Institut des hautes études de l'éducation et de la formation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Créé par arrêté du 24 décembre 2018[1], l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation (IH2EF) remplace l’école supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR), elle-même créée en 1997.

L’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation[2] est un service à compétence nationale rattaché à la direction générale des ressources humaines (DGRH)[3] du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. C'est un organisme de formation de la fonction publique française. L'école est implantée sur la technopole du Futuroscope, à proximité de la ville de Poitiers, baptisée "Capitale de l'éducation" par le ministre Jean-Michel Blanquer en décembre 2017[4].

L'IH2EF est membre du Réseau des écoles du service public.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Créée en 1990, l'école a connu de multiples évolutions :

  • entre 1992 et 1994, l'école devient Centre Condorcet, puis, par arrêté du 9 mai 1995[5], elle devient l'École supérieure des personnels d'encadrement du ministère de l'éducation nationale (ESPEMEN). Elle forme principalement les inspecteurs et les conseillers d'administration scolaire et universitaire (CASU) qui viennent d'obtenir leur concours ;
  • en 1997, l'ESPEMEN elle est délocalisée à Chasseneuil-du-Poitou, sur le site du Futuroscope, au sein d'un « pôle » de services liés à l'éducation, avec le Centre national d'enseignement à distance et le Canopé (ex Centre national de documentation pédagogique)[6].et devient une sous-direction du ministère de l'éducation nationale, qui a pour mission la formation initiale et continue des personnels d'encadrement et ATOSS ;
  • en 2003, par arrêté du 29 avril 2003, l'École reçoit le nom d'École supérieure de l'éducation nationale[7] (ESEN), service à compétence nationale rattaché à la direction de l'encadrement du ministère de l'éducation nationale ;
  • après le vote de la loi LRU le 10 août 2007 (relative aux libertés et responsabilités des universités)[8], l'ESEN enregistre une nette évolution de son activité "Enseignement supérieur" ;
  • l'ESEN est rattachée en octobre 2010 à la direction générale des ressources humaines, commune aux ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
  • en août 2011, par un arrêté du 24 août[9], modifié par l'arrêté du 1er juin 2015[10], l'ESEN devient l'École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (l'ESENESR)[11] ;
  • en décembre 2018, par un arrêté du 24 décembre[1], l'ESENESR devient Institut des hautes étude de l'éducation et de la formation (IH2EF).

Missions[modifier | modifier le code]

L'IH2EF est le lieu de formation des cadres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, comme les principaux de collèges, proviseurs de lycées, inspecteurs, médecins scolaires, directeurs généraux de service des universités, etc.

L’Institut propose une offre de formation[12] qui répond aux besoins et aux usages de ses publics. Une formation réflexive, pour permettre aux stagiaires d’anticiper les évolutions de leur métier. L’objectif de l’IH2EF est de partager, au travers des formations, un esprit de vérité sur les questions éducatives, sur l’enjeu des réformes. Cela veut dire proposer des contenus documentés, issus de la recherche et des pratiques de terrains qui ont fait leurs preuves, et pour lesquels l’IH2EF renforce son lien avec la recherche.

Pour mener a bien son évolution, l'IH2EF s’est doté d’un projet stratégique et scientifique à quatre ans.

Dans le cadre de ce projet, l’IH2EF va proposer en septembre 2019 un cycle d’auditeurs destiné à des relais d'opinions qui, sans appartenir à l’éducation nationale, ont un lieu fort avec ses enjeux. Il s’agira pour eux de s’immerger au cœur de l’Ecole pour un débat ouvert et expert sur les questions éducatives.

Ce cycle d’auditeurs, ainsi que l’ensemble des formations de l’Institut, sont enrichis du meilleur des pratiques internationales, tant éducatives, pédagogiques que managériales, grâce à réseau dense de partenaires pairs et experts étrangers.

L’IH2EF enfin, c’est un dialogue constant avec les partenaires nationaux, avec les recteurs, avec les universités, pour les accompagner et répondre aux spécificités et aux besoins de formation de chaque territoire.

Par tous ces aspects, l’IH2EF est le point de départ d’une démarche d’ouverture et de rayonnement, au service de l’Ecole de la confiance.


La formation[modifier | modifier le code]

L'IH2EF est chargé de la conception, du pilotage et de la mise en œuvre de la formation des personnels d'encadrement pédagogiques et administratifs, des personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des personnels des bibliothèques du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse et du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, à l'exception de ceux gérés par le service de l'action administrative et de la modernisation.

L'IH2EF intervient en particulier dans les trois domaines suivants :

  • la formation statutaire, qui suit la réussite aux concours ;
  • la formation d'adaptation à l'emploi et la formation continue,

L'IH2EF forme en particulier les personnels de direction du second degré (principaux et proviseurs), les directeurs de centres d'information et d'orientation, ainsi que les inspecteurs territoriaux, inspecteurs de l'éducation nationale et inspecteurs d'académie - inspecteurs pédagogiques régionaux. Au titre de l'enseignement supérieur, il contribue à la formation des personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques. Il assure aussi l'adaptation à l'emploi d'autres fonctionnaires accédant à certaines fonctions, comme celles de conseiller de recteur ou de directeur académique des services de l'Éducation nationale (DA-SEN). Il concoure également au déploiement du Plan national de formation[13] en académie assurant la formation des formateurs et formateurs de formateurs académiques. Il apporte enfin un soutien sur mesure aux académie dans la mise en place de leur offre de formation.

L'IH2EF est aussi producteur de ressources de formation, en libre accès sur son site internet[14] et déploie son offre de formation à distance sur le plateforme dédiées de l’éducation nationale[15].

Il reçoit environ neuf mille stagiaires par an, dont un peu moins de la moitié en formation statutaire.

L'IH2EF édite chaque année son offre de formation, explicitée et argumentée à l'appui de la recherche scientifique.


Organisation[modifier | modifier le code]

L'IH2EF est rattaché à la direction générale des ressources humaines du ministère de l'éducation nationale et du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. Elle est dirigée par une directrice épaulée d'une directrice adjointe et d'une mission d'appui. Il comprend deux départements de formation, l'un en charge des formations métier, l'autre de la formation continue ; et un secrétariat général. Consultez l'organigramme de l'école.

Un conseil d'orientation fixe les objectifs et les plans d'activité de l'école et un conseil scientifique conseille les décisions stratégiques de la direction de l'IH2EF.

En 2019, elle dispose d'un budget de 5 millions d'euros.

Historique des directeurs[modifier | modifier le code]

•  Joseph Mulet 1997-1999
•  Jean-Michel Bonnard 1999-2002
•  Armelle Moreau 2002-2003
•  Bernard Dizambourg 2003–2005
•  Jean David 2005–2007
•  Pierre Polivka 2007–2011
•  Denis Boullier 2011-2013
•  Jean-Marie Panazol 2013-2018
•  Bénédicte Robert depuis 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Arrêté du 24 décembre 2018 portant création et organisation du service à compétence nationale dénommé « Institut des hautes études de l'éducation et de la formation » (lire en ligne)
  2. « École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (ESENESR) », sur www.ih2ef.education.fr
  3. « Direction générale des ressources humaines [DGRH] » (consulté le 30 juillet 2015)
  4. « https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/chasseneuil-du-poitou/poiiters-jean-michel-blanquer-faire-de-poitiers-la-capitale-de-l-education-nationale », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 8 mars 2019)
  5. Arrêté du 9 mai 1995.
  6. Arrêté du 29 mai 1997.
  7. Arrêté du 29 avril 2003.
  8. Loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités
  9. Arrêté du 24 août 2011.
  10. Arrêté du 1er juin 2015 modifiant l'arrêté du 24 août 2011 portant création de l'Ecole supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
  11. La présentation et l'historique de l'école sur son site
  12. « Offre globale des formations », sur www.esen.education.fr (consulté le 8 mars 2019)
  13. « Formation continue - Plan national de formation 2018-2019 - Éduscol », sur eduscol.education.fr (consulté le 8 mars 2019)
  14. « Ressources par type », sur www.esen.education.fr (consulté le 8 mars 2019)
  15. « M@gistère », sur magistere.education.fr (consulté le 8 mars 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]