Hautemorges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hautemorges
Blason de Hautemorges
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Localité(s) Apples, Bussy-Chardonney, Cottens, Pampigny, Reverolle et Sévery
Communes limitrophes Ballens, Chavannes-le-Veyron, Clarmont, Denens, Echichens, Grancy, L’isle, Mauraz, Mollens, Montricher, Vaux-sur-Morges, Vufflens-le-Château,Vullierens, Yens
Syndique Marie Christine Gilliéron[1]
NPA 1116 Cottens
1128 Reverolle
1136 Bussy-Chardonney
1141 Sévery
1142 Pampigny
1143 Apples
No OFS 5656
Démographie
Gentilé Les Hautemorgeois (-es)
Population
permanente
4 106 hab. (31 décembre 2020)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 07″ nord, 6° 25′ 41″ est
Altitude 635 m
Superficie 32,93 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Hautemorges
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du canton de Vaud
City locator 14.svg
Hautemorges
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Hautemorges
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Hautemorges
Liens
Site web http://hautemorges.ch/
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Hautemorges est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

La commune est issue de la fusion des communes de Apples, Bussy-Chardonney, Cottens, Pampigny, Reverolle et Sévery, le .

Politique[modifier | modifier le code]

Les autorités communales siègent à Apples[4].

La Municipalité est composée de 7 membres. Chaque localité élit un Municipal, sauf Apples qui en élit 2. Ce mode d'élection, avec des cercles électoraux disparaîtra pour la deuxième législature.[5]

Le Conseil Communal est composé de 70 membres. Pour la 1ère législature, un système de cercles électoraux garantira une représentativité proportionnée, mais dès la 2ème, il n'y aura plus de cercles électoraux.[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marine Dupasquier, « La première syndique de Hautemorges », sur journaldemorges.ch, (consulté le )
  2. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  3. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  4. « Municipalité », sur www.hautemorges.ch (consulté le )
  5. a et b « Foire aux questions », sur Apples, Bussy-Chardonney, Cottens, Pampigny, Reverolle, Sévery (consulté le )