Jack Lovelock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’athlétisme image illustrant la Nouvelle-Zélande
Cet article est une ébauche concernant l’athlétisme et la Nouvelle-Zélande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jack Lovelock Portail athlétisme
240
Jack Lovelock au Stade olympique de Berlin lors des Jeux olympiques d'été de 1936
Informations
Disciplines 1 500 m, mile
Nationalité Drapeau : Nouvelle-Zélande Néo-Zélandais
Naissance
Lieu Crushington
Décès (à 39 ans)
Lieu New York (États-Unis)
Records
Ancien détenteur du record du monde du 1 500 m
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Jeux du Commonwealth 1 0 0

John "Jack" Edward Lovelock (né le 5 janvier 1910 à Crushington - mort le 28 décembre 1949 à Brooklyn) est un athlète néo-zélandais, spécialiste du demi-fond, champion olympique sur 1 500 m.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'immigrants anglais, il fait preuve de talent précoce à la Timaru Boys' High School. Il étudie la médecine à l'Université d'Otago. Il devient un Rhodes Scholar au Collège Exeter à l'Université d'Oxford. En 1932, en tant que détenteur du record impérial pour le mile, il participe aux Jeux de Los Angeles et termine 7e en finale du 1 500 m. L'année suivante il bat le record du monde du mile en 4 min 7 s 6 et lors des Jeux de l'Empire de 1934, il remporte la médaille d'or, après avoir perdu quelques courses. Ce n'est qu'en 1936 qu'il remporte la médaille d'or sur 1 500 m lors des Jeux de Berlin, avec le nouveau record du monde en 3 min 47 s 8.

Il est tué lors d'une chute dans le métro à New York, à la suite d'un malaise, en 1949.

Bibliographie (en anglais)[modifier | modifier le code]

  • The Legend of Lovelock, Norman Harris, A.H. & A.W. Reed, Wellington, New Zealand, 1964
  • Lovelock: New Zealand's Olympic gold miler, Christopher Tobin, Dunedin, 1984
  • Jack Lovelock - Athlete & Doctor, Dr Graeme Woodfield, Wellington, 2007
  • As If Running on Air: The Journals of Jack Lovelock édité par David Colquhoun, Wellington 2008

Liens[modifier | modifier le code]