Buchillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune vaudoise. Pour la localité et ancienne commune fribourgeoise homonyme, voir Buchillon (Fribourg).
Buchillon
Blason de Buchillon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Communes limitrophes
(voir carte)
Étoy, Saint-Prex, Allaman
Syndic Robert Arn
NPA 1164
N° OFS 5623
Démographie
Gentilé Les Buchillonais
Population 625 hab. (31 décembre 2015)
Densité 293 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 16″ nord, 6° 25′ 23″ est
Altitude 410 m
Superficie 213 ha = 2,13 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Buchillon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Buchillon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Buchillon
Liens
Site web www.buchillon.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Buchillon est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe sur la rive gauche de l'Aubonne, au bord du Léman, entre Morges et Rolle et s'étend sur une étroite bande de 4,5 km le long du lac.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les habitants de Buchillon sont officiellement appelés les Buchillonais.

Armoiries[modifier | modifier le code]

De gueules à deux rames d'or en sautoir, accompagnées en chef d'un baril.

En 1921, la commune possédait un cachet représentant une bossette. Il en sortit un premier projet d'armoiries (de gueules à trois barils d'argent), que les autorités locales refusèrent. Une modification introduisant les rames fut adoptée en 1922. Le baril figurait déjà sur un drapeau du village. Par les rames, on a voulu rappeler que Buchillon est un village de pêcheurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé à l'écart des grands axes de circulation, le village de Buchillon a gardé son image du passé, à savoir un village de pêcheurs et de vignerons.

Buchillon est une localité relativement récente. Chanivaz, aujourd'hui un simple domaine et site protégé par la Confédération, fut une paroisse dans le Moyen Âge (1228 - 1285). C'est sous le nom de Chanliva que la localité fut connue pendant toute l'époque féodale. D'un point de vue archéologique, on a découvert des ustensiles et des monnaies de Marc Aurèle à Constantin à Chanivaz entre la villa et le lac, dans la direction sud, sur un tertre abrité par quelques arbres.

La grande route romaine de Genève à Lausanne ne suivait pas le tracé actuel, tout droit entre Allaman et Saint-Prex. Un peu avant Allaman, elle se dirigeait directement vers la villa de Chanivaz, puis vers Buchillon et Bussy.

En 1431, les autorités décidèrent de démolir le pont sur l'Aubonne de cette route romaine et de le reconstruire plus haut, là où la route cantonale franchit aujourd'hui la rivière.

Un fait important a marqué la vie politique de Buchillon, la décision prise, sur demande des autorités communales, par le Conseil d'État, lors de sa séance du 19 juin 1985, d'autoriser la Commune de Buchillon à substituer, dès la législature 1986 - 1989, un Conseil communal au Conseil général[3].

Livres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2015 », sur Statistiques Vaud (consulté le 6 mars 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Pascal Hofer, Buchillon, la beauté sur Terre, Cabédita,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :