Centre national du costume de scène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre national du costume de scène et de la scénographie
Image illustrative de l'article Centre national du costume de scène
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Moulins
Adresse Quartier Villars
Moulins
Coordonnées 46° 33′ 41″ nord, 3° 19′ 10″ est
Informations générales
Date d’inauguration
Collections Collections de costumes de scènes - Expositions temporaires
Nombre d’œuvres 10 000 au total
Superficie 1 500 m2 d’expositions temporaires
Informations visiteurs
Site web cncs.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Centre national du costume de scène et de la scénographie

Géolocalisation sur la carte : Allier

(Voir situation sur carte : Allier)
Centre national du costume de scène et de la scénographie

Le Centre national du costume de scène et de la scénographie (CNCS), est un musée français, inauguré le à Moulins par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, Pierre-André Périssol, maire de la ville, et Christian Lacroix, couturier et président du conseil d'administration.

Le CNCS est actuellement dirigé par Delphine Pinasa.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Centre national du costume de scène est la première structure de conservation, unique en France comme à l’étranger, à être entièrement consacrée au patrimoine matériel des théâtres[1].

Il a pour mission la conservation, l’étude et la valorisation d’un ensemble patrimonial de 10 000 costumes de théâtre, d’opéra et de ballet ainsi que de toiles de décors peints, déposés par trois établissements nationaux, la Bibliothèque nationale de France, la Comédie-Française et l'Opéra de Paris, auxquels s’ajoutent de nombreux dons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été implanté dans l'ancien quartier de cavalerie, le Quartier Villars, dans le quartier de la Madeleine à Moulins. Situé sur la rive gauche de l'Allier, il fait face à la ville et à son quartier historique. La caserne militaire a été construite au XVIIIe siècle et est classée monument historique[2] grâce à ses magnifiques escaliers de grès jaune et rose.

La restauration du bâtiment par François Voinchet, architecte en chef des monuments historiques, s’est accompagnée de la construction d’un nouveau bâtiment pour les réserves de costumes (1 730 m2), dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte[1].

Le cahier des charges[3] fixait précisément en introduction l’objectif muséographique de l’opération. Des annexes très détaillées fournissaient par ailleurs des recommandations générales, remarquables de précision, sur ce qu’est un costume (la composition des textiles…), les agents de dégradation physico-chimique, les agents de dégradation biologique, les agents de dégradation mécanique. Elles rappelaient également les lignes de conduite approuvées le 31 août 1989 par le Comité international de l’ICOM pour les musées et collections du costume, etc.

Espaces culturels et de formation[modifier | modifier le code]

Ainsi, le CNCS a désormais pour mission d’être un lieu de réserves pour 10 000 costumes. Ce fonds exceptionnel est exploité tant pour des expositions, que par des recherches, rendues possibles grâce à la création d’un centre de documentation. Enfin, objets d’études incomparables, les costumes seront un support pour la formation des conservateurs destinés à conserver des pièces de ce type, ainsi que des artisans des arts du spectacle, appelés à réaliser des costumes. Le programme de travaux de réutilisation/ agrandissement prenait donc en compte ces quatre thèmes : les réserves, les lieux d’exposition, le centre de documentation et le centre de formation.

Une galerie d’expositions temporaires (1 500 m2) avec huit salles vitrines conçues comme de petites scènes, et une grande salle équipée d’un cintre de machinerie théâtrale permet de replacer les costumes dans un contexte scénographique[1].

Mais également des espaces pédagogiques de 300 m2, un café-brasserie, un auditorium de 100 places et un centre de documentation de 150 m2.

Centre de documentation[modifier | modifier le code]

Le centre de documentation du CNCS possède un fonds spécialisé : histoire générale des arts du spectacle, mode, costume et costume de scène, métiers du spectacle.

Expositions[modifier | modifier le code]

Pour éviter que les costumes ne se détériorent, les expositions changent tous les quatre mois. Elles sont conçues à partir des collections du CNCS et de prêts extérieurs.

Depuis son ouverture, plusieurs expositions ont été organisées, accompagnées de la publication de catalogues.

  • Bêtes de Scène (juillet à novembre 2006)
  • Théodore de Banville et le théâtre (novembre 2006 à janvier 2007)
  • J’aime les militaires (janvier à mai 2007)
  • Christian Lacroix, costumier (juin à novembre 2007)
  • Jean-Paul GaultierRégine Chopinot : le Défilé (décembre 2007 à avril 2008)
  • Costumes des Mille et une Nuits (mai à novembre 2008)
  • Au fil des fleurs, scènes de jardins (décembre 2008 à avril 2009)
  • Rudolf Noureev (1938-1993) (photos et costumes) (mai à novembre 2009)
  • Opéras russes à l'aube des ballets russes (décembre 2009 à mai 2010)
  • Vestiaire de divas, de Maria Callas à Dalida (juin à décembre 2010)
  • Les Insolites (janvier à mai 2011)
  • L'art du costume à la Comédie-Française (juin à décembre 2011)
  • L'envers du décor à la Comédie-Française et à l'Opéra de Paris au XIXe siècle (28 janvier au 20 mai 2012)
  • La Source et le Ballet de l'Opéra de Paris, sur les costumes du ballet La Source (juin à décembre 2012)
  • Costumer le Pouvoir (du 26 janvier au 20 mai 2013)
  • Collection Noureev (exposition permanente depuis octobre 2013)
  • En piste ! Les plus beaux costumes de cirque (du 15 juin 2013 au 5 janvier 2014)
  • Plein feu sur les collections (du 8 février 2014 au 18 mai 2014)
  • Shakespeare, l'étoffe du monde (du 14 juin 2014 au 4 janvier 2015)
  • L'Opéra Comique et ses trésors (du 7 février 2015 au 6 septembre 2015)
  • Barockissimo (du 9 avril au 18 septembre 2016)
  • Déshabillez-moi ! (du 15 octobre 2016 au 5 mars 2017)
  • Modes ! à la ville / à la scène (du 8 avril au 17 septembre 2017)

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture, le 1er juillet 2006 (et jusqu'au 11 septembre 2011), 350 000 visiteurs ont franchi les portes du CNCS[4].

Le 500 000e visiteur en a franchi les portes en 2014, faisant du CNCS le 1er musée d'Auvergne pour la fréquentation.

Mécénat[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Dossier de presse « Au fil des fleurs, scènes de jardins » sur le site officiel CNCS
  2. Notice no PA00093231, base Mérimée, ministère français de la Culture Caserne ou quartier Villars, actuellement centre national du costume de scène. Le bâtiment principal en totalité, à l'exclusion des deux ailes : classement par décret du 28 novembre 1984
  3. Cahier des charges établi par Odile Bousquet, juin 1996, Grand projet en région, ministère de la Culture et de la communication, Direction régionale des affaires culturelles d’Auvergne
  4. Le CNCS s'habille de son 350000e visiteur, article de La montagne du 11 septembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]