Uzume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uzume
Japonaise
Statue d'Uzume
Statue d'Uzume
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Ame no Uzume no Mikoto, Okame, Otofuku
Fonction principale divinité de la Gaité et de la Bonne Humeur
Famille
Conjoint Saruta-hiko
• Enfant(s) ...

Ame no Uzume no Mikoto (ou simplement Uzume), aussi appelée Okame ou Otofuku, est la divinité de la Gaité et de la Bonne Humeur.

Uzume est notamment connue pour avoir, au moyen d'une danse érotique, aidé les Dieux à ramener la lumière sur terre en faisant sortir Amaterasu (la Déesse Soleil) hors de la caverne d'Iwayado où elle s'est réfugiée à la suite d'une querelle avec son frère Susanoo[1].

Sa représentation dans l'art japonais est celle d'une personne éternellement souriante, joufflue, avec une petite bouche et un large front agrémenté de deux taches noires de part et d'autre de la médiane. Ses cheveux sont ramassés en deux bandeaux sur les tempes.

L'aspect de son visage varie quelque peu lorsqu'elle est représentée sous forme de netsuke ou de masque du théâtre ou de danse kagura, mais son expression enjouée autant que moqueuse ne manque jamais. Uzume se prête à toutes sortes de représentations humoristiques avec divers instruments ou enroulée autour d'un bâton ou d'une flèche (allusion à sa fameuse danse devant la grotte d'Iwayado). Elle est également dépeinte comme légèrement vêtue ou les jambes pliant sous son poids ou encore jetant des pois secs sur des démons (oni) lors du festival de Setsubun[2].

Son nom occasionnel d'Otafuku est une allusion au charme qu'elle a déployé en direction du Dieu Saruta-hiko lorsque ce dernier tenta de s'opposer au retour sur Terre de Ninigi. Elle est alors représentée frappant le long nez de Saruta-hiko, souvent représenté sous la forme d'un tengu, tout en se voilant la face avec la manche de son kimono. Par la suite elle se maria avec lui.

Dans les festivals populaires tels que le dengaku, elle est appelée Okame et est souvent associée avec Hyottoko en un duo comique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour de plus amples détails, voir le chapitre Iwayado, la retraite du Soleil dans l'article consacré à la Mythologie japonaise
  2. Setsubun est le festival qui marque le début du printemps dans le calendrier lunaire. La projection de pois est censée repousser les mauvais esprits et favoriser la bonne fortune dans la maisonnée. Ce geste est accompagné des cris « Fuku wa uchi, oni wa soto » (« Le bonheur dedans, les mauvais esprits dehors »).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Henri L. Joly, Legend in Japanese Art, Charles E. Turtle Company of Rutland, Vermont & Tokyo, 1928 (réimpression 1967, 5e édition 1976)
  • (en) Reikichi Ueda adapté par Raymond Bushell, The Netsuke Handbook, Charles E. Turtle Company of Rutland, Vermont & Tokyo, 1961