Abeba Aregawi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abeba Aregawi
image illustrative de l’article Abeba Aregawi
Abeba Aregawi lors des championnats d'Europe 2014.
Informations
Disciplines 800 m, 1 500 m
Nationalité Drapeau : Suède Suédoise
Naissance (27 ans)
Lieu Adigrat, Éthiopie
Club Hammarby IF Friidrott
Records
Détentrice du record d’Éthiopie et du record de Suède du 1 500 m
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde 1 - -
Ligue de diamant 1 - -
Championnats d'Europe - 1 -
Champ. d'Europe en salle 1 - -

Abeba Aregawi (née le à Adigrat) est une athlète éthiopienne naturalisée suédoise en 2012, spécialiste des courses de demi-fond.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se révèle lors de la saison 2009 en remportant le titre du 800 mètres des Championnats d’Éthiopie en devançant Mestawat Tadesse, triple tenante du titre de l'épreuve[1]. Créditée de 2 min 01 s 98 à Tanger, elle se classe troisième des Championnats d'Afrique juniors, à Bambous, derrière la Sud-Africaine Caster Semenya et la Kényane Winny Chebet[2].

Elle se concentre sur la distance supérieure, le 1 500 mètres, à partir de la saison 2010. Elle participe à plusieurs meetings de la Ligue de diamant et termine notamment quatrième du DN Galan et septième du Weltklasse Zurich. Elle porte son record personnel du 1 500 m à 4 min 01 s 96 lors du meeting de Heusden-Zolder. En début d'année 2011, l’Éthiopienne s'adjuge quatre succès consécutifs en salle à Düsseldorf, Gand, Birmingham et Stockholm, et signe un nouveau record personnel sur 1 500 m en 4 min 01 s 47. Blessée, elle doit cependant mettre un terme à sa saison en plein air.

Abeba Aregawi se distingue lors de l'épreuve du 1 500 m de la Ligue de diamant 2012 en terminant tout d'abord deuxième du Shanghai Golden Grand Prix, derrière sa compatriote Genzebe Dibaba, puis en remportant le meeting Golden Gala de Rome en 3 min 56 s 54, nouveau record national[3]. Mariée à un Suédois, et vivant à Stockholm depuis 2009, elle obtient la nationalité suédoise le 8 juin 2012[4],[5]. Vainqueur par la suite des Bislett Games d'Oslo, elle participe sous les couleurs de l’Éthiopie aux Jeux olympiques de Londres et termine cinquième de l'épreuve du 1 500 m, échouant à 29/100e seulement du podium[6]. Elle récupère la médaille de bronze le 29 mars 2017 suite aux disqualifications pour dopage des deux Turques, initialement championne et vice-championne olympiques[7].

Fin août lors du Weltklasse de Zurich, l’Éthiopienne remporte la course en 4 min 05 s 29, devant la Kényane Mercy Cherono et l'Américaine Shannon Rowbury, et s'adjuge à cette occasion son premier trophée en Ligue de diamant. Elle est autorisée à concourir pour l'équipe de Suède à partir du 10 décembre 2012[8].

En février 2013, lors de la réunion en salle du XL Galan, à Stockholm, elle établit le temps de min 58 s 40 sur 1 500 m, échouant à 12/100e seulement du record du monde de Yelena Soboleva[9]. Début mars, lors des Championnats d'Europe en salle de Göteborg, Aregawi remporte la médaille d'or du 1 500 m en min 4 s 47, disposant à l'arrivée d'une avance de près de dix secondes (9 s 72) sur l'Espagnole Isabel Macías, deuxième de l'épreuve[10]. Fin mai, elle remporte le 1 500 m du meeting de Doha, première étape de la Ligue de diamant 2013, en min 56 s 60, échouant à 4/100e seulement de son record personnel[11]. Elle s'adjuge par la suite quatre nouvelles victoires dans cette compétition en s'imposant à lors de l'Adidas Grand Prix de New York en min 3 s 69, au Golden Gala de Rome en min 0 s 23, au British Grand Prix de Birmingham en min 3 s 70, et enfin lors du meeting Athletissima de Lausanne en min 2 s 11. Elle participe aux championnats du monde 2013, à Moscou, et y remporte la médaille d'or du 1 500 m en 4 min 02 s 67, devant l'Américaine Jennifer Simpson et la Kényane Hellen Obiri[12].

Lors des championnats du monde d'athlétisme en salle de 2014, à Sopot en Pologne, Abeba Aregawi remporte la médaille d'or du 1 500 m en min 0 s 61, disposant à l'arrivée d'une avance de 6 s 61 sur la deuxième de la course, l’Éthiopienne Axumawit Embaye[13]. L’Éthiopienne Genzebe Dibaba, qui avait battu le record du monde en salle de l'épreuve un mois auparavant, était alignée sur 3 000 m.

Le 29 février 2016, la fédération suédoise (SFIF) annonce qu'elle a été contrôlée positive au Meldonium et la suspend avec effet immédiat[14]. Sa suspension est levée en juillet, faute de preuves[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
Concourant pour l’ Drapeau : Éthiopie Éthiopie
2009 Championnats d'Afrique juniors Bambous 3e 800 m
2012 Jeux olympiques Londres 3e 1 500 m
Ligue de diamant 1re 1 500 m
Concourant pour la Drapeau : Suède Suède
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 1re 1 500 m
Championnats du monde Moscou 1re 1 500 m
Ligue de diamant 1re 1 500 m
2014 Championnats du monde en salle Sopot 1re 1 500 m
Championnats d'Europe par équipes Brunswick 1re 1 500 m
Championnats d'Europe Zurich 2e 1 500 m
Ligue de diamant 2e 1 500 m
2015 Championnats du monde Pékin 6e 1 500 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
800 m Plein air 1 min 59 s 20 (NR) Hengelo 8 juin 2013
Salle
1 500 m Plein air 3 min 56 s 54 (NR) Rome 31 mai 2012
Salle 3 min 57 s 91 (NR) Stockholm 6 février 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elshadai Negash, « Ahmed and Kebede sprint for victory - Ethiopian Championships Days 3 and 4 », sur iaaf.org, (consulté le 15 décembre 2012)
  2. (en) « Résultats des Championnats d'Afrique juniors de 2009 », sur wjah.co.uk, (consulté le 15 décembre 2012)
  3. (en)David Martin, « Bolt’s blazing 9.76 one of seven world leads on electric night in Rome – Samsung Diamond League », sur iaaf.org, (consulté le 1er juin 2012)
  4. (en) Eshete Bekele, « The Fight for Abeba Aregawi: Ethiopia VS Sweden », sur The Reporter Ethiopia, (consulté le 15 décembre 2012)
  5. (en) « Aregawi aims for Euro indoors with Sweden », sur european-athletics.org, (consulté le 15 décembre 2012)
  6. (en) « Athletics at the 2012 London Summer Games:Women's 1,500 metres », sur sports-reference.com, (consulté le 15 décembre 2012)
  7. (de) « Jetzt ist es offiziell: Zwei türkische Läuferinnen verlieren Olympia-Silber », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  8. [PDF] (en) IAAF, « IAAF newletter n°138 », sur iaaf.org, (consulté le 18 décembre 2012)
  9. (en) Lennart Julin, « World leads from Aregawi, Rupp and Dibaba in Stockholm », sur iaaf.org, (consulté le 23 février 2013)
  10. (en) Steve Landells, « Aregawi dominates, Vicaut wins close 60m, Klishina and Greco impress at European Indoors », sur iaaf.org, (consulté le 2 mars 2013)
  11. (en) Mike Rowbottom, « Meeting records and world leads tumble in Doha – IAAF Diamond League », sur iaaf.org, (consulté le 4 juillet 2013)
  12. (en) David Culbert, « Abeba Aregawi: a new champion in new colours », sur iaaf.org,
  13. (en) Phil Minshull, « Report: women's 1500m final – Sopot 2014 », sur iaaf.org,
  14. « Dopage : l’ancienne championne du monde du 1 500 m contrôlée positive », Le Monde.fr avec AFP, 1er mars 2016 à 11h23 Mis à jour le 1 mars 2016 à 11h24
  15. « Libérée de sa suspension, Adeba Aregawi veut aller à Rio » (consulté le 15 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]