Tchorokhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tchorokhi
(Çoruh, Acampsis)
Le Çoruh, en Turquie
Le Çoruh, en Turquie
Caractéristiques
Longueur 376 km
Bassin ?
Débit moyen ?
Cours
Source dans les Montagnes Mescit
· Localisation Province d'Erzurum
· Altitude 3 225 m
Embouchure Mer Noire
· Localisation au sud de Batoumi
· Coordonnées 41° 36′ 15″ N 41° 34′ 30″ E / 41.604051, 41.575098 (Embouchure - Tchorokhi)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Géorgie Géorgie, Drapeau de la Turquie Turquie
Régions traversées Bayburt, Erzurum, Artvin,
Adjarie
Principales villes Bayburt, Pazaryolu, İspir,
Artvin, Borçka

Le Tchorokhi, ou Çoruh (en géorgien : ჭოროხი, en turc : Çoruh) est une rivière transcaucasienne débutant dans les Montagnes Mescit, à 3225 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans le nord-est de la Turquie. La rivière continue à s'écouler en Géorgie, avant d'atteindre la mer Noire. Elle est nommée Acampsis par l'historien grec Arrien.

Description[modifier | modifier le code]

Concours de kayak en 2006

Le Çoruh est le dernier cours d'eau important de Turquie et est connu mondialement pour ses eaux agitées. La rivière attire les kayakistes et autres du monde entier et fut également le site de la compétition de kayak de 2005, organisée par Dave Manby qui est une autorité dans le kayak dans cette région du monde.

Biodiversité[modifier | modifier le code]

Le Tchorokhi n'est pas seulement renommé comme un terrain de sports aquatiques, mais aussi pour sa vallée, qui est reconnue comme un trésor biologique mondial. La rivière est placée dans la liste des 25 points de la biodiversité mondiale et une des 200 régions considérées comme importantes dans la conservation mondiale par la WWF. La CI (Conservation International), se fondant sur le travail de Norman Myers, identifie 25 points chauds de biodiversité de par le monde, et la Vallée de Çoruh est classée dans la catégorie du Caucase. Cette vallée est reconnue par les organisations turques de conservation comme une surface importante dans la beauté du territoire de la Turquie. Plusieurs priorités ont été engagées pour la protection du lieu. La vallée est incroyablement riche en plantes et contient pas moins de 104 espèces, dont 67 endémiques.

Autres[modifier | modifier le code]

Ce paysage unique est en danger à cause d'un grand nombre de projets de barrage, qui auront un large impact sur la biodiversité de la rivière. Un total de 13 barrages hydroélectriques sont planifiés, tandis que 2 autres sont déjà en construction (Deriner, Yusufeli (en)). Seuls trois (Tortum[1], Muratlı, Borçka) barrages sont aujourd'hui opérationnels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le barrage de Tortum est construit sur la rivière de Tortum affluent de la rive droite du fleuve de Çoruh.