1 500 mètres aux Jeux olympiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Séries du 1 500 m féminin lors des Jeux olympiques de 2012.

Le 1 500 mètres masculin figure au programme des Jeux olympiques depuis la première édition, en 1896 à Athènes. Les femmes participent à cette épreuve depuis les Jeux de 1972, à Munich.

Les records olympiques de la discipline sont actuellement détenus par le Kényan Noah Ngeny, auteur de de 3 min 32 s 07 en finale des Jeux olympiques de 2000, à Sydney[1], et par la Roumaine Paula Ivan, créditée de 3 min 53 s 96 lors des Jeux olympiques de 1988, à Séoul[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Édition Or Argent Bronze
1896 Drapeau d'Australie Teddy Flack (AUS) Drapeau des États-Unis Arthur Blake (USA) Drapeau de France Albin Lermusiaux (FRA)
1900 Drapeau de Grande-Bretagne Charles Bennett (GBR) Drapeau de France Henri Deloge (FRA) Drapeau des États-Unis John Bray (USA)
1904 Drapeau des États-Unis Jim Lightbody (USA) Drapeau des États-Unis William Verner (USA) Drapeau des États-Unis Lacey Hearn (USA)
1908 Drapeau des États-Unis Mel Sheppard (USA) Drapeau de Grande-Bretagne Harold Wilson (GBR) Drapeau de Grande-Bretagne Norman Hallows (GBR)
1912 Drapeau de Grande-Bretagne Arnold Jackson (GBR) Drapeau des États-Unis Abel Kiviat (USA) Drapeau des États-Unis Norman Taber (USA)
1920 Drapeau de Grande-Bretagne Albert Hill (GBR) Drapeau de Grande-Bretagne Philip Baker (GBR) Drapeau des États-Unis Lawrence Shields (USA)
1924 Drapeau de Finlande Paavo Nurmi (FIN) Drapeau de Suisse Willy Schärer (SUI) Drapeau de Grande-Bretagne Henry Stallard (GBR)
1928 Drapeau de Finlande Harry Larva (FIN) Drapeau de France Jules Ladoumègue (FRA) Drapeau de Finlande Eino Purje (FIN)
1932 Drapeau d'Italie Luigi Beccali (ITA) Drapeau de Grande-Bretagne Jerry Cornes (GBR) Drapeau du Canada Phil Edwards (CAN)
1936 Drapeau de Nouvelle-Zélande Jack Lovelock (NZL) Drapeau des États-Unis Glenn Cunningham (USA) Drapeau d'Italie Luigi Beccali (ITA)
1948 Drapeau de Suède Henry Eriksson (SWE) Drapeau de Suède Lennart Strand (SWE) Drapeau des Pays-Bas Wim Slijkhuis (NED)
1952 Drapeau du Luxembourg Josy Barthel (LUX) Drapeau des États-Unis Bob McMillen (USA) Drapeau d'Allemagne Werner Lueg (GER)
1956 Drapeau d'Irlande Ron Delany (IRL) Drapeau Klaus Richtzenhain (EUA) Drapeau d'Australie John Landy (AUS)
1960 Drapeau d'Australie Herb Elliott (AUS) Drapeau de France Michel Jazy (FRA) Drapeau de Hongrie István Rózsavölgyi (HUN)
1964 Drapeau de Nouvelle-Zélande Peter Snell (NZL) Drapeau Josef Odložil (TCH) Drapeau de Nouvelle-Zélande John Davies (NZL)
1968 Drapeau du Kenya Kipchoge Keino (KEN) Drapeau des États-Unis Jim Ryun (USA) Drapeau d'Allemagne de l'Ouest Bodo Tümmler (FRG)
1972 Drapeau de Finlande Pekka Vasala (FIN) Drapeau du Kenya Kipchoge Keino (KEN) Drapeau de Nouvelle-Zélande Rod Dixon (NZL)
1976 Drapeau de Nouvelle-Zélande John Walker (NZL) Drapeau de Belgique Ivo Van Damme (BEL) Drapeau d'Allemagne de l'Ouest Paul-Heinz Wellmann (FRG)
1980 Drapeau de Grande-Bretagne Sebastian Coe (GBR) Drapeau d'Allemagne de l'Est Jürgen Straub (GDR) Drapeau de Grande-Bretagne Steve Ovett (GBR)
1984 Drapeau de Grande-Bretagne Sebastian Coe (GBR) Drapeau de Grande-Bretagne Steve Cram (GBR) Drapeau d'Espagne José Manuel Abascal (ESP)
1988 Drapeau du Kenya Peter Rono (KEN) Drapeau de Grande-Bretagne Peter Elliott (GBR) Drapeau d'Allemagne de l'Est Jens-Peter Herold (GDR)
1992 Drapeau d'Espagne Fermín Cacho (ESP) Drapeau du Maroc Rachid El Basir (MAR) Drapeau du Qatar Mohammed Suleiman (QAT)
1996 Drapeau d'Algérie Noureddine Morceli (ALG) Drapeau d'Espagne Fermín Cacho (ESP) Drapeau du Kenya Stephen Kipkorir (KEN)
2000 Drapeau du Kenya Noah Ngeny (KEN) Drapeau du Maroc Hicham El Guerrouj (MAR) Drapeau du Kenya Bernard Lagat (KEN)
2004 Drapeau du Maroc Hicham El Guerrouj (MAR) Drapeau du Kenya Bernard Lagat (KEN) Drapeau du Portugal Rui Silva (POR)
2008 Drapeau du Kenya Asbel Kiprop (KEN)[3] Drapeau de Nouvelle-Zélande Nick Willis (NZL) Drapeau de France Mehdi Baala (FRA)
2012 Drapeau d'Algérie Taoufik Makhloufi (ALG) Drapeau des États-Unis Leonel Manzano (USA) Drapeau du Maroc Abdalaati Iguider (MAR)

Femmes[modifier | modifier le code]

Édition Or Argent Bronze
1972 Drapeau Lyudmila Bragina (URS) Drapeau d'Allemagne de l'Est Gunhild Hoffmeister (GDR) Drapeau d'Italie Paola Cacchi (ITA)
1976 Drapeau Tatyana Kazankina (URS) Drapeau d'Allemagne de l'Est Gunhild Hoffmeister (GDR) Drapeau d'Allemagne de l'Est Ulrike Klapezynski (GDR)
1980 Drapeau Tatyana Kazankina (URS) Drapeau d'Allemagne de l'Est Christiane Wartenberg (GDR) Drapeau Nadezhda Olizarenko (URS)
1984 Drapeau d'Italie Gabriella Dorio (ITA) Drapeau de Roumanie Doina Melinte (ROU) Drapeau de Roumanie Maricica Puica (ROU)
1988 Drapeau de Roumanie Paula Ivan (ROU) Drapeau Laimutė Baikauskaitė (URS) Drapeau Tatyana Samolenko (URS)
1992 Drapeau d'Algérie Hassiba Boulmerka (ALG) Drapeau Lyudmila Rogachova (EUN) Drapeau de Chine Qu Yunxia (CHN)
1996 Drapeau de Russie Svetlana Masterkova (RUS) Drapeau de Roumanie Gabriela Szabo (ROU) Drapeau d'Autriche Theresia Kiesl (AUT)
2000 Drapeau d'Algérie Nouria Mérah-Benida (ALG) Drapeau de Roumanie Violeta Szekely (ROU) Drapeau de Roumanie Gabriela Szabo (ROU)
2004 Drapeau de Grande-Bretagne Kelly Holmes (GBR) Drapeau de Russie Tatyana Tomashova (RUS) Drapeau de Roumanie Maria Cioncan (ROU)
2008 Drapeau du Kenya Nancy Lagat (KEN) Drapeau d'Ukraine Iryna Lishchynska (UKR) Drapeau d'Ukraine Nataliya Tobias (UKR)
2012 Drapeau de Turquie Aslı Çakır Alptekin (TUR) Drapeau de Turquie Gamze Bulut (TUR) Drapeau de Bahreïn Maryam Yusuf Jamal (BRN)

Record olympique[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Femmes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Record olympique masculin », sur iaaf.org (consulté le 12 avril 2012)
  2. (en)« Record olympique féminin », sur iaaf.org (consulté le 12 avril 2012)
  3. Drapeau de Bahreïn Rachid Ramzi (BRN), vainqueur de la course, est disqualifié par le CIO le 18 novembre 2009 suite à un dopage à l'EPO (« Dopage : l'athlète Rashid Ramzi privé de sa médaille d'or du 1500 », site du Nouvel Observateur, mis en ligne le 18 novembre 2009).