Grand Zab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zab.
Grand Zab
((ar) الزاب الأكبر, (fa) ‏زاب بزرگ)
Le Grand Zab au voisinage d'Erbil en Irak.
Le Grand Zab au voisinage d'Erbil en Irak.
Situation du Grand Zab (Grosser Zab) sur la carte.
Situation du Grand Zab (Grosser Zab) sur la carte.
Caractéristiques
Longueur 426 km
Bassin ?
Bassin collecteur Chatt-el-Arab
Débit moyen ?
Cours
Confluence Tigre
· Coordonnées 35° 59′ 26″ N 43° 20′ 32″ E / 35.990508, 43.342352 (Confluence - Grand Zab)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie, Drapeau de l'Irak Irak

Le Grand Zab[1] prend sa source en Turquie. La construction du barrage de Bekhme[2] au Kurdistan d'Irak a été interrompue. La reprise des travaux n'est pas envisagée pour l'instant[3]. L'impact de ce barrage est contesté.

Un autre affluent du Tigre s'appelle le Petit Zab ou Caprus (Kapros) dans les textes grecs. On retrouve deux rivières nommées Lycus et Caprus au voisinage de la ville Laodicée du Lycos en Turquie. Dans les deux cas cela crée un couple Loup/Lycos/Lycus Sanglier/Kapros/Caprus.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 750, le confluent du Grand Zab avec le Tigre a été le théâtre de la bataille du Grand Zab entre le dernier calife omeyyade Marwan II et l'armée du Khorasan dirigée par `Abd Allah ben `Alî un oncle d'Abû al-`Abbâs. Un peu plus tard, ce dernier massacre la famille omeyyade, il ne laisse qu'un survivant le futur calife omeyyade de Cordoue `Abd al-Rahman. Abû al-`Abbâs prend le pouvoir et devient le premier calife abbasside sous le nom d'Al-Saffah (juin 750).

Jusqu'en 1915, les rives du Grand Zab ont abrité la majorité des chrétiens Assyriens avec pour centre Hakkari en Turquie. Au début du XVIe siècle, on en comptait quelques dizaines de milliers dans le quadrilatère formé par la boucle du Grand Zab, le Lac de Van et le Lac d'Ourmia[4].

Récemment, il a servi comme frontière des régions peuplées par les Kurdes en Irak.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand Zab, en arabe : al-zāb al-ʾakbar, الزاب الأكبر, Le Grand Zab ou al-zāb al-ʾaʿlā, الزاب الاعلى, Le Zab Supérieur ;
    En persan : zāb-e borzog, ‏زاب بزرگ, Grand Zab ;
    En turc : Zap Suyu (suyu : eau potable)
    En syriaque : ܙܒܐ ܥܠܝܐ, Zawa `elaya ;
    En grec : Lykos, Λύκος, loup ;
    En latin : Lycus ou Lycos.
  2. Barrage de Bekhme 36° 42′ 12″ N 44° 16′ 27″ E / 36.703195, 44.274184 ().
  3. (en) « Bekhme Dam », sur « Envirozan », (en) (ja) « Bekhme, Iraq », sur « J-POWER/EPDC ».
  4. Les minorités non musulmanes dans la population iranienne, Hubert de Mauroy, Revue de géographie de Lyon, 1973