USS Seawolf (SSN-575)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Seawolf.
USS Seawolf
Image illustrative de l'article USS Seawolf (SSN-575)
Le Seawolf dans la baie de San Francisco en août 1977.

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Statut Retiré du service
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire d'attaque
Longueur 103 m
Maître-bau 8,5 m
Tirant d'eau 7 m
Déplacement 3 260 t (surface)
4 150 t (plongée)
Propulsion Réacteur nucléaire S2G puis S2Wa
Vitesse 23 nœuds en surface
19 nœuds en plongée
Autres caractéristiques
Équipage 101 officiers et hommes d'équipage
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton
Indicatif SSN-575

Le USS Seawolf (SSN-575) est un sous-marin nucléaire d'attaque américain en service de 1957 à 1987, pendant la guerre froide.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit au chantier naval Electric Boat de Groton, il a été commissionné le 30 mars 1957 et a été retiré du service trente ans plus tard, le 30 mars 1987, pour être ferraillé. Il s'agit du troisième bateau américain à porter ce nom, le deuxième sous-marin à propulsion nucléaire navale à être construit, et le seul bâtiment américain à avoir eu un réacteur rapide refroidi au sodium.

Il a notamment été décoré de la Navy Unit Commendation en 1958 durant des exercices militaires dans la mer des Caraïbes.

Le 7 juillet 1961, le Seawolf débute un voyage océanographique vers Portsmouth, en Angleterre, avant son retour à New London le 19 septembre.

Il a été utilisé pour des missions de renseignement. Entre autres missions, en 1986, lui et le NR-1 auraient mis sur écoute un câble sous-marin reliant l'Afrique du Nord à l'Europe à une époque où les États-Unis étaient engagés dans une confrontation avec la Libye ; cette opération n'aurait cependant pas généré de renseignements utiles[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sherry Sontag et Christopher Drew (trad. Pierrick Roullet), Guerre froide sous les mers : l'histoire méconnue des sous-marins espions américains [« Blind Man's Bluff »], Rennes, Marines éditions,‎ 2004, 487 p. (ISBN 2-915379-15-7 et 978-2-915379-15-0), p. 345-346

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]