Étoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Etoy
Étoy
Vue du château d'Etoy.
Blason de Etoy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Morges
Communes limitrophes Villars-sous-Yens, Saint-Prex, Buchillon, Allaman, Aubonne, Lavigny
Syndic
Mandat
José Manuel Fernandez
2021-2026
NPA 1163
No OFS 5636
Démographie
Gentilé Étierruz
Population
permanente
2 906 hab. (31 décembre 2020)
Densité 592 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 13″ nord, 6° 25′ 08″ est
Altitude 459 m
Superficie 4,91 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Etoy
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Etoy
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du canton de Vaud
City locator 14.svg
Etoy
Liens
Site web www.etoy.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Étoy est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

Population[modifier | modifier le code]

Gentilé et surnom[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune se nomment les Étierruz.

Ils sont surnommés les Écureuils (lè z'Etiâiru en patois vaudois, le nom du village étant Etiai)[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte un château du XIIIe siècle sur son territoire[4].

Entreprises[modifier | modifier le code]

La commune abrite depuis 2009 l'un des deux sièges mondiaux de Chiquita Brands International[5].

Vie associative[modifier | modifier le code]

Étoy abrite le siège du Jardi-Fan-Club, association de conseil aux jardiniers amateurs[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Charles Roux, Noms et sobriquets des Vaudois, Yens-sur-Morges, Cabédita, , 129 p. (ISBN 2-88295-339-9), p. 43
  4. « Château d'Étoy », sur swisscastles.ch (consulté le )
  5. Olivier Grivat, « Le roi de la banane règne depuis les bords du Léman », sur swissinfo.ch, (consulté le )
  6. http://www.jardifanclub.ch

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :