Senjak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Senjak
Сењак
Le bâtiment de l'Imprimerie nationale
Le bâtiment de l'Imprimerie nationale
Administration
Pays Serbie Serbie
Municipalité Savski venac
District Belgrade
Démographie
Population 7 249 hab. (2002)
Fonctions urbaines Résidentielle
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 32″ N 20° 26′ 19″ E / 44.792328, 20.43866944° 47′ 32″ Nord 20° 26′ 19″ Est / 44.792328, 20.438669  
Localisation
Localisation de la municipalité de Savski venac dans la Ville de Belgrade
Localisation de la municipalité de Savski venac dans la Ville de Belgrade

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Senjak
Сењак

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Senjak
Сењак

Senjak (en serbe cyrillique : Сењак) est un quartier de Belgrade, la capitale de la Serbie. Il est situé dans la municipalité de Savski venac. En 2002, la communauté locale de Topčidersko brdo-Senjak comptait 7 249 habitants[1].

Avec ses résidences luxueuses et ses ambassades, Senjak est généralement considéré l'un des quartiers les plus élégants de la capitale serbe.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le quartier de Senjak est situé à environ 7 km du centre ville de Belgrade, au sommet de la colline abrupte de Topčidersko brdo, dans un secteur qui domine la Foire de Belgrade, qui est installée au bord de la Save. Il est entouré par les quartiers de Topčider et Careva Ćuprija au sud, Mostarska petlja au nord, Prokop et Dedinje à l'est. Le quartier, de forme triangulaire, est longé, sur deux côtés, par deux importants boulevards : le bulevar Vojvode Mišića (« Boulevard Živojin Mišić ») et le bulevar Vojvode Putnika (« Boulevard Radomir Putnik »).

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, Senjak faisait partie de la municipalité de Topčidersko brdo, qui a été réunie à la municipalité Zapadni Vračar en 1957 pour créer l'actuelle municipalité de Savski venac.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Comme le quartier voisin de Dedinje, Senjak est généralement considéré comme l'un des quartiers les plus prospères de la ville de Belgrade. Après 1945, il a partagé le même sort que son voisin : presque tous les habitants du quartier furent déclarés ennemis d'État par les nouvelles autorités communistes et leurs villas furent confisquées au profit de l'élite politique et militaire du nouveau régime.

Parmi les curiosités du quartier, on peut citer :

  • la maison d'été du roi Pierre Ier, près de l'Académie militaire ;
  • le musée Toma Rosandić, situé 30 rue Kozjačka et 3 rue Vasilija Gaćeše ; ce musée mémoriel a ouvert ses portes en 1963 et dépend du Musée de la Ville de Belgrade[4] ; il est installée dans la maison où le sculpteur a vécu et travaillé jusqu'à sa mort ; construit en 1929, l'édifice est aujourd'hui inscrit sur la liste des propriétés culturelles de la Ville de Belgrade[5] ;

Gospodarska mehana[modifier | modifier le code]

Gospodarska Mehana (en serbe cyrillique : Господарска механа) est un sous-quartier de Senjak dont il forme la partie la plus occidentale. Il tire son nom de la plus ancienne kafana de Belgrade, fondée en 1820 dans ce qui constituait alors un faubourg de la capitale serbe. Il est situé sur les pentes qui descendent vers la Save, au nord de la Foire de Belgrade et au nord du confluent de la Topčiderska reka et de la Save.

Au début du XIXe siècle, le quartier disposait d'un poste de douane et il constituait un arrêt pour les bateaux qui transportaient des cochons au-delà de la Save jusqu'en Autriche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  2. (en) « History », sur http://www.va.mod.gov.rs, Site de l'Académie militaire de Belgrade (consulté le 27 février 2011)
  3. (en) « History », sur http://www.museumofafricanart.org, Site du Musée d'art africain de Belgrade (consulté le 27 octobre 2011)
  4. (en) « Legacy of Toma Rosandić », sur http://www.mgb.org.rs, Site du Musée de la Ville de Belgrade (consulté le 27 octobre 2011)
  5. (sr)(en) « Museum of Toma Rosandić », sur http://www.belgradeheritage.com, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 27 octobre 2011)
  6. (fr) « Site de l'[[École française de Belgrade]] » (consulté le 27 octobre 2011)
  7. (sr) « Istorijat », sur http://www.staridif.rs, Site du Centre municipal de culture physique (consulté le 27 octobre 2011)
  8. (en) « FK Grafičar Beograd », sur http://www.srbijafudbal.net (consulté le 27 octobre 2011)
  9. (en) « About us », sur http://www.arhivyu.rs, Site des Archives de Yougoslavie (consulté le 27 octobre 2011)
  10. (sr) B. Vasiljević, « Vekovi u krošnjama », sur http://www.politika.rs, Politika,‎ 26 avril 2008 (consulté le 27 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]