Jim Ryun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jim Ryun
Jimryun.jpg

Jim Ryun en 2006.

Fonction
Député à la Chambre des représentants des États-Unis
2e district congressionnel du Kansas (en)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
WichitaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Enfant
Ned Ryun (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Parti politique
Taille
1,88 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
76 kgVoir et modifier les données sur Wikidata

James Ronald Ryun dit Jim Ryun, né le à Wichita dans le Kansas, est athlète et homme politique américain. Il est membre du Parti républicain et fait partie de la Chambre des représentants des États-Unis de 1997 à 2007.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Encore étudiant à la Wichita East Highschool, Ryun courait un mile (1 609 m) en moins de quatre minutes. En 1964, aux Jeux olympiques de Tokyo, il se qualifie pour les demi-finales sur 1 500 m.

Aux Jeux olympiques d'été de 1968 de Mexico, il a remporté la médaille d'argent sur 1 500 m, battu par le Kenyan Kip Keino. Quatre ans plus tard, il chutait lors des séries sur 1 500 m.

Il a détenu de nombreux records du monde. En 1967, il a ainsi abaissé le record du monde du mile à 3 min 51 s 1, un record qui a tenu pendant presque huit ans. La même année, il améliorait le record du monde du 1 500 m à 3 min 33 s 1.

Ce record était remarquable par la façon dont il l'a réalisé avec des rythmes très inégaux qui sont la pire manière pour courir rapidement. Il a parcouru les 300 premiers mètres en 45"5, puis il accéléra pour courir les derniers 1 200 mètres en 2 min 46 s 6. Il a été spéculé que s'il avait couru avec un rythme constant et optimal du début à la fin, il aurait établi un temps d'environ 3 min 30 s ou 3 min 31 s (à l'époque, c'était sur une piste cendrée) qui n'a en réalité été atteint que dans les années 1980 (sur des pistes synthétiques).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis en 1996 suite à la démission de Sam Brownback[1].

En 2006, à l'occasion d'une vague démocrate, il perd l'élection face à la démocrate Nancy Boyda[2]. Il tente de reconquérir son siège deux ans plus tard mais il est battu lors de la primaire républicaine par Lynn Jenkins, plus modérée que Ryun. Il rassemble 49 % des voix contre 51 % pour Jenkins[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « La motivation vous sert de départ. L'habitude vous fait continuer. » J.Ryun

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Journal L'Équipe du lundi 17 juillet 1972 : reportage intitulé « Salut à Jim Ryun » de Christian Montaignac incluant 6 photos différentes de l'athlète.
  1. (en) « RYUN, Jim, (1947 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 20 octobre 2016).
  2. (en) The Associated Press, « Boyda turns tables on Ryun in Kansas; Sebelius re-elected », sur USA Today,‎ (consulté le 20 octobre 2016).
  3. (en) Aaron Blake, « Jenkins tops Ryun in primary, will face Boyda », sur The Hill,‎ (consulté le 20 octobre 2016).