Allaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Allaman
Allaman
Vue du château d'Allaman
Blason de Allaman
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Communes limitrophes Aubonne, Étoy, Buchillon, Perroy, Féchy
Syndic Patrick Guex
NPA 1165
N° OFS 5851
Démographie
Gentilé Allamanais
Population
permanente
434 hab. (31 décembre 2018)
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 16″ nord, 6° 23′ 46″ est
Altitude 408 m
Superficie 2,6 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Allaman
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Allaman

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Allaman

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Allaman
Liens
Site web www.allaman.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Allaman est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges, au bord du lac Léman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une famille de ministériaux dits d'Allaman est attestée en 1219. La seigneurie d'Allaman, dont l'histoire est étroitement associée à celle de son château, était deux fois plus grande que la commune actuelle, puisqu'elle s'étendait aussi au territoire de Buchillon.

Monuments et curiosités[3][modifier | modifier le code]

  • L'église réformée (Saint-Jean) est citée dès 1344. Elle possède un clocher antérieur à 1412. Le chœur a été reconstruit peu après 1481. Une chapelle Notre-Dame a été accolée au nord, vers 1468. D'importantes réparations ont été réalisées en 1740, puis une restauration en 1935[4]. Classée monument historique en 1954[5], on remarquera les fenêtres du chœur et les chapelles latérales de style gothique tardif.
  • La commune compte une imposante demeure seigneuriale. Voir le Château d'Allaman. Cet édifice remonte aux XVe-XVIe s. et a été transformé au XVIIIe s. Il comporte deux ailes perpendiculaires et une massive tour carrée à l'angle sud-ouest. Du côté cour, on peut voir une façade baroque à arcades.
  • La maison forte de Rochefort tire son nom de la famille de Menthon, seigneurs de Rochefort et coseigneurs d'Aubonne, dont les droits s'étendaient sur une grande partie du territoire d'Allaman. Le notaire Louis Challet fait construire cette demeure avant 1515. Elle est léguée en 1838 à la Bourse des Pauvres de Lausanne[4]. Classée monument historique en 1960[6], il s'agit d'une maison forte à tour ronde probablement d'origine médiévale.
  • La commune compte également d'intéressantes maisons de maîtres, comme La Gordanne, Verex et La Pêcherie, ainsi qu'un imposant viaduc et une pierre milliaire[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Le compositeur suisse Pierre Maurice est né à Allaman le 13 novembre 1868.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII. Rolle et son district (Les monuments d'art et d'histoire de la Suisse 120), Berne 2012, [ (ISBN 978-3-03797-029-4)], 486 p. (Allaman, p. 29-51).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide culturel de la Suisse, Zürich, Ex Libris, , 445 p., p. 33-34
  4. a b et c Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII, Rolle et son district, Société d'histoire de l'art en Suisse, coll. « Monuments d’art et d’histoire de la Suisse », (ISBN 978-3-03797-029-4), p. 29-51
  5. « Fiche de recensement 1 », sur recensementarchitectural.vd.ch
  6. « Fiche de recensement 2A », sur recensementarchitectural.vd.ch

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :