇?)

Deuxième volume[modifier | modifier le code]

  • Mamedanuki (豆狸?)
  • Yamachichi (山地乳?)
  • Yanagi-onna (柳女?)
  • Rōjin-no-hi (老人火?)
  • Tearai-oni (手洗鬼?)
  • Shussebora (出世螺?)
  • Kyūso (旧鼠?)
  • Futakuchi-onna (二口女?)
Article principal : Futakuchi-onna.
  • Mizoidashi (溝出?)

Troisième volume[modifier | modifier le code]

  • Kuzunoha (葛の葉?)
Article principal : Kuzunoha.
  • Shibaemon-tanuki (芝右衛門狸?)
  • Basan (波山?)
  • Katabiragatsuji (帷子辻?)
  • Haguro-bettari (歯黒べったり?)
  • Akaei-no-uo (赤ゑいの魚?)
  • Funayūrei (船幽霊?)
Article principal : Funayūrei.
  • Mizukoi-yūrei (水乞幽霊?)

Quatrième volume[modifier | modifier le code]

  • Teoi-hebi (手負蛇?)
  • Goi-no-hikari (五位の光?)
  • Kasane (?)
  • Okiku-mushi (於菊虫?)
  • Noteppō (野鉄砲?)
  • Tenka (天火?)
  • Nogitsune (野狐?)
  • Onikuma (鬼熊?)
  • Kaminari (雷電?)

Cinquième volume[modifier | modifier le code]

  • Azukiarai (小豆洗?)
Article principal : Azukiarai.
  • Yama-otoko (山男?)
  • Tsutsugamushi (恙虫?)
  • Kaze-no-kami (風の神?)
  • Kajiga-baba (鍛冶が嬶?)
  • Yanagi-baba (柳婆?)
  • Katsura-otoko (桂男?)
  • Yoru-no-gakuya (夜楽屋?)
  • Maikubi (舞首?)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]