Sciences de l'éducation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sciences de l’éducation concernent l’étude de différents aspects de l’éducation, et fait appel à diverses disciplines : histoire de l’éducation, sociologie de l’éducation, didactique des disciplines, psychologie des apprentissages, éducation comparée, administration scolaire, organisation et fonctionnement des systèmes éducatifs, politique de l'éducation, formation professionnelle et continue, formation du personnel de l'enseignement, enseignement spécialisé, ergonomie, etc.

En 1883, Jules Ferry crée un cours de science de l'éducation à la Sorbonne. La première chaire de "science de l'éducation" à la Sorbonne a été occupée, en 1887, par Henri Marion.

Beaucoup d'universités francophones, au Québec, en France, en Belgique ou en Suisse proposent des cursus de sciences de l'éducation.

La définition des sciences de l'éducation[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle en France, on parlait de la science de l'éducation. Ce n'est que plus tard qu'on a appelé cette discipline les sciences de l'éducation. Cette discipline est née dans un contexte politique à la fois général et scolaire, avec les lois sur l'instruction obligatoire et la diffusion de l'école publique. Ainsi de nombreux auteurs ont proposé leur définition sur cette discipline :

Pour Louis Not : La science de l'éducation serait centrée sur la réalité éducative, elle interrogerait les autres sciences pour en synthétiser les résultats sous forme de théorie qui serait à son tour confrontée à la pratique.

Pour Viviane de Landsheere : distinction entre recherche en éducation qui porterait directement sur l'éducation et la formation et la recherche sur l'éducation qui serait dépendante des différentes disciplines scientifiques, elle serait tributaire des critères de validité des sciences mères. Il s'agit d'élaborer une théorie générale du curriculum conçu comme l'ensemble intégré des activités poursuivant des fins éducatives ou formatives.

Pour Gaston Mialaret, Les sciences de l'éducation sont constituées par l'ensemble des disciplines qui étudient les conditions d'existence, de fonctionnement, et d'évolution des situations et des faits d'éducation. Selon lui, démêler les facteurs qui entrent en jeu requiert le recours à plusieurs disciplines scientifiques : sociologie de l'éducation, histoire, démographie, économie de l'éducation, notamment.

Les sciences de l'éducation en France aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Depuis 1967, les sciences de l'éducation sont une discipline universitaire (section 70 du Conseil national des universités). Les premières chaires sont fondées par Gaston Mialaret à l'université de Caen, Jean Château à l'université de Bordeaux et Maurice Debesse à la Sorbonne.

Cette discipline rassemble plusieurs centaines d'enseignants-chercheurs et couvrent un large spectre de spécialités et d'orientations théoriques (philosophie de l'éducation, psychologie et sociologie de l'éducation, éducation familiale, didactiques des disciplines, technologie éducative, clinique d'orientation psychanalytique, etc.[1]…).

Les revues francophones et internationales de sciences de l'éducation[modifier | modifier le code]

  • L'AECSE[2] (Association des enseignants et chercheurs en sciences de l'éducation) recense une trentaine de revues francophones de recherche en sciences de l'éducation, dirigées par un enseignant-chercheur en sciences de l'éducation. Cette liste a été établie grâce à un questionnaire envoyé aux responsables de revues en 2010. Elle est actualisée en mars 2013.
  • le HCERES), qui a fait suite en novembre 2014 à l'AERES propose une liste de revues françaises et internationales de sciences de l'éducation, actualisée en 2014[3] .

L'association des enseignants et chercheurs en sciences de l'éducation[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacky Beillerot & Nicole Mosconi (dir.), Traité des sciences et des pratiques de l’éducation, Paris, Dunod, 2006
  • Marc Bru et Jean Donnay, Recherches, pratiques et savoirs en éducation, Bruxelles, De Boeck, 2002
  • Bernard Charlot, Du rapport au savoir, éléments pour une théorie, Paris, Anthropos, 1997
  • Bernard Charlot, Les Sciences de l'éducation, un enjeu, un défi, ESF éditeur, 1995
  • Rita Hofstetter et Bernard Schneuwly (dir.)
    • Le pari des sciences de l'éducation, Bruxelles, De Boeck, 2001, coll. « Raisons éducatives », 352 p. (ISBN 9782804138431)
    • Science(s) de l'éducation XIX-XXe siècle. Entre champs professionnels et champs disciplinaires, Berne, Peter Lang, 2002
  • Jean Houssaye (dir.), Quinze pédagogues : leur influence aujourd'hui, A. Colin, 1994
  • Élisabeth Bautier et Jean-Yves Rochex, Éducation, socialisation, subjectivation, institution, ESSI, éd. Hachette Éducation, Paris
  • René Barbier, La recherche-action, Economica, 1996
  • Rémi Hess
    • Des Sciences de l'éducation, Paris, Economica, 1997.
    • Éduquer et former : Les connaissances et les débats en éducation et en formation des sciences de l'éducation, Paris, Economica-[Anthropos], 1997.
  • Gaston Mialaret, Sciences de l'éducation, Paris, PUF, Coll. «Quadrige», 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R.Buda, (2009), "Learning-Testing Process in Classroom: An Empirical Simulation Model", Computers and Education, 52(1), pp.177-187. http://econpapers.repec.org/paper/pramprapa/12146.htm
  2. http://www.aecse.net/cgi-bin/prog/pform.cgi?langue=fr&TypeListe=showdoc&Mcenter=actualite_standard&ID_document=309
  3. Liste de revues SHS, HCERES/CNU[1]
  4. European reference index for the humanities
  5. [PDF]ERIH Initial List: Pedagogical and Educational Research (2007)
  6. Veille et analyse, IFÉ [2]