Topčider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Topčider
Топчидер
Le parc de Topčider
Le parc de Topčider
Administration
Pays Serbie Serbie
Ville Savski venac, Čukarica et Rakovica
District Belgrade
Fonctions urbaines Résidentielle, loisirs
Étapes d’urbanisation XIXe-XXe siècles
Géographie
Coordonnées 44° 46′ 42″ N 20° 26′ 39″ E / 44.7783, 20.444244° 46′ 42″ Nord 20° 26′ 39″ Est / 44.7783, 20.4442  
Altitude 203 m
Superficie 13 ha = 0,13 km2
Cours d’eau Topčiderska reka
Site(s) touristique(s) Konak du prince Miloš
Localisation
Localisation de la municipalité de Savski venac dans le district de Belgrade
Localisation de la municipalité de Savski venac dans le district de Belgrade

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Topčider
Топчидер

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Topčider
Топчидер

Topčider (en serbe cyrillique : Топчидер) est un parc, une forêt et un quartier de Belgrade, la capitale de la Serbie. Il est situé dans la municipalité de Savski venac mais s'étend aussi sur les municipalités de Čukarica et de Rakovica. À proximité du centre ville, il offre un lieu de détente et de promenade aux habitants de Belgrade. Le quartier est inscrit sur la liste des entités spatiales historico-culturelles d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Les pentes orientales du Topčidersko brdo (« la colline de Topčider ») commencent dès Mostarska Petlja. Topčider est alors bordé par les quartiers de Senjak et de Dedinje. On y trouve la rue Topčiderski Venac et le carrefour de Topčiderska zvezda (« l'étoile de Topčider »).

Les pentes méridionales de la colline s'étendent jusque dans la vallée de la Topčiderska reka, un affluent de la Save. Ce secteur est reconnu comme la limite du quartier de Topčider.

Le parc de Topčider commence à 5 km au sud du centre-ville et s'étend à l'ouest, à l'est et au sud jusque dans la vieille forêt de Topčider qui s'étend elle-même à l'ouest jusque dans le parc forestier de Košutnjak.

À l'extrême nord-ouest, Topčider est entouré par le quartier de Careva Ćuprija et au sud-est par ceux de Lisičji potok et de Kanarevo brdo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant l'occupation ottomane, la vallée de la Topčiderska reka et la forêt de Topčider abritaient l'artillerie turque destinée à défendre Belgrade. Le nom de Topčider rappelle cet usage militaire, puisqu'il vient du mot turc topçu, qui signifie l'« artilleur », dérivé de top, le « canon », et du mot dere, qui signifie la « vallée ». Topčider est ainsi « la vallée du canon ».

L'histoire du parc commence en 1831 quand le prince Miloš Obrenović se fit construire une résidence à cet endroit, le konak Milošev. Le parc fut conçu et réalisé par Atanasije Nikolić. En 1884, une gare fut construite à Topčider. En 1926, la colline de Topčidersko brdo fut boisée.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Forêt[modifier | modifier le code]

Le parc de Topčider couvre 13 hectares. Il possède des arbres, notamment des platanes, qui figurent parmi les plus anciens d'Europe ; le plus grand d'entre eux, protégé par l'État, mesure 34 m de haut. Le parc possède également des fleurs rares, autrefois choisies par les jardiniers français du prince Miloš.

Monuments[modifier | modifier le code]

Le bâtiment le plus célèbre du parc est le konak Milošev (konak Milošev), construit de 1831 à 1833 dans un style typiquement balkanique, mêlant des éléments orientaux et classicisants. Ce konak abrite aujourd'hui un musée consacré au premier soulèvement serbe contre les Ottomans.

À proximité de la résidence se trouve l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, construite en 1832 à l'endroit où, vingt-huit ans plus tôt, le prince Miloš avait échappé à l'exécution préparée pour lui par son rival Karageorges. Cette église, qui a la forme d'une croix grecque, est ornée de deux clochers baroques.

On peut aussi voir la pierre appelée binjektaš, la « pierre qui saute », que le prince Miloš avait l'habitude de sauter à cheval.

Le parc possède trois fontaines publiques et un obélisque en pierre érigé en 1859 ; cet obélisque fut un des premiers monuments publics de Belgrade. Un monument en bronze dédié au médecin et philanthrope suisse Archibald Reiss, œuvre de Marko Brežanin, a été érigé en 1931.

Autres curiosités[modifier | modifier le code]

Au nord du quartier est situé le cimetière de Topčider, avec une église orthodoxe serbe dédiée à Saint Trifun. Le quartier abrite également la Monnaie (Zavod za izradu novčanica) de la Banque nationale de Serbie.

À l'ouest, à la limite avec Dedinje, se trouve le Beli dvor, le « palais blanc » de l'ancienne famille royale des Karađorđević ; il sert aujourd'hui de résidence au prétendant au trône Aleksandar Karađorđević et à sa famille.

Le vaste complexe militaire de Karaš, dans la rue Teodora Drajzera, a été construit à l'intérieur de la colline entre 1965 et 1980 ; il contient de nombreux baraquements et plusieurs kilomètres de passages souterrains.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Topčider », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 18 avril 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]