École supérieure du professorat et de l'éducation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ESPE.
L'école supérieure du professorat et de l'éducation de Bordeaux.
L'école supérieure du professorat et de l'éducation du 10 rue Molitor (Paris).

En France, les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) sont des composantes spécifiques, intégrées aux universités, qui mettent en œuvre la formation des enseignants du primaire et du secondaire et des conseillers principaux d'éducation. Elles sont créées en 2013, succédant ainsi aux instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM).

Les étudiants y sont classiquement admis après une licence (niveau bac+3). Les enseignements, à la fois professionnels et disciplinaires, durent deux ans, permettant ainsi l’obtention d’un diplôme national de master (niveau bac+5). En parallèle, les étudiants passent les concours de l’enseignement lors de la première année (pour l’enseignement public : le CRPE ou le CAPES par exemple).

Historique[modifier | modifier le code]

Les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) sont créés en 1990, succédant notamment aux écoles normales primaires[1]. En 2005, ils sont intégrés aux universités[2]. Ces instituts avaient jusqu’alors une double mission: préparer les étudiants aux concours de recrutement des enseignants et assurer la formation des professeurs stagiaires, après leur réussite au concours.

À partir de la rentrée 2010-11 et la réforme de la « masterisation » ayant l’objectif d’avoir des enseignants mieux formés, les concours de recrutement sont accessibles avec un master (bac+5) au lieu d’une licence (bac+3). Les candidats ont suivi un master d’enseignement (comportant des stages en établissements) mais n’ont plus de formation après le concours. Cette mesure a pour effet une diminution des emplois publics, et donc d’économie. La mise en œuvre de cette réforme a connu quelques dysfonctionnements : enseignants stagiaires mal formés, réduction du nombre de candidats, situation problématique des étudiants ayant obtenu leur master mais pas leur concours …[3]

Lors de l’élection présidentielle de 2012, François Hollande s’engage fortement pour la réforme de la formation des enseignants. Le Conseil d'État, dans un arrêt du , annule la réforme de la masterisation pour vices de procédure[4]. Les écoles supérieures du professorat et de l'éducation sont créées par la loi du d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République[5], et les concours de l’enseignement sont accessibles avec une inscription en première année de master[6].

Les écoles ont été constituées avec plusieurs documents de référence : le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation[7] et les modalités d’accréditation des écoles supérieures du professorat et de l’éducation[8].

En 2014, une mission d’information parlementaire établit que les nouvelles écoles répondent aux missions de formation des enseignants. Des ajustements restent nécessaires pour rendre les parcours à la fois plus professionnels et plus orientés vers la recherche. La question de la gouvernance se révèle compliquée dans certains établissements[9],[10].

Cependant, de nombreuses critiques[11] sont faites à l'égard de ces écoles, par les professeurs-stagiaires en subissant la formation. On peut par exemple noter une infantilisation constante des étudiants, une absurdité de certaines des unités d'enseignement dispensées, des menaces de non-titularisation à tout bout de champ, un décalage entre les propos tenus par les formateurs et le travail sur le terrain, un surplus de travail dont une parodie de mémoire...

Organisation[modifier | modifier le code]

Les écoles supérieures du professorat et de l'éducation sont constituées au sein d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel. Ces écoles sont créées sur proposition du conseil d’administration de l’établissement public et accréditées par un arrêté conjoint des ministres chargés de l’enseignement supérieur et de l'éducation nationale, après avis du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche[12],[13]. Il est créé une école par académie.

Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation exercent les missions suivantes[14] :

  • Elles organisent et, avec les composantes, établissements et autres partenaires, assurent les actions de formation initiale des étudiants se destinant aux métiers du professorat et de l’éducation et des personnels enseignants et d’éducation stagiaires, dans le cadre des orientations définies par l’État. Ces actions comportent des enseignements communs permettant l’acquisition d’une culture professionnelle partagée et des enseignements spécifiques en fonction des métiers, des disciplines et des niveaux d'enseignement. Elles fournissent des enseignements disciplinaires et didactiques mais aussi en pédagogie et en sciences de l’éducation. Les écoles organisent des formations de préparation aux concours de recrutement dans les métiers du professorat et de l’éducation ;
  • Elles organisent des actions de formation continue des personnels enseignants des premier et second degrés et des personnels d’éducation ;
  • Elles participent à la formation initiale et continue des personnels enseignants-chercheurs et enseignants de l’enseignement supérieur ;
  • Elles peuvent conduire des actions de formation aux autres métiers de la formation et de l’éducation ;
  • Elles participent à la recherche disciplinaire et pédagogique ;
  • Elles participent à des actions de coopération internationale.

Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation sont administrées par un conseil de l’école et dirigées par un directeur. Elles comprennent également un conseil d’orientation scientifique et pédagogique. Les membres du conseil de l’école et du conseil d’orientation scientifique et pédagogique sont désignés, à parité de femmes et d'hommes, pour un mandat de cinq ans, à l’exception des représentants des usagers. Les membres des conseils sont désignés pour un mandat de cinq ans, à l’exception des représentants des usagers dont le mandat est de deux ans.

Le conseil de l’école, dont l’effectif ne peut dépasser trente membres, comprend dix représentants des enseignants (dont quatre enseignants-chercheurs) et autres personnels ; quatre ou six représentants des étudiants, des fonctionnaires stagiaires, des personnels enseignants et d’éducation bénéficiant d’actions de formation continue et des personnes bénéficiant d’actions de formation aux métiers de la formation et de l’éducation ; un ou plusieurs représentants de l’établissement public de rattachement et au moins 30 % de personnalités extérieures, dont au moins un représentant des collectivités territoriales, le recteur de l’académie désigne au moins cinq personnalités extérieures. Le président du conseil est élu parmi les personnalités extérieures désignées par le recteur.

Le directeur de l’école est nommé pour un mandat de cinq ans par arrêté conjoint des ministres chargés de l’enseignement supérieur et de l’éducation nationale, sur proposition du conseil de l’école[15],[16].

Cette organisation est légèrement différente en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie[17].

Formation initiale[modifier | modifier le code]

Les ESPE forment à des diplômes de master professionnel « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » dans le cadre d’un cursus de deux années d’études[18]. Après une licence, les étudiants sont admis en ESPE. Ils choisissent une mention du master parmi :

  • enseignement du premier degré,
  • enseignement du second degré,
  • encadrement éducatif,
  • pratiques et ingénierie de la formation.

Les concours de recrutement des enseignants et des conseillers principaux d’éducation sont organisés au cours du deuxième semestre de la première année du master.

Les enseignements représentent 450 à 550 heures la première année et 250 à 300 heures la seconde.

  • Les enseignements « du tronc commun » porteront notamment sur les domaines suivants : le processus d’apprentissage des élèves, la prise en compte de la diversité des publics et en particulier des élèves en situation de handicap, les méthodes de différenciation pédagogique et de soutien aux élèves en difficulté, la connaissance du socle commun et de l’approche par les compétences, le processus d’orientation des élèves, les méthodes d’évaluation des élèves, l’enseignement des valeurs de la République, la lutte contre les discriminations et la culture de l’égalité femme-homme, la conduite de classe et la prévention des violences scolaires, etc.
  • Les enseignements disciplinaires et de spécialité permettront aux étudiants d’approfondir des questions spécifiques à certaines thématiques ou à certains métiers. Par exemple, les étudiants souhaitant devenir conseiller principal d’éducation devront ainsi acquérir un certain nombre de compétences propres à ce métier.

Les enseignements comprennent une initiation à la recherche, visent la maîtrise d’au moins une langue étrangère en référence au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues, et des technologies de l'information et de la communication en référence au certificat informatique et internet niveau 2 - Enseignant.

Les stages en établissements sont organisés, dès la licence. En première année, les stages d’observation et de pratique accompagnée en milieu scolaire ont une durée de quatre à six semaines. En deuxième année, les lauréats des concours ayant validé les deux premiers semestres du cursus de master bénéficient, d’une formation intégrée en alternance qui se déroule pour une part en situation professionnelle dans une école ou un établissement scolaire et pour une autre part dans un établissement d’enseignement supérieur ; dans ce cadre, chaque étudiant rédige un mémoire. Des stages en entreprises sont proposés aux étudiants se destinant notamment à l’enseignement technique et professionnel. Les étudiants qui ne sont pas lauréats des concours ont une ou des périodes de stage d’une durée de huit à douze semaines[19],[20].

Liste des écoles[modifier | modifier le code]

Liste des écoles
Académie Université ou Comue Date de création
Aix-Marseille Aix-Marseille 1er septembre 2013[21]
Amiens Amiens 1er septembre 2013[22]
Guadeloupe et Martinique Antilles 1er septembre 2013[23]
Besançon Besançon 1er septembre 2013[24]
Bordeaux Bordeaux 1er septembre 2013[25]
Caen Caen 1er septembre 2013[26]
Versailles Cergy-Pontoise 1er septembre 2013[27]
Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand 1er septembre 2013[28]
Corse Corse 1er septembre 2013[29]
Dijon Dijon 1er septembre 2013[30]
Grenoble Grenoble 1er septembre 2013[31]
Guyane Guyane 1er septembre 2013[32]
Lille Comue Université Lille Nord de France 1er septembre 2013[33]
Limoges Limoges 1er septembre 2013[34]
Nancy-Metz Lorraine 1er septembre 2013[35]
Lyon Lyon-I 1er septembre 2013[36]
Montpellier Comue Languedoc-Roussillon Universités 1er septembre 2013[37]
Nantes Nantes 1er septembre 2013[38]
Nice Nice 1er septembre 2013[39]
Orléans-Tours Orléans 1er septembre 2013[40]
Poitiers Poitiers 1er septembre 2013[41]
Reims Reims 1er septembre 2013[42]
Rennes Comue Université Bretagne Loire 1er septembre 2013[43]
Rouen Rouen 1er septembre 2013[44]
Paris Paris-IV 1er septembre 2013[45]
Créteil Paris-XII 1er septembre 2013[46]
La Réunion La Réunion 1er septembre 2013[47]
Strasbourg Strasbourg 1er septembre 2013[48]
Toulouse Toulouse-II 1er septembre 2013[49]
n/a Nouvelle-Calédonie 1er février 2015[50]
n/a Polynésie française 1er septembre 2014[51]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 89-486 du 10 juillet 1989 d’orientation sur l’éducation « Loi Jospin »
  2. Loi no 2005-380 du 23 avril 2005 d’orientation et de programme pour l'avenir de l’école « Loi Fillon »
  3. Cour des comptes, La formation initiale et le recrutement des enseignants, (lire en ligne)
  4. Mattea Battaglia et Aurélie Collas, « Le Conseil d'Etat retoque la réforme de la mastérisation », Le Mode,‎ (lire en ligne)
  5. Loi no 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République
  6. Décret no 2013-768 du 23 août 2013 relatif au recrutement et à la formation initiale de certains personnels enseignants, d’éducation et d’orientation relevant du ministre de l'éducation nationale
  7. Arrêté du 1er juillet 2013 relatif au référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation
  8. Arrêté du 27 août 2013 fixant les modalités d'accréditation des écoles supérieures du professorat et de l'éducation
  9. Isabelle Dautresme, « Espé : attention fragile ! », sur www.letudiant.fr/educpros,
  10. Jacques-Bernard Magner, L'an I des ÉSPÉ : un chantier structurel, , 103 p. (lire en ligne) (mission d’information de la Commission de la Culture, de l'Éducation et de la Communication du Sénat)
  11. « Les enseignants stagiaires de Grenoble en grève - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes », France 3 Auvergne-Rhône-Alpes,
  12. Article L721-1 du code de l’éducation
  13. Arrêté du 27 août 2013 fixant les modalités d’accréditation des écoles supérieures du professorat et de l'éducation
  14. Article L721-2 du code de l’éducation
  15. Article L721-3 du code de l’éducation
  16. Article D721-1 et suivants du code de l’éducation
  17. Article D773-19 et suivants du code de l’éducation et Article D774-19 et suivants du code de l’éducation
  18. « http://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33962/les-espe-pour-former-les-futurs-enseignants.html »
  19. Ministère de l’Éducation nationale, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Lancement des écoles supérieurs du professorat et de l’éducation, (lire en ligne)
  20. Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters « métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation »
  21. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie d’Aix-Marseille au sein de l’université d’Aix-Marseille
  22. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie d’Amiens au sein de l’université d’Amiens
  23. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation des écoles supérieures du professorat et de l’éducation des académies de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique au sein de l’université des Antilles et de la Guyane
  24. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Besançon au sein de l’université de Besançon, arrêté du 24 avril 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Besançon au sein de l'université de Besançon
  25. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Bordeaux au sein de l’université Bordeaux-IV, arrêté du 24 août 2016 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Bordeaux au sein de l'université de Bordeaux
  26. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Caen au sein de l’université de Caen, arrêté du 16 février 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Caen au sein de l'université de Caen
  27. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Versailles au sein de l’université de Cergy-Pontoise, arrêté du 10 août 2015 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Versailles au sein de l'université de Cergy-Pontoise
  28. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Clermont-Ferrand au sein de l’université Clermont-Ferrand-II, arrêté du 17 mars 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Clermont-Ferrand au sein de l'université Clermont Auvergne
  29. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Corse au sein de l’université de Corse
  30. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Dijon au sein de l’université de Dijon, arrêté du 24 avril 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Dijon au sein de l'université de Dijon
  31. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Grenoble au sein de l’université Grenoble-I, arrêté du 29 juillet 2016 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Grenoble au sein de l'université Grenoble Alpes
  32. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation des écoles supérieures du professorat et de l’éducation des académies de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique au sein de l’université des Antilles et de la Guyane
  33. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Lille au sein de la communauté d’universités et établissements « Université Lille Nord de France », arrêté du 10 août 2015 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Lille au sein de la communauté d'universités et établissements « Lille Nord de France »
  34. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Limoges au sein de l’université de Limoges
  35. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Nancy-Metz au sein de l’université de Lorraine
  36. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Lyon au sein de l’université Lyon-I, Arrêté du 1er juillet 2016 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Lyon au sein de l'université Lyon-I
  37. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Montpellier au sein de la communauté d’universités et établissements « Université Montpellier Sud de France », arrêté du 10 août 2015 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Montpellier au sein de la communauté d'universités et établissements « Languedoc-Roussillon Universités »
  38. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Nantes au sein de l’université de Nantes
  39. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Nice au sein de l’université de Nice
  40. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie d’Orléans-Tours au sein de l’université d’Orléans
  41. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Poitiers au sein de l’université de Poitiers
  42. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Reims au sein de l’université de Reims
  43. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Rennes au sein de la communauté d’universités et établissements « Université européenne de Bretagne »
  44. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Rouen au sein de l’université de Rouen, arrêté du 16 février 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Rouen au sein de l'université de Rouen
  45. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Paris au sein de l’université Paris-IV
  46. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Créteil au sein de l’université Paris-XII, arrêté du 10 août 2015 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Créteil au sein de l'université Paris-XII
  47. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de La Réunion au sein de l’université de La Réunion, arrêté du 10 août 2015 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de La Réunion au sein de l'université de La Réunion
  48. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Strasbourg au sein de l’université de Strasbourg
  49. Arrêté du 30 août 2013 portant création et accréditation de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Toulouse au sein de l’université Toulouse-II, arrêté du 11 mai 2016 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de l'académie de Toulouse au sein de l'université Toulouse-II
  50. Arrêté du 29 janvier 2015 portant création et accréditation de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation de la Nouvelle-Calédonie au sein de l'université de la Nouvelle-Calédonie, arrêté du 26 janvier 2017 portant renouvellement de l'accréditation de l'école supérieure du professorat et de l'éducation de la Nouvelle-Calédonie au sein de l'université de la Nouvelle-Calédonie
  51. Arrêté du 16 septembre 2014 portant création et accréditation de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation de la Polynésie française au sein de l'université de la Polynésie française

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Prévôt Olivier, « La loi pour la refondation de l’école en France, Vers de nouveaux rapports entre famille, école et temps libre ? », La revue internationale de l'éducation familiale, vol. 2, no 36,‎ , p. 15-33 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]