Anna Friel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Friel.
Anna Friel
Description de cette image, également commentée ci-après
Au Television Critics Association’s Press Tour d'NBC Universal, en 2015.
Nom de naissance Anna Louise Friel
Naissance (43 ans)
Rochdale, Grand Manchester, Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Films notables Trois Anglaises en campagne
Le Songe d'une nuit d'été
Me Without You
Goal!
Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu
Séries notables Pushing Daisies
Marcella

Anna Louise Friel est une actrice britannique née le à Rochdale (Grand Manchester).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et scolarité[modifier | modifier le code]

Née à Rochdale[1], Anna Louise Friel[2] est la fille de Julie, enseignante pour jeunes en situation de handicap et de Des Friel, ancien professeur de français et concepteur de sites web[3],[4]. Son père, catholique irlandais, né à Belfast, en Irlande, a grandi à Donegal, Irlande et est un ancien guitariste de musique folk[5],[6]. Anna a également un frère, Michael, qui a joué dans des spots télévisées Hovis (en).

Elle est scolarisée à la Crompton House Church of England School (en), à High Crompton (en), qui se situe dans le comté de Shaw et Crompton, puis achève ses études secondaires au Holy Cross College (UK) (en) situé à Bury, dans le comté du Lancashire[3].

Friel s'est intéressée au métier de comédienne à un âge précoce et a reçu des éloges pour son travail dans un concours local de jeunes talents.

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière de Friel démarre en 1991 avec la série G.B.H., diffusé sur Channel 4 dans lequel elle incarne la fille de Michael Palin[7]. Sa performance conduit la jeune actrice à multiplier les apparitions dans de nombreuses séries télévisées, dont Emmerdale. Mais c'est en 1993 qu'elle va se faire connaître du grand public, quand elle joue le rôle de la lesbienne Beth Jordache sur Channel 4 dans le feuilleton télévisé, Brookside[8], dans lequel elle a créé une page d'histoire de la télévision britannique avec le premier baiser lesbien à l'écran[9],[10]. Elle restera dans la série jusqu'en 1995[11], la même année où elle remporte le National Television Award de l'actrice la plus populaire pour sa prestation dans Brookside.

Après son départ de Brookside, elle fait ses débuts cinématographiques en jouant dans le film The Tribe[3], en 1996, qui a fait l'objet d'une controverse[12], notamment en raison de scènes de nudité et de sexe, incluant un ménage à trois. Le film sortira deux ans après sa réalisation.

Elle fait ses débuts aux États-Unis avec la pièce de théâtre Closer (play) (en), de Patrick Marber, joué au Music Box Theatre (en) en mars 1999, dans lequel elle incarne Alice[13]. Sa prestation lui vaut d'être récompensée du Theatre World Award et du Drama Desk Award de la meilleure actrice dans une pièce de théâtre[14]. Elle participera à deux autres pièces de théâtre joués à Londres : Lulu[15] et Breakfast at Tiffany's[16].

Au cinéma, elle est l'une des trois actrices principales féminines au côté de Rachel Weisz et Catherine McCormack dans le drame romanesque Trois Anglaises en campagne, dans lequel elle fait aussi une forte impression[17]. Bien que le film n'ait pas rencontré un succès hors de l'Angleterre, cela lui permet d'incarner l'épouse d'Ewan McGregor dans le drame Trader[18] et d’apparaître également dans Le Songe d'une nuit d'été avec Michelle Pfeiffer dans le rôle d'Hermia[19],[20].

Les années 2000 sont une succession de rôles au cinéma des deux côtés de l'Atlantique - en Angleterre et aux États-Unis - dans des longs-métrages de plus ou moins grande importance tels que An Everlasting Piece de Barry Levinson[21], Prisonniers du temps de Richard Donner[22], Goal! de Danny Cannon[23] et sa suite. En revanche, elle a obtenu une nomination au Genie Awards pour sa prestation dans The War Bride (en) de Lyndon Chubbuck[24],[25],[26] et a partagé la vedette avec Michelle Williams dans le drame Me Without You de Sandra Goldbacher, en tenant le rôle principal de Marina, encensé par la critique[27],[28],[29],[30],[31],[32].

Mais c'est en 2007 qu'elle attire l'attention avec la série télévisée Pushing Daisies créée par Bryan Fuller, dans lequel elle interprète le rôle principal féminin de Charlotte Charles, dite « Chuck »[33],[34]. Populaire auprès de la critique et ayant une reconnaissance internationale, la série est néanmoins stoppée au bout de la deuxième saison, mais permet à la comédienne d'être nommé au Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée musicale ou comique[35],[36].

Après l'annulation de Pushing Daisies, elle se voit offrir des rôles dans six pilotes de séries télévisées, mais a décliné les rôles pour se consacrer à sa carrière cinématographique[37].

En 2009, elle prête ses traits à la jeune et séduisante étudiante Holly Cantrell dans la comédie d'aventure Le Monde (presque) perdu de Brad Silberling, adaptation cinématographique de la série Land of the Lost, partageant la vedette avec Will Ferrell. Mais le film est un véritable échec critique et commercial[38],[39].

Elle a partagé la vedette avec Colin Farrell et Keira Knightley dans le thriller London Boulevard de William Monahan[40],[41] et Bradley Cooper et Robert De Niro dans Limitless de Neil Burger où elle tient le rôle de Melissa Gant[42],[43]. Elle a également tourné sous la direction de Woody Allen dans Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, où elle tient un second rôle Iris aux côtés d'Antonio Banderas de Josh Brolin, d'Anthony Hopkins[44],[45],[46].

En 2016, elle tient le rôle titre de la série Marcella qui lui vaudra l'obtention d'un Emmy Award[47].

En 2019, elle est avec Rosalind Eleazar (en) et Sinead Keenan l'actrice principale de la série Deep Water produite par ITV[48],[49],[50],[51]. Rôle qui lui permet d'être sélectionnée pour le National Television Awards de 2020[52].

Divers[modifier | modifier le code]

En 2006, elle obtient un doctorat honoris causa à l'Université de Bolton pour sa contribution au spectacle vivant[53]. En 2009, elle est l'une des 100 personnalités les plus belles du monde selon People[54].

Anna Friel est également défenseur de l'ONG Burma Campaign UK, pour apporter des changements en Birmanie vivant sous une dictature, et a commencé à soutenir en 2008 la campagne Fashion Targets Breast Cancer en faveur de Breakthrough Breast Cancer, association caritative britannique[55].

Anna Friel est une militante du World Wide Fund for Nature[56], dans ce cadre, elle et sa fille sont intervenues dans la République démocratique du Congo pour faire cesser l'exploitation du pétrole dans le Virunga National Park (en), médiation qui a abouti à l’arrêt des forages et de l'exploitation pétrolière[57],[58]. Elle et sa fille tournent un film pour faire avancer la protection du parc[59],[60].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Anna Friel, avec David Thewlis. Photographie d'Henry Bond pour l'entreprise de mode Mullbery en 2001.

Elle a vécu de 2001 à 2010 avec l'acteur David Thewlis (Remus Lupin dans les films Harry Potter), qu'elle a rencontré lors d'un vol à destination de Cannes. La même année, Friel s'est effondrée et est transportée à l'hôpital, nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence et deux transfusions sanguines pour un kyste ovarien rompu[61],[3]. Il a été découvert plus tard qu'elle souffrait d'endométriose et aurait beaucoup de difficulté à concevoir des enfants[62]. Cependant, elle a réussi à donner naissance à Gracie Ellen Mary Thewlis, née de leur union le au Portland Hospital de Londres[63]. Le couple s'est séparé en décembre 2010[64].

Depuis 2011, Friel est en couple avec l'acteur gallois Rhys Ifans[65].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Anna Friel est doublée en français par les actrices suivantes :

En France

Au Québec
Note : la liste indique les titres québécois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) PeoplePill, « Anna Friel: English actress - Biography, Life, Family, Career, Facts, Information », sur peoplepill.com (consulté le 4 décembre 2019)
  2. (en) « Anna Friel Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 4 décembre 2019)
  3. a b c et d (en-US) « Who is Anna Friel? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le 4 décembre 2019)
  4. (en) « Anna Friel », sur Contactmusic.com (consulté le 4 décembre 2019)
  5. (en) « The Look Mirror Interview », Anna Friel, (consulté le 2 octobre 2010)
  6. (en) William Leith, « Anna Friel: Lipstick thespian », The Guardian, London,‎ (lire en ligne)
  7. (en-GB) Craig McLean, « Marcella's Anna Friel on her gritty new Scandi drama - and why she turned down Simon Cowell », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 4 décembre 2019)
  8. (en-GB) « How old is Anna Friel? Deep Water actress who also starred in Marcella and Brookside », sur The Sun, (consulté le 4 décembre 2019)
  9. (en-GB) Nola Ojomu & Joanne Kavanagh, « How old is Anna Friel? Deep Water actress who also starred in Marcella and Brookside », sur The Sun, (consulté le 4 décembre 2019)
  10. (en-GB) « When Anna and Beth kissed Margaret: Anna Friel plays Brookside's », sur The Independent, (consulté le 5 décembre 2019)
  11. (en) « Discover more about the stars of BBC Drama - Anna Friel », BBC
  12. (en) « BuddyTV Bio », BuddyTV (consulté le 8 septembre 2007)
  13. (en-US) Rob Driscoll, « Close to the edge - Patrick Marber and Closer | Features », sur The Stage, (consulté le 5 décembre 2019)
  14. (en) « Anna Friel - Awards », sur Internet Broadway Database, .
  15. « Anna Friel - Other Works », sur IMDb, 28 janvier 2011.
  16. (en) « West End Breakfast for Anna Friel », BBC News, (consulté le 16 mai 2009)
  17. (en-US) Roger Ebert, « The Land Girls movie review & film summary (1998) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com (consulté le 5 décembre 2019)
  18. (en-GB) Rebecca Thomas, « BBC News | Entertainment | Film review: Rogue Trader », sur news.bbc.co.uk (consulté le 5 décembre 2019)
  19. (en-US) Jane Horwitz, « What Fun These Morsels Be! », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  20. (en-US) Janet Maslin, « FILM REVIEW; A 'Dream' of Foolish Mortals », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  21. (en) Roger Ebert, « An Everlasting Piece movie review (2000) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com (consulté le 5 décembre 2019)
  22. (en-US) Marc Savlov, « Movie Review: Timeline », sur www.austinchronicle.com, (consulté le 5 décembre 2019)
  23. Goal! The Dream Begins (2005) - IMDb (lire en ligne)
  24. (en-GB) « British Council Film: The War Bride », sur film-directory.britishcouncil.org (consulté le 5 décembre 2019)
  25. (en-US) « The War Bride (2001) – An Upbeat WWII Drama Starring Anna Friel », sur The Silver Petticoat Review, (consulté le 5 décembre 2019)
  26. (en-US) « The War Bride (War Bride) (2001) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 décembre 2019)
  27. (en-US) « Me Without You (2002) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 décembre 2019)
  28. (en-US) Kevin Thomas, « The Test of Time in 'Me Without You' », sur Los Angeles Times, (consulté le 5 décembre 2019)
  29. (en-US) Roger Ebert, « Me Without You movie review & film summary (2002) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com, (consulté le 5 décembre 2019)
  30. (en-GB) Peter Lloyd, « You must see this forgotten Michelle Williams film from 2001 », sur mirror, (consulté le 5 décembre 2019)
  31. (en-US) Stephen Holden, « FILM REVIEW; Best Friends Who Are Also Worst Enemies Struggle in a Web of Emotions », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  32. (en-GB) Jane Crowther, « BBC - Films - review - Me Without You », sur www.bbc.co.uk, (consulté le 5 décembre 2019)
  33. (en) « (Pushing Daisies)About This Show », The Futon Critic (consulté le 7 mai 2007)
  34. (en) Jefferson Grubbs, « Anna Friel Hints At A 'Pushing Daises' Return », sur Bustle, (consulté le 5 décembre 2019)
  35. (en) « Pushing Daisies », sur www.goldenglobes.com (consulté le 5 décembre 2019)
  36. (en-US) Jerry Rice et Jerry Rice, « Anna Friel, ‘Pushing Daisies’ », sur Variety, (consulté le 5 décembre 2019)
  37. (en) Kristin Dos Santos, Jennifer Godwin, « Pushing Daisies: What's Anna Friel's Next Project? », E! Online - Watch with Kristin, (consulté le 3 juillet 2009)
  38. (en) Adam-Troy Castro, « Anna Friel on how she found herself in Land of the Lost », sur SYFY WIRE, (consulté le 5 décembre 2019)
  39. (en-GB) James Rampton, « Anna Friel interview for Land of the Lost », Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  40. (en-US) « London Boulevard (2011) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 décembre 2019)
  41. (en-US) Stephen Holden, « ‘London Boulevard,’ With Colin Farrell - Review », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  42. (en-US) A. O. Scott, « Bradley Cooper as a Burned-Out Writer in ‘Limitless’ - Review », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  43. (en-US) Mark Jenkins, « 'Limitless': Possibilities, Hemmed In By Hollywood », sur NPR.org, (consulté le 5 décembre 2019)
  44. (en-US) J. R. Jones, « You Will Meet a Tall Dark Stranger », sur Chicago Reader (consulté le 5 décembre 2019)
  45. (en-US) « You Will Meet a Tall Dark Stranger (2010) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 décembre 2019)
  46. (en-US) Justin Chang et Justin Chang, « You Will Meet a Tall Dark Stranger », sur Variety, (consulté le 5 décembre 2019)
  47. (en) « Marcella star Anna Friel: I love playing "more womanly" roles », sur Radio Times (consulté le 4 décembre 2019)
  48. (en-US) « Deep Water », sur IMDb
  49. (en-GB) Emine Saner, « Deep Water review – it's Britain's answer to Big Little Lies », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  50. (en) « Deep Water: Anna Friel to lead ITV thriller series », sur Den of Geek (consulté le 5 décembre 2019)
  51. a et b (en-GB) « Meet the cast of Deep Water », sur Radio Times (consulté le 5 décembre 2019)
  52. (en-GB) Louise Randell, « National Television Awards 2020 full nominations from Ant and Dec to Love Island », sur mirror, (consulté le 5 décembre 2019)
  53. (en) « University announces winter Honorary Doctorates », University of Bolton,
  54. « Anna Friel - Biography », sur IMDb, .
  55. (en) « Fashion Targets Breast Cancer », Targetbreastcancer.org.uk (consulté le 2 octobre 2010)
  56. (en) WWF UK, « You searched for Anna Friel », sur WWF UK Blog (consulté le 5 décembre 2019)
  57. (en-GB) Tracy McVeigh, « Anna Friel 'shocked' by her success as oil firm pulls out of Congo park », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  58. (en) « Anna Friel and daughter support WWF in Uganda raising awareness of risks of oil exploration », sur HELLO!, (consulté le 5 décembre 2019)
  59. (en) « Virunga: The Quest to Protect Africa's Oldest National Park | Videos | WWF », sur World Wildlife Fund (consulté le 5 décembre 2019)
  60. (en-GB) Amanda Killelea, « Anna Friel: Why my daughter wants to change the planet after my eye-opening trip to Africa », sur mirror, (consulté le 5 décembre 2019)
  61. (en) « Anna Friel was almost left infertile by a medical condition. – Free Online Library », Thefreelibrary.com, (consulté le 13 septembre 2013)
  62. (en) « Anna Friel was almost left infertile by a medical condition », Zeenews.india.com (consulté le 13 septembre 2013)
  63. (en) Marianne MacDonald, « Post-natal confession », sur The Daily Telegraph, London, (consulté le 25 avril 2010)
  64. (en) « Friel, Thewlis split after nine years », Digital Spy, (consulté le 26 décembre 2010)
  65. Interview: Anna Friel on her love for Jennifer Lawrence, Cate Blanchett and partner Rhys Ifans - Celebrity News - Showbiz - London Evening Standard
  66. (en) National Television Awards, « Winners | National Television Awards », sur www.nationaltvawards.com (consulté le 5 décembre 2019)
  67. (en-GB) « Anna Friel celebrates Emmy Award win », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 4 décembre 2019)
  68. (en-US) « November 2017 – International Academy of Television Arts & Sciences » (consulté le 4 décembre 2019)
  69. (en-GB) Rachael O'Connor, « Anna Friel describes life on the set of Marcella as she is honoured at the Irish Post Awards », sur The Irish Post (consulté le 5 décembre 2019)
  70. Anna Friel a peur de jouer la scène érotique lesbienne
  71. a b c et d « Comédiennes ayant doublé Anna Friel en France », sur RS Doublage, (consulté le 8 novembre 2015) [m-à-j].
  72. « Fiche du doublage français du film Prisonniers du temps », sur Voxofilm (consulté le 28 janvier 2011)
  73. « Fiche du doublage français du film Goal ! : Naissance d'un prodige », sur Voxofilm (consulté le 28 janvier 2011)
  74. « Fiche du doublage français du film Le Monde (presque) perdu », sur Voxofilm (consulté le 28 janvier 2011)
  75. a b et c « Comédiennes ayant doublé Anna Friel au Québec », sur Doublage qc.ca (consulté le 28 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]