Jean-Paul Guerlain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Paul Guerlain
Naissance
Paris
Décès -
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Activité principale
Créateur de parfum, dirigeant d'entreprise
Autres activités
Cavalier de concours (dressage)
Formation
Pratique assidue
Distinctions
Commandeur de l’Étoile de Comore, 2014
Ascendants

Jean-Jacques Guerlain (1906-1997)

Jacques Guerlain
Descendants
-
Famille
Guerlain

Jean-Paul Guerlain, né le dans le 16e arrondissement de Paris, est un parfumeur français, ancien dirigeant de l'entreprise Guerlain. Marié, un enfant, il était le dernier héritier de la célèbre maison de parfumeurs homonyme, avant de la céder en 1994 au groupe LVMH

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolescent, Jean-Paul Guerlain voulait devenir professeur de lettres[1]. Il fait ses études au lycée Condorcet de Paris, mais affecté par des problèmes de vue, il se tourne très vite vers la parfumerie[2]. Formé au métier de « nez » auprès de son grand-père Jacques Guerlain, alors âgé de plus de 75 ans. Il ne tarde pas à devenir un expert de la « guerlinade » et rejoint en 1955 l'entreprise familiale où il est stagiaire-apprenti durant quelques années[3]. Alors que logiquement son frère aîné Patrick aurait dû reprendre la direction, Jacques Guerlain, à la suite d'un défi lancé à son jeune petit-fils quant à la réalisation d'un parfum de substitution à Jonquille, annonce que Jean-Paul lui succédera à la tête de l'entreprise[3].

Un « nez » exceptionnel[modifier | modifier le code]

Capable de reconnaître trois mille nuances olfactives, il fut durant un demi-siècle le créateur de parfums célèbres [4]. Pendant plus de 45 ans, il crée quarante-trois parfums de renommée internationale dont Vetiver (sa première création en 1959), Chant d'arôme (1962), Habit Rouge (1965), Chamade (1969), Guerlinade, Parure (1973), Eau de Guerlain (1974), Nahéma (1979), Jardin de Bagatelle (1983), Derby (1985) et Samsara[3]. C'est notamment lui qui introduira les essences de civette dans les parfums avec Parure pour première réalisation. Jean-Paul Guerlain a toujours été un défenseur du travail d'apprentissage des « nez » qui devaient « faire leurs gammes » et se plaisait peu à l'introduction de techniques scientifiques telles que l'usage de la chromatographie en phase gazeuse pour la détermination et purification individuelle des composants moléculaires d'une essence et leur utilisation après synthèse chimique. Ses parfums ont ainsi été composés à près de 80 % par des produits et essences naturels, récoltés lors de voyages dans différentes parties du monde[3].

En 1992, il prend la direction de l'entreprise qui est acquise par le groupe LVMH en 1994, mais dont il reste à la tête jusqu'en 2002. Il a vendu en 1996 ses actions de Guerlain, dont il n'est plus salarié depuis 2002. Il a été le président fondateur, actuellement président d'honneur, de la Cosmetic valley.

Un cavalier d’envergure internationale[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Guerlain a également été un cavalier renommé de dressage. Participant de nombreuses fois au championnat de France, il a été membre de l'équipe internationale au côté de Patrick Le Rolland en particulier lors des Championnats du Monde de dressage de Copenhague en 1974. Il a longtemps continué à monter en compétition à côté de ses activités professionnelles et a entraîné de nombreux cavaliers[5],[2],[6] .

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Commandeur de l’Étoile de Comore.[2]
  • Jean-Paul Guerlain et sa famille sont, en 2011, la 27e fortune de France avec 1 915 millions €[7].

Controverse[modifier | modifier le code]

Lors du journal télévisé de France 2 du , Jean-Paul Guerlain soulevait l'indignation en déclarant « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin... ». Ces déclarations entrainèrent un appel au boycott par [?] des produits de la marques[8]. Ces propos lui ont valu, le 29 mars 2012, d'être condamné pour injure raciale par le tribunal correctionnel de Paris à une amende de 6 000 euros[9].

En mars 2012, Jean-Paul Guerlain fait à nouveau l'objet d'une instruction judiciaire par le Parquet de Paris pour des paroles jugées à caractère raciste proférées à la gare du Nord envers trois agents Eurostar[10].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Paul Guerlain bibliographie », sur 1000celebritesdelareunion.blogspot,‎ 23rd october 2010 (consulté le 3 mai 2015)
  2. a, b et c « Jean Paul Guerlain , dresseur », sur http://www.noblesseetroyautes.com/2015,‎ (consulté le 2 mai 2015)
  3. a, b, c et d Le parfum des origines à nos jours, Annick Le Guérer, éditions Odile Jacob, 2005, (ISBN 978-2-7381-1670-3), p. 191-196.
  4. « Saga des marques :Guerlain », sur http://www.prodimarques.com/sagas_marques,‎ (consulté le 3 mai 2015)
  5. « JPG : Une riche carrière équestre », sur http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir,‎ (consulté en 02/05:2015)
  6. « Patrick Le Rolland : Le maitre s'en est allé », sur http://www.cavadeos.com/Sport/Dressage,‎ (consulté le 2 mai 21015)
  7. Classement du magazine Challenges, Les 500 plus grandes fortunes françaises [lire en ligne]
  8. Jean-Paul Guerlain fâche en parlant des "nègres", article de L'Express du 18 octobre 2012, consulté le 22 août 2015
  9. Guerlain condamné pour ses propos sur les « nègres », article Figaro du 29 mars 2012, consulté le 3 mai 2012
  10. Jean-Paul Guerlain serait visé par une nouvelle plainte pour des propos à caractère jugé raciste, Le Monde, 9 mars 2012 [lire en ligne]