USS Nautilus (SSN-571)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 23′ 13″ N 72° 05′ 17″ O / 41.387, -72.088

Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Nautilus.
USS Nautilus
Image illustrative de l'article USS Nautilus (SSN-571)
Le Nautilus lors de ses essais en mer.

Histoire
A servi dans US Naval Jack.svg US Navy
Commandé 2 août 1951
Quille posée 14 juin 1952
Lancement 21 janvier 1954
Armé 30 septembre 1954
Mise en service 17 janvier 1955
Statut Retiré du service actif le 3 mars 1980
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire d'attaque
Longueur 98,75 m
Maître-bau 8,47 m
Tirant d'eau 6,70 m
Déplacement 3 530 t (surface), 4 090 t (plongée)
Propulsion 1 réacteur S2W, 2 hélices
Puissance 10 000 kW
Caractéristiques militaires
Armement 6 tubes lance-torpilles
Autres caractéristiques
Équipage 105 (13 officiers, 92 sous-mariniers)
Chantier naval chantier naval Electric Boat de Groton
Indicatif SSN-571
Coordonnées 41° 23′ 13″ N 72° 05′ 17″ O / 41.387, -72.08841° 23′ 13″ Nord 72° 05′ 17″ Ouest / 41.387, -72.088  

L'USS Nautilus (SSN-571), troisième sous-marin de l'US Navy à porter ce nom, il est le premier navire à propulsion nucléaire de l'histoire, il s'agit d'un sous-marin nucléaire d'attaque.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Nautilus, retraité, se dirige vers son lieu d'exposition le 8 mai 2002, après restauration par le General Dynamics Electric Boat.

Ainsi nommé en hommage au Nautilus de Jules Verne, ce sous-marin nucléaire est le quatrième navire de la marine américaine à porter ce nom[1], après l’USS Nautilus (SS-168), il a été conçu grâce aux travaux du physicien Philip Abelson, puis commandé par Harry S. Truman en 1951 (date à laquelle le congrès américain a donné son accord pour le lancement du programme), et inauguré par le président Eisenhower en 1954.

Le Nautilus réalise sa première sortie en mer le 20 janvier 1955, depuis le chantier naval Electric Boat de Groton dans le Connecticut. Il mesure 91 mètres de long pour plus de 3 000 tonnes. La propulsion nucléaire lui procure une autonomie sans précédent (plusieurs semaines d'immersion et jusqu'à 140 000 kilomètres en vitesse « de croisière »).

Le 4 février 1957, le Nautilus atteignit son soixante-millième mille marin (soit 111 120 km) en plongée, correspondant aux « vingt mille lieues » du roman de Jules Verne.

Le 3 août 1958, à 11 h 15, il devint le premier bâtiment à naviguer sous la calotte glaciaire du pôle Nord. À cette occasion, chacun des sous-mariniers embarqués a essayé d'entrer dans l'histoire en étant le premier à faire telle ou telle chose en ce lieu mythique (premier à prendre une douche, à laver son linge, et ainsi de suite)[2].

Le Nautilus à Mare Island Naval Shipyard en 1985.

Après son périple sous la calotte glaciaire, il retourne à la base de l'île de Portland (Grande-Bretagne) où il reçut la première Presidential Unit Citation décernée en temps de paix[3].

Il est retiré du service actif en 1980, puis désigné comme site historique en 1982, avant d'être finalement transformé en navire musée. Il stationne depuis à Groton (Connecticut).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nautilus », Dictionary of American Naval Fighting Ships, Naval Historical Center,‎ 1970
  2. Le portail des sous-marins > Le commandant du Nautilus se souvient de l'arrivée au pôle Nord
  3. USS Nautilus (SSN 571), Navysite, DE.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :