3e régiment de tirailleurs marocains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 3e régiment.

3e Régiment de Tirailleurs Marocains
Image illustrative de l’article 3e régiment de tirailleurs marocains
Insigne régimentaire du 3e Régiment de Tirailleurs Marocains

Création 1920
Dissolution 1955
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Type régiment tirailleurs
Rôle infanterie
Garnison Fontenay le Comte
La Roche-sur-Yon
Saint-Dié
Devise « Je Fonce et je Vaincs »
Inscriptions
sur l’emblème
Maroc 1922-1933
Indochine 1948-1954
Guerres Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Décorations Croix de guerre 1939-1945
une palme
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
une palme

Le 3e Régiment de Tirailleurs Marocains ou (3e R.T.M) était un régiment d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • Le 3e Régiment de Marche de Tirailleurs Marocains est créé en 1920.
  • Devient le 63e Régiment Tirailleurs Marocains, puis il devient le 3eRégiment Tirailleurs Marocains en 1929.
  • Dissous en 1934.
  • Recréé en 1935.
  • Dissous en 1940.
  • Recréé puis dissous en 1941.
  • Recréé en 1943.
  • Dissous en 1945.
  • Recréé en 1948.
  • Dissous en 1955.

Historique des garnisons, combats et bataille[modifier | modifier le code]

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Le , on forme le 3e R.M.T.M. avec les 5e, 7e et 12e Bataillons, sous les ordres du lieutenant-colonel Féral et participe à la occupation de la Rhénanie après la Première Guerre mondiale.
Une décision ministérielle d'octobre 1920 disposait que, désormais, les régiments marocains d'infanterie s'appelleraient Régiments de tirailleurs marocains (R.T.M.) et seraient numérotés à partir du numéro 61. Donc il portera le numéro 63, il appartiendra à l'Armée du Rhin. Il sera présent en Rhénanie, le il devient 63e Régiments de tirailleurs nord-africains (R.T.N.A.). En juillet 1925 il participe à la guerre du Rif. Le , par la circulaire 1.694/1/11, les R.T.N.A. de la série 60 reprirent leur nom de Tirailleurs marocains. Une décision ministérielle d' décida qu'à partir du les R.T.M. reprendraient un numérotage particulier, de 1 à 8. Le 3e R.T.M. garnison Taza sous les ordres du colonel De Chateaubriand. Le , le 3e R.T.M., resté à deux bataillons depuis un an, est dissous. Le , le 3e R.T.M. est reconstitué en France avec le IV bataillon du 5e, le IV bataillon du 6e et un bataillon de formation venu du Maroc. Le , il va tenir garnison à Saint-Dié sous les ordres du colonel Arlabosse. le 3e R.T.M. est à trois bataillons sur le type Nord-Est.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Intégré au sein de la 43e DI, le 3e R.T.M. du 16 au est écrasé devant Maubeuge. Le il est recréé, pour le renfort du Levant, le 3e R.T.M. à trois bataillons de tirailleurs. Fin janvier, le 3e R.T.M. cesse d'être renfort du Levant et devient Armée d'armistice. Début le 3e R.T.M. est dissous. Après le débarquement américain de novembre 1942, le , le 3e R.T.M. est reconstitué I/3e avec des compagnies des 2e, 4e et 6e R.T.M. À la fin de 1945, la situation est la suivante le 3e R.T.M. est dissous.

L'après-Seconde-Guerre-mondiale[modifier | modifier le code]

Il sera recréé en 1948 sous le nom de 2e Bataillon du 3e R.T.M., il sera présent en Indochine jusqu'en 1954, il sera dissous en 1955.

Drapeau du régiment[modifier | modifier le code]

Les noms des batailles s'inscrivent en lettres d'or sur le drapeau[1]:

3e régiment de tirailleurs marocains - drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Insigne du 3e Régiment de Tirailleurs Marocains[modifier | modifier le code]

Les insignes du 3e R.T.M.

  • Rondache aux inscriptions arabes brochée d’un aigle sur un mont. Fabrication Locale A.F.N Aluminium Aigle cuivre Jaune.

Devise du 3e Régiment de Tirailleurs Marocains[modifier | modifier le code]

« Je Fonce et je Vaincs »

Personnalités ayant servi au 3e R.T.M[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Clayton, Histoire de l'Armée française en Afrique 1830-1962, Albin Michel, 1994
  • Robert Huré, L'Armée d'Afrique: 1830-1962, Charles-Lavauzelle, 1977

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

infaf.free.fr Tirailleurs Marocains.