Dedinje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur les redirections Pour le village kosovar, voir Dedinje (Kosovska Mitrovica).
Dedinje
Дедиње
Une rue dans le quartier de Dedinje
Une rue dans le quartier de Dedinje
Administration
Pays Serbie Serbie
Ville Savski venac
District Belgrade
Démographie
Population 8 704 hab. (2002)
Fonctions urbaines Résidentielle, administrative
Géographie
Coordonnées 44° 46′ 14″ N 20° 27′ 24″ E / 44.7706, 20.456744° 46′ 14″ Nord 20° 27′ 24″ Est / 44.7706, 20.4567  
Altitude 187 m
Transport
Bus Lignes 42, 49, 59, 78 et 94
Localisation
Localisation de la municipalité de Savski venac dans la Ville de Belgrade
Localisation de la municipalité de Savski venac dans la Ville de Belgrade

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Dedinje
Дедиње

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Dedinje
Дедиње

Dedinje, en serbe cyrillique Дедиње, est un quartier de Belgrade, la capitale de la Serbie. Il est situé dans la municipalité de Savski venac. Dedinje, avec ses villas et ses vastes demeures, est généralement considéré comme le quartier le plus riche et le plus élégant de Belgrade. En 2002, l'ensemble des communautés locales qui composent le quartier de Dedinje comptait 8 704 habitants[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Dedinje est situé sur les pentes orientales de la colline de Topčidersko brdo, à environ 7 km au sud du centre-ville de Belgrade. Il est relié au centre par la rue Kneza Miloša. Il est entouré par les quartiers de Senjak (à l'ouest), Prokop et Mostarska petlja (au nord), Stadion et Diplomatska kolonija (un sous-quartier de Dedinje, à l'est), Banjica, Lisičji potok et Topčider (au sud). Il est relié aux autres parties de Belgrade par plusieurs boulevards (Bulevar kneza Aleksandra Karađorđevića, Bulevar Vojvode Putnika) et par de larges rues (Teodora Drajzera, Neznanog junaka, etc). La rue principale du quartier porte le nom d'Užička, la « rue d'Užice ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant son urbanisation, le secteur de l'actuel quartier de Dedinje était connu pour ses vignobles. Il était désigné sous diverses appellations : Dedija, Dedina, Dedino brdo (« la colline du vieil homme »).

Jusqu'en 1957, Dedinje fit partie de la municipalité de Topčidersko brdo, qui fut réunie à la municipalité de Zapadni Vračar pour former l'actuelle municipalité de Savski venac.

Dedinje devint un quartier chic dès avant la Seconde Guerre mondiale, à une époque où il était encore situé dans les faubourgs de Belgrade ; à cette époque les nombreuses casernes qui défendaient la capitale furent déplacées de quelques kilomètres. De nombreuses demeures élégantes y furent construites au milieu de la verdure. Mais, en 1945, presque tous les habitants du quartier furent déclarés ennemis d'État par les nouvelles autorités communistes et leurs villas furent confisquées au profit de l'élite politique et militaire du nouveau régime, à commencer par le maréchal Tito. Après la chute du communisme dans les années 1980, la nouvelle élite économique et politique s'installa dans le quartier. Slobodan Milošević, l'homme d'affaire Bogoljub Karić ou encore Željko Mitrović et Željko Ražnatović (Arkan) habitèrent le quartier.

Encore aujourd'hui, Dedijne est l'un des quartiers les plus élégants de la capitale serbe. On y trouve de nombreuses ambassades et de nombreuses résidences diplomatiques, ainsi que des restaurants et des clubs chics.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Complexe royal.

Le Complexe royal (en serbe : Краљевски комплекс et Kraljevski kompleks) est situé dans le quartier de Dedinje, au milieu d'un vaste parc. On y trouve plusieurs édifices royaux de la dynastie des Karađorđević. La Slamnata kuća (« la chaumière ») est un édifice construit dans le style des maisons traditionnelles serbes ; le roi Alexandre Ier de Yougoslavie y résidait pour surveiller la construction du Complexe royal et la demeure servait également de résidence d'études pour les trois fils du roi (le futur Pierre II, le prince Tomislav et le prince Andrej), ainsi que d'atelier d'art pour la reine Marie. Aujourd'hui, on y loge des invités officiels. Le Palais royal (en serbe : Краљевски двор et Kraljevski dvor), appelé parfois Stari dvor (« le vieux palais »), est une grande villa en stuc de style serbo-byzantin ; il a été construit entre 1924 et 1929 par l'architecte Živojin Nikolić, assisté des architectes russes Nikolai Krasnov et Victor Lukomsky, pour servir de résidence au roi Alexandre et à la reine Marie. Le Palais Blanc (« Beli dvor ») est également situé dans le complexe. Conçu par l'architecte Aleksandar Đorđević, il est construit dans un style néo-palladien, inspiré par les demeures anglaises du XVIIIe siècle. La décoration intérieure, qui mêle le style géorgien anglais et le style russe du XIXe siècle, a été réalisée par la maison française Jansen, qui, par la suite, décora la Maison-Blanche au temps de John Fitzgerald Kennedy[2]. Ce palais, qui abrite une importante collection de peintures, est aujourd'hui la demeure d'Aleksandar Karađorđević, l'actuel prétendant au trône de Serbie. La chapelle royale fait également partie de l'ensemble.

La Maison des fleurs (en serbe : Кућа цвећа et Kuća Cveća), ainsi que le Musée du 25 mai sont situés dans le quartier. La Maison des fleurs est le mausolée de Josip Broz Tito, le chef de la République fédérale socialiste de Yougoslavie, mort le 4 mai 1980. Le musée, quant à lui, accueille les collections personnelles de l'ancien chef d'État, notamment les cadeaux et les souvenirs rapportés de voyages à l'étranger.

Hajd park, situé au nord du quartier de Dedinje, a été ainsi baptisé en référence au parc londonien du même nom (Hyde Park). Plus généralement, le quartier est célèbre pour un certain nombre d'arbres anciens, protégés par l'État[3], notamment un cèdre de la rue Tolstojeva, peut-être planté par le botaniste serbe Josif Pančićen 1880 ou encore un tulipier (entre les rues Pukovnika Bacića et Maglajska), d'une espèce originaire de Chine et d'Amérique du Nord, arbre qui porte des fleurs en forme de tulipes, et un sophora à fleurs jaunes, originaire de Chine et de Corée.

Divers[modifier | modifier le code]

Le vaste complexe militaire secret de Karaš, situé rue Teodora Drajzera, a été construit dans la colline entre 1965 et 1980 ; comptant de nombreuses casernes et des kilomètres de souterrains, il n'a été connu du public qu'en 2004, suite au meurtre non élucidé de deux jeunes soldats.

Le quartier possède un important complexe hospitalier, le Kliničko-bolnički centar Dragiša Mišović (en abrégé : KBC Dragiša Mišović) ; construit en 1922, il a accueilli ses premiers patients en 1930[4].

Le bâtiment ultramoderne de RTV Pink est également situé à Dedinje, au n° 1 de la rue Neznanog junaka[5].

Transports[modifier | modifier le code]

Dedinje est desservi par de nombreuses lignes gérées par la compagnies GSP Beograd : lignes de trolleybus 40 (ZvezdaraBanjica II) et 41 (Studentski trg – Banjica II), lignes d'autobus 42 (SlavijaBanjicaPetlovo brdo), 49 (TopčiderPere Velimirovića), 59 (Slavija – Petlovo brdo), 78 (Banjica II – Zemun Novi Grad) et 94 (Novi Beograd Blok 45Miljakovac I)[6] ; il est également desservi par le minibus express E7 et par les lignes d'autobus de nuit 47 et 48.

Les principales artères qui relient Dedinje au centre de Belgrade sont la rue Kneza Miloša par l'échangeur de Mostarska petlja et le Bulevar oslobođenja par l'échangeur d'Autokomanda.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  2. (en) James Archer Abbott, Jansen, New York, Acanthus Press, 2005
  3. B.Vasiljević, Vekovi u krošnjama, Politika, 26 avril 2008, p. 32
  4. (sr) « Istorijat KBC "Dr Dragiša Mišović-Dedinje" », sur http://www.dragisamisovic.com, Site du Kliničko-bolnički centar Dragiša Mišović (consulté le 24 octobre 2011)
  5. (en) « Contact », sur http://www.rtvpink.com, Site de RTV Pink (consulté le 24 octobre 2011)
  6. (sr) « Spisak dnevnih linija », sur http://www.gsp.rs, Site de GSP Beograd (consulté le 24 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]