Anne Deniau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne Deniau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Anne Deniau est une photographe française née le 21 juin à Brest (Finistère).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est ancien élève de l’école des Ponts & Chaussées[1].

Elle délaisse sa carrière d’ingénieur pour se lancer dans la photographie dans les années 90.

Après s'être installée à Tokyo en 1995, elle commence sa carrière de photographe en 1996. Elle s’installe ensuite à Londres en 1997 où elle approfondit ses connaissances de la photographie à la Central St Martins School. Elle se passionne notamment pour les travaux et recherches des pictorialistes (pictorialisme) : cyanotypes, bromoils, aquatintes. Elle utilise de nombreux procédés alternatifs et va jusqu'à peindre à la main des tirages entiers ; elle travaille intensément dans son propre laboratoire photographique de 1996 à 2003, réalisant une série conséquente de tirages uniques.

À Tokyo elle travaille tout d'abord pour Givenchy et Cartier, puis ses portraits et images de mode sont publiés dans les magazines japonais Hi-Fashion, Elle, Marie-Claire, Spur, La Seine… Elle réalise durant 3 mois un reportage sur l'Art du textile au Japon, et rencontre plusieurs Trésors Nationaux Vivants (Moriguchi Sensei, Kitamura Sensei) à Tokyo et Kyoto. Elle réalise les photographies et les interviews de nombreux artisans à travers le Japon.

À Londres elle travaille notamment pour Alexander McQueen dès 1997[2],[3]. Elle réalise des portraits pour les magazines (Saturday, Sunday) de The Times à partir de 1997 (collaboration qui durera plus de dix ans) Elle alterne portraits et séries de mode, ses travaux sont publiés dans le Vogue britannique, Dazed & Confused, I-D, The Face, Style/the Times, The Independent et poursuit ses travaux de tirages en parallèle.

En 2001, elle s'installe à Paris.

Dès 2003 Anne Deniau commence à travailler pour l'Opéra de Paris, réalisant affiches, photos de répétitions, portraits, pour les programmes et le magazine de l'Opéra de Paris, successivement appelé « Ligne 8 » puis « En scène ». Elle ainsi travaillé avec Mats Ek, William Forsythe, Jiri Kilian, Nacho Duato, Benjamin Millepied, Wayne McGregor, Roland Petit, Angelin Preljocaj, et de nombreux chorégraphes et danseurs. Elle a réalisé notamment les affiches[réf. souhaitée] de La Dame aux Camélias, Siddharta, Anatomie de la sensation, Wuthering Heights, Les enfants du Paradis, Oneguine, Caligula, Roland Petit, Kaguyahime. Elle réalise une série de portraits des Danseurs Étoiles de l'Opéra de Paris pour une exposition au Palais Garnier : Double Jeu, exposée en de 2006 à 2008, puis révisée et augmentée de 2009 à 2012.

Son désir de collaborer avec des artistes l'emmène à travailler pour d'autres théâtres prestigieux, notamment le Metropolitan Opera de New-York depuis 2006 (pour lequel elle signe notamment en 2012 l'affiche de The Tempest et en 2014 Le nozze di Figaro et Cavalliera Rusticana / Pagliacci), l'Opéra de Munich et la Salle Pleyel à Paris.

Elle signe les photographies des DVD de Giselle (Opéra de Paris), Siddharta (Opéra de Paris), La Didone de Cavalli (Les Arts Florissants), et L'oiseau de feu/Le sacre du printemps dirigés par Paavo Jarvi.

Le groupe Minor Majority fait appel à elle pour leur CD Either Way I Think You Know (2010) et l'album solo du chanteur-compositeur Pål Angelskår Follow Me (2012).

Michael Nyman utilise un de ses portraits pour son CD The Piano sings (II) en 2013.

Parallèlement elle continuer de réaliser de nombreux portraits, publiés dans la presse française et étrangère, et des photographies de mode. Dans une interview à Radio France, il est mentionné de nombreux portraits : Laurent Terzieff, Emmanuelle Devos, Michael Nyman, Lambert Wilson, Gordon Ramsay, Tom Waits, Peter Sellars, Christine Schäfer, Florian Zeller, Boris Cyrulnik, Jean-Paul Guerlain, Viktor & Rolf et la photographe Martine Barrat.

Travaux[modifier | modifier le code]

Elle mène de front plusieurs projets artistiques, dont une série de portraits d'artistes depuis 2004.

Son premier travail d'auteur : 24 hours in a man's life[4], initié en 2010, a été révélé au public en 2012 (sous la forme d'un livre, un film et une exposition).

Le second, intitulé Metamorphosis, résulte d'une collaboration avec les danseurs étoiles de l'Opéra de Paris Aurélie Dupont & Jérémie Belingard, et interroge l'identité de l'artiste vivant. Ce projet consiste en une série de quatorze photographies grand format & un film de sept minutes. L'ensemble est exposé au Fashion Institute of Technology à New-York de Septembre 2014 à Janvier 2015 dans l'exposition Fashion & Dance. Anne Deniau participe également au symposium lors d'une conversation avec Valerie Steele, PhD, le 24 octobre 2014[5].

Elle a donné de nombreuses conférences concernant ses travaux photographiques, notamment :

  • en octobre 2013, au Soho House, Berlin
  • en décembre 2013 à New-York lors de The Annual NY Fashion Conference
  • en octobre 2013 à St Louis, USA, lors de l'exposition A queen within.

Elle est aussi connue sous le nom d'artiste de Ann Ray ou Anne Ray[6].

Ses œuvres photographiques sont entrées dans de nombreuses collections privées[réf. nécessaire], et la Fondation Carmignac, Paris, a acquis l’œuvre Unfallen Angels en 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Anne Deniau a publié son premier livre de photographies qui compte 352 pages/370 photographies en octobre 2008. Le titre et le sujet de ce livre de photographie est Nicolas Le Riche, le danseur étoile de l'Opéra de Paris[7]. Ce livre a la particularité d'avoir deux premières pages de couverture et pas de quatrième page de couverture : la première sur Le Riche, et en retournant le livre la seconde sur Nicolas. Regroupant dans le même livre mais sous deux entrées différentes les deux aspects du danseur : l'artiste en scène (vu) et l'homme en privé (non vu) : concentration, détente, répétitions. Le livre est bilingue français-anglais. Anne Deniau & Nicolas le Riche signent le texte, sous la forme d'une interview croisée, ou d'une conversation.

Son second livre de photographies est intitulé MIRA ME ! - je regarde des hommes qui ne me regardent pas, publié en mars 2009. Les textes sont du journaliste Jacques Durand.

Paru en décembre 2011, 24 hours in a man's life est un livre de photographies publié aux éditions Anyway avec le danseur étoile Stéphane Bullion de l'Opéra de Paris. Le livre est bilingue français-anglais, comporte 77 illustrations couleur & NB. Sarah Burton, Brigitte Lefèvre, Stéphane Bullion et Michael Nyman contribuent aux textes.

En juin 2012, 133 photographies - réalisées durant neuf mois aux côtés de Christian Lacroix - enrichissent[non neutre] le livre La Source.

En octobre 2012, le livre Love Looks not with the eyes : Lee Alexander McQueen est publié avec également une édition française, une édition allemande et une édition italienne. Ce livre de 400 pages, comporte 400 illustrations en NB et en couleur, retraçant les travaux de Lee Alexander McQueen de 1997 à 2010.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Comme auteur :

Et comme contributeur :

  • The London Fashion Book, Thames & Hudson, 1998
  • John Galliano, Colin McDowell, 1998
  • Fashion Faces Up, Sotheby's, 2000
  • Visionaries, V&A Publications, 2001
  • Radical Fashion, V&A Publications, 2001
  • Best of Tank, Thames & Hudson, 2002
  • Her Style by Odile Gilbert, Steidl, 2003
  • The book of wonders, Violette Éditions, 2007
  • La Source : Ballet de l'Opéra de Paris. Exposition présentée au Centre national du costume de scène et de la scénographie, du 16 juin au 31 décembre 2012, 2012, (ISBN 978-2330009946)

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Fashion Faces Up", Sotheby's, Londres, juin 2000 (contribution).
  • Insensé, showroom Alexander McQueen, Londres, septembre 2000
  • Jusqu'ici tout va bien, Matteo Grassi, Paris, juin 2001
  • Mue Couture, Galerie Valérie Cueto, Paris, juillet 2001 (contribution)
  • Radical Fashion, Victoria & Albert Museum, Londres, octobre 2001 (contribution).
  • Comparaisons, Salon - Espace Auteuil, Paris, janvier 2002 (contribution)
  • Comparaisons, Salon - Espace Auteuil, Paris, janvier 2004 (contribution)
  • Black Power, Alexander McQueen project, Londres, juin 2004 (contribution)
  • McQueen, NRW Forum-Kultur, Dusseldorf, juillet 2005
  • Double Jeu, Opéra de Paris, septembre 2006 - juillet 2008
  • 33 épreuves, espace Jacques & Selima, novembre 2008
  • Double Jeu, Opéra de Paris, septembre 2009 - juillet 2012
  • 24 heures dans la vie d'un homme, Palais du Tau / Cathédrale de Reims, février 2012 - juin 2012
  • La Source, Centre National du costume de Scène, CNCS Moulins, 16 juin - septembre 2012, reportage sur les costumes créés par Christian Lacroix et réalisés dans les Ateliers de l'Opéra de Paris pour le ballet "La Source, de février à octobre 2012
  • With the Mind: Gallery Philip Slein, St Louis, Missouri, octobre 2013-décembre 2013
  • Metamorphosis, Fashion Institute of Technology, New York, septembre 2014-janvier 2015

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 2006, Anne Deniau a réalisé un film sur Caligula, création de Nicolas Le Riche pour l'Opéra de Paris[8]. En 2006, Anne Deniau a réalisé un film sur Amoveo, création de Benjamin Millepied, le danseur étoile du New York City Ballet, une chorégraphie réalisée pour l'Opéra de Paris.

En 2007, Anne Deniau a réalisé un film sur "Rares Différences", création de Marie-Agnès Gillot, la danseuse étoile de l'Opéra de Paris, une chorégraphie dansée par Julie Guibert, en alternance avec Marjorie Hannoteaux, et deux danseurs de hip-hop, Brieuc (Carpentier) et Fish (Marc Mandravaheloka). Cette chorégraphie a été présentée pour la première fois lors de la 15e édition du festival Suresnes Cités Danse. La même année, elle a aussi réalisé un film sur Les âmes frères, création de Julien Lestel à l'Espace Cardin[9].

En 2010 et 2011, elle produit et réalise un film avec Stéphane Bullion, sur des musiques de Michael Nyman. Le film fait partie intégrante du projet « 24 Heures dans la Vie d'un Homme » , au même titre que le livre et les tirages argentiques exposés. L'exposition de photographies s'est tenue au Palais du Tau à Reims, du 7 février au 21 juin 2012. Le film a été présenté au public pour la première fois le 5 avril 2012 au Studio Bastille de l'Opéra Bastille, lors d'une soirée organisée par l'Association pour le Rayonnement de l'Opéra de Paris (AROP)[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]